ASEF

Santé & environnement : ce qu'il faut retenir en mars 2016

Publié le 30 mars 2016
Jennifer Maherou est la chargée de documentation scientifique de l’Association Santé Environnement France (ASEF), qui réunit plus de 2 500 médecins en France. L'association travaille sur divers sujets tels que la qualité de l’air, l’environnement de l’enfant, la biodiversité ou encore l’alimentation.
Consommer trop de viande rouge avancerait l’âge de la puberté.
Consommer trop de viande rouge avancerait l’âge de la puberté.
© Pixabay

Vous avez raté l’actu santé environnement de ce mois-ci ? Voici une rapide séance de rattrapage grâce à la chronique de l’ASEF de mars 2016 !

Consommer trop de viande rouge avancerait l’âge de la puberté 
Le grand débat sur la viande rouge fait son retour ! Après avoir été classée comme cancérigène possible pour l’Homme par l’OMS, la viande rouge serait aussi responsable de puberté précoce chez les jeunes filles. Une étude américaine rapporte que les petites filles ayant consommé de la viande rouge plus de 2 fois par jour ont commencé leur puberté 5 mois plus tôt que celles qui en ont mangé moins de 4 fois par semaine. S’il est essentiel de ne pas éliminer la viande rouge de son alimentation, limitez votre consommation à l’équivalent de 2 steaks par semaine. 
En savoir plus

Le téléphone portable tueur de spermatozoïdes !
Ce n’est plus un secret : téléphone portable et fertilité masculine ne font pas bon ménage ! D’après une étude israélienne, 61% des hommes passant plus d’une heure au téléphone par jour avaient une concentration anormale de sperme, contre 36% pour ceux qui l’utilisaient moins d’une heure ! La faute à qui ? Aux ondes électromagnétiques et à la chaleur émises par les téléphones portables. Téléphoner le portable en charge ou en fumant une cigarette aggraverait même les conséquences. Pour faire simple, éloignez votre téléphone portable de vos poches et utilisez un kit main libre lors de vos appels téléphoniques. 
En savoir plus

Manger « Bio » pendant la grossesse : moins de malformations pour bébé 
On se pose souvent la question : manger « Bio », est-ce meilleur pour notre santé ? La réponse est oui ! Une étude norvégienne a étudié les liens entre la consommation d’aliments « Bio » pendant la grossesse et une malformation de l’appareil reproducteur chez les nouveaux-nés garçons, l’hypospadias. Les résultats sont sans appel : les femmes consommant des produits « Bio » pendant la grossesse avaient 58 % de risques en moins de donner naissance à un bébé présentant cette malformation . Alors pour le bien-être de bébé, privilégiez les aliments issus de l’agriculture biologique, au moins pendant la grossesse. 
En savoir plus

L’impact mortel du réchauffement climatique 
L’impact du réchauffement climatique sur les ressources alimentaires pourrait causer 529 000 décès supplémentaires d’ici 2050. C’est ce qu’avance une étude publiée dans The Lancet. D’après elle, la hausse des températures pourrait entrainer une baisse des rendements agricoles. Une lourde conséquence qui diminuerait notre apport calorique journalier de 99 kilocalories en moyenne et notre consommation de fruits et légumes de 4%. Un point positif tout de même : la consommation de viande rouge réduirait elle aussi, de 0,7%, permettant ainsi d’éviter 29 000 décès. Même s’il ne s’agit que de prévisions, les auteurs nous incitent tout de même à réfléchir sur l’impact des dérèglements climatiques sur la santé.
En savoir plus

Cosmétiques « Bio » : moins de polluants dans le corps !
Parabène, phtalates, triclosan, aluminium, les cosmétiques regorgent de substances toxiques en tout genre. Mais rassurez-vous ! Des chercheurs américains viennent de montrer que passer aux cosmétiques « Bio » aurait un véritable intérêt pour notre santé. Explications. A la place de leurs cosmétiques classiques, 100 jeunes filles ont utilisé des produits exempts de substances chimiques tels que les parabènes, le triclosan, ou les phtalates. Les résultats ont montré qu’en seulement 3 jours, le taux de ces substances dans les urines de ces jeunes filles avait considérablement chuté. Adoptez donc pour des cosmétiques « Bio », bon pour votre santé !
En savoir plus

Des pesticides tueurs d’abeilles enfin interdit 
Bonne nouvelle pour nos amis les abeilles ! L’Assemblée nationale a voté l’interdiction des néonicotinoïdes, des insecticides qui menacent la survie des abeilles et des insectes pollinisateurs. En agissant sur le système nerveux, ils altèrent notamment le sens de l’orientation des abeilles et leur capacité à revenir à la ruche. Nuisibles donc pour ces petites bêtes, ce produit peut aussi s’avérer dangereux pour notre écosystème et notre santé. On sait en effet qu’aujourd’hui, 35 % de ce que nous mangeons provient de leur travail. Il ne nous reste plus qu’à attendre septembre 2018 pour que l’interdiction entre en vigueur…
En savoir plus

Le « Petit guide santé de la Beauté » : tout savoir sur la face cachée de nos cosmétiques 
Au retour du printemps, faites le grand ménage dans votre trousse de toilette ! Pour cela, les médecins de l’ASEF ont publié un « Petit guide santé de la Beauté », vous permettant de faire le tri et de chasser les substances toxiques cachées dans les cosmétiques. Quand on sait que 40% des produits de beauté classiques contiennent au moins un polluant, il n’y a plus de temps à perdre…
En savoir plus

Cet article a été écrit par Jennifer Maherou et Mathilde Provost de l'ASEF.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'ASEF

Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte