Santé environnementale

Chronique de l'ASEF : chaque semaine, l'actu Santé-Environnement de l'ASEF

Publié le 26 septembre 2013
1/3
© photl

1 Le sport boosterait la mémoire des enfants

Une étude américaine publiée la semaine dernière a montré que l’activité physique permettait de stimuler la mémoire des enfants. Selon les chercheurs, les enfants en meilleure forme physique ont une meilleure mémoire, et ce quel que soit le niveau socio-économique de leurs parents. 

© photl

2 Vin bio : attention aux pesticides

Une étude de l’UFC-Que-Choisir a montré que tous les vins contenaient des pesticides, même les bio ! Les vins bio n’échappent pas non plus aux pesticides malgré une réglementation très stricte. La raison est simple : les vignes cultivées sans produits phytosanitaires sont souvent voisines de parcelles cultivées en agriculture traditionnelle…. Et les pesticides contaminent alors les champs bio voisins… Néanmoins, d’après cette étude, la plupart des vins bio ne contiennent qu’un ou deux résidus et ce, à l'état de traces. 

© photl

3 L’intérieur des voitures est pollué

L’enquête des médecins de l’ASEF révèle que l’intérieur des voitures sont polluées. Ces polluants sont accusés de causer de l’asthme, des allergies, des toux chroniques, mais aussi des événements cardio-vasculaires voire des cancers. Mais alors que faire ? Aujourd’hui, en attendant une solution collective visant notamment le développement de transports en commun efficaces, il n’est pas vraiment possible de se protéger. 

Sport et mémorisation, vins aux pesticides et voitures polluées: voilà ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine dans l'actualité Santé-Environnement.

Le sport boosterait la mémoire des enfants

Une étude américaine publiée la semaine dernière a montré que l’activité physique permettait de stimuler la mémoire des enfants. Selon les chercheurs, les enfants en meilleure forme physique ont une meilleure mémoire, et ce quel que soit le niveau socio-économique de leurs parents. Certes, le panel d’enfants testés n’était pas énorme - 48 enfants entre 9 et 10 ans-, mais l’étude a le mérite de souligner que les enfants sont de plus en plus inactifs, ce qui pourrait donc aboutir à une moins bonne santé physique, mais aussi cognitive… Alors, n’hésitez pas à bouger en famille – ça fera du bien à tout le monde ! 

Vin bio : attention aux pesticides

Une étude de l’UFC-Que-Choisir a montré que tous les vins contenaient des pesticides, même les bio ! Mais, relativisons, les concentrations seraient tout de même relativement faibles. Sur 92 vins venant de diverses régions françaises, ce sont en moyenne les vins blancs qui sont les plus chargés, viennent ensuite les rouges, puis les rosés. Les vins bio n’échappent pas non plus aux pesticides malgré une réglementation très stricte.

La raison est simple : les vignes cultivées sans produits phytosanitaires sont souvent voisines de parcelles cultivées en agriculture traditionnelle…. Et les pesticides contaminent alors les champs bio voisins… Néanmoins, d’après cette étude, la plupart des vins bio ne contiennent qu’un ou deux résidus et ce, à l'état de traces. Alors que faut-il faire ? Nous ne vous apprenons rien, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Si vous consommez de temps en temps un peu de vin, il n’y a pas de risques particuliers liés aux traces de pesticides. Si toutefois, vous ne pouvez pas vous passer de boire du vin à table - ce qui mériterait peut-être que vous en parliez à votre médecin - préférez les vins bio qui vous permettront tout au moins de limiter votre exposition aux pesticides.

L’intérieur des voitures est pollué

Dans sa voiture, on peut écouter la musique, régler la température, aller où on veut. On a l’impression d’être à l’abri du monde extérieur, comme dans une bulle. Pourtant, cette bulle serait particulièrement polluée ! C’est ce que révèle aujourd’hui l’enquête des médecins de l’ASEF. Particules fines, oxyde d’azote, benzène, les taux relevés montrent clairement un phénomène d’accumulation des polluants dans les habitacles.

Des polluants qui ne sont pas sans danger, puisqu’ils sont accusés de causer de l’asthme, des allergies, des toux chroniques, mais aussi des évènements cardio-vasculaires voire des cancers. Mais alors que faire ? Aujourd’hui, en attendant une solution collective visant notamment le développement de transports en commun efficaces, il n’est pas vraiment possible de se protéger. Inutile de miser sur les filtres à habitacle : ils ne protègent visiblement ni des particules fines, ni des gaz comme le benzène... L’âge de la voiture n’aurait pas d’effet non plus : aucune différence significative n’a été observée entre les véhicules récents et anciens. Seule solution pour l’instant : lorsque vous vous trouvez dans des zones non-polluées, pensez à aérer votre voiture pour éviter que les polluants ne s’accumulent à l’intérieur !

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr et sur la page Facebook de l'ASEF

 

Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Kirby le 27 juin 2014 à 15h55
Big black car

Vous avez tout à fait raison pour l'aspect sécurisant de la voiture, cela me rappelle la chanson "Big Black Car" de Big star ou Alex Chilton chante "Nothing can hurt me" : https://www.youtube.com/watch?v=7JoedztYIX4
Mais effectivement, je ne pensais pas que même l'intérieur d'une voiture pouvait être pollué. Ceci dit, l'asthme et les autres maladies citées existaient déjà avant l'arrivée des voitures non ? Il serait intéressant de faire un comparatif pour voir si il y a vraiment une corrélation. Sinon pour moins consommer en voiture, il y a tout de même des solutions, comme par exemple renouveler régulièrement son filtre à air : http://www.diapason-motorsport.com/media/catalog/product/7/9/791043-500x... Mais à titre personnel, je ne conduis presque plus, sauf quand je suis chez mes parents (pas trop le choix vu qu'ils habitent en pleine campagne).

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte