sucre

Prête pour une semaine sans sucre ?

Publié le 12 septembre 2014 - Mis à jour le 13 septembre 2014
Nutrithérapeuthe, auteure, créatrice culinaire, co-fondatrice de ma BiHo box.
Les français, achètent en moyenne 35 kilos de sucre par an, alors que la moyenne mondiale est de 20 kg
Les français, achètent en moyenne 35 kilos de sucre par an, alors que la moyenne mondiale est de 20 kg

Notre consommation de sucre, utilisé dans la plupart des produits alimentaires comme exhausteur de goût, agent de coloration ou agent de texture a augmenté de façon significative depuis les années 1850. Mais notre corps a-t-il réellement besoin de tout le sucre que nous mangeons? Maëlle Feret, nutrithérapeute, relève le challenge de se passer de sucre pendant une semaine.

Dans les pays industrialisés, la consommation journalière de sucre est très importante. Elle avoisine les 100g de sucre par jour par habitant, alors qu’elle ne devrait pas dépasser 50g dans le cadre d’une alimentation équilibrée (et qu’elle peut être (beaucoup) plus basse sans risque aucun pour notre santé !). Pour vous faire une idée, les français, achètent en moyenne 35 kilos de sucre par an, alors que la moyenne mondiale est de 20 kg. Même le site officiel du sucre ( !) le concède : « on est effectivement passé de 5 kg/an/habitant en 1850 à 30-35 kg dans les années 1970. » (Ils s’arrêtent aux années 70, histoire de ne pas trop inquiéter le consommateur ?) 

Jacob Teitelbaum (dans son ouvrage  « Décrochez du sucre ») dénonce "la dépendance aux sucres". "À l'instar de nombreuses autres substances addictives, écrit-il, le sucre vous apporte une sensation de bien-être durant quelques heures, mais ensuite, il fait des ravages dans votre organisme". 

>> ​Partagez/suivez l'expérience avec moi sur ma page Facebook "Permis de gourmandise" ou en vous abonnant à l'évènement !

Le principe du challenge: on supprime les sucres et édulcorants, on garde les fruits et légumes

Pour vivre une semaine sans sucre, on prend son carnet, son stylo (et sa loupe !) :

  • A enlever : tous les sucres et produits sucrants, même « naturels » : sucre blanc (connu aussi sous le nom de saccharose), sucre complet, miel, sirop d’érable, d’agave, …
  • Mais aussi : tous les sucres cachés ! Vous êtes prêts ? La liste est longue, et surtout lisez les étiquettes : vous allez voir que le sucre est partout ! Dans la charcuterie, les plats tout prêts, le lait pour bébé, les conserves, etc… Mais aussi dans les médicaments, notamment les sirops, mais pas que, si vous êtes sous traitement, regardez si vous pouvez trouver un équivalent sans (avec le conseil de votre médecin bien sûr), ce qui n’est pas forcément possible ! Voici donc les nombreuses appellations du sucre « caché » : sirop d’amidon, sirop de glucose, sirop de fructose, glucose, dextrose, sucre de raisin, lactose, maltose, amidons modifiés, extrait de malt, maltodextrine et dextrine.
  • On enlève aussi les édulcorants, naturels et/ou chimiques : aspartame, saccharine, acésulfame K ainsi que la famille des polyols (sorbitol, mannitol, isomalt, maltitol, lactitol, xylitol).

On garde : les fruits et les légumes, en faisant attention de ne pas « tomber » dans l’excès de fruits (on garde en tête l’idée de 3 portions de légumes pour 2 portions de fruits), les céréales.

On peut pousser le challenge en faisant attention à l’index glycémique des glucides que nous gardons : en effet, la dichotomie sucre rapide/ sucre lent est obsolète, sauf si on la regarde sous le prisme de l’index glycémique qui mesure l’augmentation de la glycémie dans le sang : en bref, les céréales raffinées (farine blanche, …) et certains fruits secs (notamment les dattes) ont un effet quasiment identique sur notre glycémie que le sucre pur !

Arrêter le sucre c'est se désacoutumer d'une drogue

Les glucides sont des nutriments essentiels à notre organisme car ils représentent une  source d'énergie directement utilisable par toutes les cellules (cerveau, cœur, muscle, cellules nerveuses, etc.) Mais qui dit glucides ne dit pas forcément sucre ! En effet, d'un point de vue nutritionnel, le sucre (saccharose) n'est pas une substance indispensable au bon fonctionnement du corps  humain. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé  (OMS), le sucre (saccharose) ne devrait idéalement pas excéder 10% de notre apport  énergétique total journalier.  Malheureusement, notre apport en sucre  dépasse bien souvent cette recommandation, ce qui à la longue, associé à une mauvaise  hygiène nutritionnelle et un manque  d'activité physique, favorise l'apparition d'une prise de poids et de certains troubles  métaboliques.

Pourquoi du sucre de partout ? Ces nombreuses propriétés le rendent très attractif pour les industriels : exhausteur de goût (forcément!), mais aussi : agent de coloration (caramel industriel dans les boissons, bière brune, glaces, biscuits…), agent de texture, agent de conservation, agent de fermentation.

Cependant, arrêter le sucre n'est pas sans effets indésirables. Le sucre étant une drogue, selon votre sensibilité et votre degré d’accoutumance, vous pouvez ressentir les désagréments du manque, irritabilité, fatigue, agacement, migraine, déprime… Acceptez ces symptômes comme une libération pour votre corps et votre esprit ! Buvez de l’eau (au moins 2l/ jour) pour accompagner le sevrage et la détox. vous pouvez aussi boire des tisanes connues pour leurs vertus apaisante : camomille, etc… Respirez, marchez, et souriez J

Rejoignez-nous pour le défi : une semaine sans sucre ! 

Vous rejoignez ce challenge : pour un jour ? Une semaine d’aventure ? Bienvenue ! 

Si vous aimez le principe mais que vous ne sentez pas de vous lancer comme ça, sans préparation, vous pouvez toujours vous inscrire: 

  • Vous pouvez participer sur quelques jours, ou même sur une journée: l'idée est de faire circuler ce challenge pour permettre une (petite) prise de conscience: profitez de cette semaine pour lire les étiquettes et devenez expert pour débusquer les sucres cachés (cf liste ci-dessus), et à choisir, prenez l'aliment en contenant le moins 
  • C'est une occasion idéale pour redécouvrir sa cuisine: qui dit sans sucre ajouté dit plus facile en version maison: vous aurez plus vite fait de faire un banana bread (recette publiée dans le challenge) pour le petit dej que de chercher une version industrielle de gâteau ou de pain sans sucre ajouté (qui n'existe pas de toute façon !)
  • C'est un peu comme un coaching, en version collective: je vous donne les informations et ... vous faites le boulot  (enfin, la différence c'est que je le fais aussi, et même à fond pour pouvoir vous transmettre mon ressenti !)

Notre contributrice :

Maëlle Feret l'auteur du blog Permis de gourmandise, est créatrice culinaire et conseil en bio-alimentation, nutri-santé, intolérances et régimes spécifiques. Son blog partage ses découvertes, ses recettes saines et ses conseils précieux. 

 

Articles du dossier Par quoi remplacer le sucre ?
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par Laurenzerl le 25 juin 2015 à 12h18
toujours le n°1 ??

Il y a cinquante ans, ma mère se faisait appeler Madame régime demain parce qu'elle remettait toujours à plus tard le début d'un nouveau régime... régime qui n'avait rien à voir avec les conseils de diététique de nos jours...
Mais on dirait que c'est toujours le problème n°1 des femmes... incroyable. N'avez-vous rien d'autre comme préoccupation, Mesdames ?!
Quant à l'auteure, qui a l'air bien mince, on dirait qu'elle aussi a des problèmes de poids, étrange...

Par lolo27 le 27 décembre 2015 à 16h02
Ici l'auteur ne parle de

Ici l'auteur ne parle de régime mais de prise de conscience par rapport à notre consommation de sucres, bien plus élévée qu'il y a un siècle.
Et nous avons beaucoup plus de maladies, cancers, diabètes qu'avant Regardez vos photos de classe il n'y avait pas énormément d'enfants obèses. Aucun dans ma classe et un seul pour toute l'école.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte