Grossesse

Se préparer à la naissance en pleine conscience

Publié le 17 avril 2015
© Pixabay

Depuis plus de 40 ans, Nancy Bardacke accompagne les futurs parents pendant la grossesse et jusqu'à la naissance en tant que sage-femme. Ayant découvert la pleine conscience auprès de John Kabat-Zinn, elle perçoit immédiatement l'intérêt de cette pratique pour les futurs et jeunes parents. Rencontre avec une femme passionnée et passionnante.

Pour vous, qu'est-ce que la pleine conscience ?
La pleine conscience, c'est être dans le moment présent. Il s'agit d'entrainer le cerveau à être dans le moment présent. C'est une compétence qui se développe par la pratique. L'esprit a tendance à aller dans le passé ou le futur, à partir dans tous les sens entre nostalgie et inquiétude. La méditation nous entraine à revenir dans le présent, et c'est important, car c'est quand même là que nous vivons notre vie !
La grossesse est-elle un moment idéal pour débuter la pratique de la pleine conscience ?
Tout moment est un bon moment pour commencer ! Mais c'est vrai que la grossesse est une période particulièrement propice à l'initiation à la pleine conscience. C'est incroyable d'être dans le présent et de réaliser qu'une personne est là, en nous.
Pourquoi la pratique de la pleine conscience est utile pendant la grossesse ?
Devenir parent est probablement le plus grand changement qui puisse arriver dans la vie d'un adulte. Que l'enfant soit voulu ou qu'il soit une surprise, il est là, entrain de grandir dans le corps de la femme, et la vie de deux personnes en est profondément bouleversée.  Avec la grossesse, de nombreuses questions émergent, elles nous projettent dans le futur et sont sources de stress. La pleine conscience aide à y faire face. C'est une compétence qui sera utile tout au long de la vie car elle permet d'apprendre à être à la réalité quotidienne.
Peut-on commencer seul à pratiquer la pleine conscience pendant la grossesse ?
Oui, c'est d'ailleurs le but de mon livre, dans lequel je compile mes presque 20 ans d'expérience d'accompagnement à la naissance en pleine conscience. Lorsque j'ai rencontré John Kabat-Zinn, cela faisait un moment que je pratiquais la méditation de pleine conscience, je percevais donc l'intérêt qu'elle pouvait avoir pour mes patientes. J'ai tout de suite senti qu'il y avait une synergie à créer entre sa méthode et la période particulière que représente la grossesse. D'ailleurs, il m'a tout de suite encouragée. Il m'a fallu un peu de temps pour parvenir à une adaptation réussie. Le défi a été passionnant et je peux dire qu'aujourd'hui, c'est un vrai succès.
Dans votre livre, vous parlez aussi de la place du père…
Aujourd'hui, on attend d'un père qu'il soit présent auprès des enfants dès la naissance. Mais les hommes sont-ils préparés à devenir pères ? Eux aussi vivent 9 mois d'attente et de changements. Ils ont besoin d'être accompagnés. La pleine conscience est une compétence qui leur est aussi utile qu'aux femmes. Ils apprennnent à être plus présents au fil des mois, lors de l'accouchement et surtout après, lorsque l'enfant est là. Très souvent, l'arrivée d'un bébé induit un profond changement dans la relation du couple, chacun apprend à être parent, découvre un nouveau rôle, et ce n'est pas toujours évident de se parler. Savoir utiliser la pleine conscience permet de s'aider, de s'encourager, de se soutenir.
La pleine conscience est donc un outil pour les parents…
C'est plutôt un moyen donné aux parents de trouver leur propre façon d'être parents. On base notre façon d'être parent selon ce que l'on a vécu enfant. On peut s'approprier les gestes de nos parents ou y réagir. La pleine conscience nous aide à tracer notre propre voie.
C'est pour cela que vous qualifier le bébé de « meilleur professeur de pleine conscience » ?
Il y a tellement de conseils, de livres qui donnent des conseils pour être un super parent ! La pleine conscience, c'est un moyen de s'interroger : les experts disent ça et ça, mais moi, qu'est-ce que je pense qui est bon pour mon enfant ? Par exemple, lorsqu'un bébé pleure, vous avez mille et un conseils différents sur ce que vous devez faire. Si vous essayez de vous souvenir de tout ça, vous vous inquiétez, vous vous énervez. Ca ne calme pas votre enfant ! A l'inverse, si vous le regardez en pleine conscience, calmement et sereinement, votre enfant va naturellement se calmer et vous pourrez faire le point pour savoir ce dont il a besoin. La pleine conscience apporte une vraie qualité à la relation parent-enfant et je souhaite le faire savoir.
Parlez-nous de l'allaitement en pleine conscience...
L'allaitement n'est pas toujours un moment agréable pour le bébé et la maman. Ca peut être douloureux, ça prend du temps, ce peut être une source d'inquiétude… Et lorsqu'on est assis à attendre, le cerveau rumine. Or, il est expert dans l'art de créer des souffrances ! Etre en pleine conscience pendant l'allaitement, c'est penser simplement que je suis entrain de nourrir mon enfant, que je suis avec lui. C'est un merveilleux moment de relaxation et de connexion entre la mère et l'enfant.
 

Se préparer à la naissance en pleine conscience
Nancy Bardacke
Editions Le courrier du livre
Site pour les futurs parents : www.mbcp-naissance.org
Téléphone : 06 78 78 85 76
 
Articles du dossier Accouchement naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte