ASEF

Chronique de l'ASEF : Le rendez-vous hebdo de l'actu santé et environnement

Publié le 30 avril 2014
1/3

1 Le sport : mon partenaire antirides

Vous dépensez des fortunes pour garder la peau ferme et tenter de ressembler au mannequin photoshopé qui s’affiche sur l’abribus en bas de chez vous ? Et bien, vous pouvez arrêter ! Une étude canadienne vient en effet de montrer qu’une activité physique régulière préservait la jeunesse de la peau et même mieux…. elle pourrait inverser le vieillissement !

D’après les chercheurs, c’est la myokine, une protéine sécrétée par les muscles, qui serait responsable de cet effet anti-âge.

© Pixabay

2 Le Bisphénol A : l’effet grossissant ?

Le Bisphénol A, plus connu sous le nom de BPA, qui a autrefois défrayé la chronique pour s’être caché dans les biberons, a encore fait parler de lui. Déjà fortement suspecté d’endommager notre fertilité, il est aujourd’hui impliqué dans de sombres affaires d’obésité et de diabète par des équipes de chercheurs lyonnais…

Interdit dans les bibis, il n’en reste pas moins présent dans les contenants alimentaires mais aussi dans de nombreux tickets de caisse. Et le problème c’est qu’il peut migrer jusqu’à nous en passant dans les aliments ou par la peau… A partir du 1er janvier 2015, il devrait être interdit de tous les supports alimentaires, mais par quoi sera-t-il remplacé ? 

© Fotolia

3 Pollution de l’air intérieur : on compte les morts

La pollution de l’air déjà connue pour tout un tas de méfaits aussi bien cardiovasculaires que respiratoires est désormais accusée de déclencher des avortements spontanés. C’est en Mongolie que des chercheurs ont constaté cela. 

Par ailleurs, en hiver, on comptabilise 3 fois plus de fausses couches que le reste de l’année. Y-a-il un rapport entre les deux phénomènes ? D’après les chercheurs, il y aurait effectivement un fort lien. Si vous êtes enceinte, des précautions sont tout de même à prendre comme de ne pas vous promener le long des grands axes routiers ou de ne pas aérer votre intérieur pendant les périodes de pointe !

Cette semaine, on en apprend de bien bonnes : le sport serait le meilleur antirides du moment, le Bisphénol A pourrait être la cause de nos kilos en trop, et enfin la pollution de l’air augmenterait le risque de faire une fausse couche… Retour sur les trois études qui ont marqué la semaine.

Le sport : mon partenaire antirides

 

Vous dépensez des fortunes pour garder la peau ferme et tenter de ressembler au mannequin photoshopé qui s’affiche sur l’abribus en bas de chez vous ? Et bien, vous pouvez arrêter ! Une étude canadienne vient en effet de montrer qu’une activité physique régulière préservait la jeunesse de la peau et même mieux…. elle pourrait inverser le vieillissement !

 

D’après les chercheurs, c’est la myokine, une protéine sécrétée par les muscles, qui serait responsable de cet effet anti-âge… Alors plutôt que de nous tartiner d’antirides aux parabènes, optons pour une séance de sport ! C’est vrai que c’est un peu plus fatiguant… mais en même temps, faire du sport ça nous évite aussi d’investir dans des crèmes stop cellulites… Et ça, on le sait depuis très longtemps !

 

Le Bisphénol A : l’effet grossissant ?

 

Le Bisphénol A, plus connu sous le nom de BPA, qui a autrefois défrayé la chronique pour s’être caché dans les biberons, a encore fait parler de lui. Déjà fortement suspecté d’endommager notre fertilité, il est aujourd’hui impliqué dans de sombres affaires d’obésité et de diabète par des équipes de chercheurs lyonnais…

 

Interdit dans les bibis, il n’en reste pas moins présent dans les contenants alimentaires mais aussi dans de nombreux tickets de caisse. Et le problème c’est qu’il peut migrer jusqu’à nous en passant dans les aliments ou par la peau… A partir du 1er janvier 2015, il devrait être interdit de tous les supports alimentaires, mais par quoi sera-t-il remplacé ? Cruelle question ! On l’a vu dans les biberons, on l’a souvent troqué contre son cousin le… Bisphénol S – visiblement pas moins toxique mais qui a l’avantage d’être moins connu… Alors, en attendant, nous, on vous conseille de privilégier le verre au maximum !

 

Pollution de l’air intérieur : on compte les morts

La pollution de l’air déjà connue pour tout un tas de méfaits aussi bien cardiovasculaires que respiratoires est désormais accusée de déclencher des avortements spontanés. C’est en Mongolie que des chercheurs ont constaté cela. Dans ce pays où il fait très froid, les poêles à bois sont largement utilisés. Résultats : la pollution atteint des sommets !

 

Par ailleurs, en hiver, on comptabilise 3 fois plus de fausses couches que le reste de l’année. Y-a-il un rapport entre les deux phénomènes ? D’après les chercheurs, il y aurait effectivement un fort lien. Ils ne peuvent pas encore expliquer exactement les mécanismes mais il semblerait que les gaz privent le fœtus d’oxygène, ce qui lui est fatal. Heureusement, en France, nous n’en sommes pas là ! Mais si vous êtes enceinte, des précautions sont tout de même à prendre comme de ne pas vous promener le long des grands axes routiers ou de ne pas aérer votre intérieur pendant les périodes de pointe !

 

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr

 

Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte