Contraception

Contraception naturelle : apprenez votre corps avec la symptothermie

Publié le 20 mai 2014 - Mis à jour le 7 juillet 2014
La symptothermie est une démarche écologique, responsable et durable.
La symptothermie est une démarche écologique, responsable et durable.
© photl

SymptoTherm propose une alternative à la pilule contraceptive, la symptothermie, une méthode naturelle basée sur l'observation de soi et de son corps.

Lorsqu'on part à la recherche d'une alternative à la pilule, on nous dit qu'il n'existe aucun moyen aussi efficace : 100% naturel rimerait avec 100% risqué ? Et si ce n'était pas tout à fait vrai ? Connaissez-vous la symptothermie ?

Pour les femmes à l'écoute de leur rythmes biologiques, la pilule ce n'est pas la panacée... Les méthodes naturelles ? "Elles connaissent jusqu’à 25 % d'échecs", affirme le site choisirsacontraception.fr. Un chiffre décourageant... "Le problème, avec ces données, c'est qu'on met toutes les méthodes naturelles dans le même panier ! Or on sait aujourd'hui, études à l'appui, que la symptothermie sort nettement du lot, avec une vraie sécurité contraceptive. C'est une méthode 100% écologique, aussi efficace que la pilule !", assure Harri Wettstein, Secrétaire de la fondation SymptoTherm.

Cette organisation suisse fait la promotion de la gestion de la fertilité par l'auto-observation dite symptothermique : "Les femmes peuvent et doivent se réapproprier leur véritable "Da Vinci Code", la connaissance de leur intimité. Elles ont la clé d'une nouvelle émancipation féminine. L'homme est leur partenaire. Il n'est plus exclu de la démarche contraceptive ou "condamné" au préservatif".

Malheureusement, beaucoup d'expert disent que c'est une méthode trop compliquée pour être généralisée. Bonjour la confiance faite aux femmes ! C'est un peu comme l'histoire du permis de conduire, que les hommes ne voulaient pas accorder à la gente féminine : trop compliqué !, soit-disant... 

La symptothermie : une démarche écologique

Cette méthode s’appuie sur l’observation de deux ou trois signes plutôt qu’un seul : la température, la glaire cervicale (qualifié du doux nom d'élixir... de vie pour les spermatozoïdes), la position du col de l'utérus, mais aussi le ressenti interne. "A l'aide de ces indices combinés, la femme est tout à fait capable de gérer elle-même sa fertilité. C'est un savoir gratuit qu'on peut emporter partout".

La symptothermie est une démarche écologique, responsable et durable. "Passé l'effort d'apprentissage (environ 3 cycles), quelques minutes d'attention par jour suffisent, et seulement durant la phase fertile. On ne prend pas sa température durant tout le cycle !". Et puis le numérique est arrivé en renfort : les femmes peuvent s'appuyer sur le didacticiel sympto (web) et l'appli mobile mise au point par la fondation SymptoTherm. Quand le cycle se met en couleur jaune, vous avez le feu vert ! Entrer ses données sur son smartphone, c'est pratique et ludique, comparé au papier-crayon d'autrefois...

Une efficacité reconnue

La méthode symptothermique affiche un indice de Pearl (taux de grossesses non planifiées) comparable à celui des contraceptifs hormonaux. D'après les études menées sur 20 ans, la symptothermie affiche un indice de 0,4% (0,3% pour la pilule, lorsqu'on ne l'oublie pas...). Pour le Quotidien du médecin, les "méthodes naturelles peuvent être aussi efficaces que la pilule". A condition, bien sûr, que la femme s'observe correctement !

Il est essentiel de bien reconnaître les signaux corporels pour fermer correctement "la fenêtre de fertilité". Passés ces quelques jours qui demandent de la vigilance, le couple peut profiter pleinement de la phase infertile : 100% de sécurité,  plus fiable que n'importe quel contraceptif ! Parce qu'il est totalement impossible de tomber enceinte dans la phase postovulatoire.

"La symptothermie propose une sexualité et une communication du couple renouvelée, où la fertilité n'est plus un obstacle. Par exemple, pendant la période à risque, d'autres jeux érotiques sont à redécouvrir. C'est une méthode qui peut aussi stimuler la libido !"

>> Pour aller plus loin :

www.sympto.org

Le manuel La Symptothermie complète est librement accessible en téléchargement.

Articles du thème Contraception au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lyly-bioandthebeauty le 20 mai 2014 à 23h01
C'est la méthode que j

C'est la méthode que j'utilise depuis la naissance de mon 2ème fils.

Je ne supporte plus la pilule, je n'ai pas supporté le stérilet, donc plus beaucoup de solutions.

J'ai mis 2 ans à avoir mon 1er donc j'ai appris à décrypter les moindres signes de mon corps et je sais exactement quand je suis en période d'ovulation, et pourtant j'ai des cycles très anarchiques qui peuvent aller de 34 jours pour les plus courts à 60 jours pour les plus longs.

Ca fonctionne parfaitement bien (pour le moment en tout cas) : dès que je commence à avoir des pertes d'ovulation, je sais que je vais ovuler au 4ème jour de pertes ; j'utilise alors pendant ces 4 jours des spermicides + le diaphragme que je me suis fais prescrire par mon médecin traitant, et c'est impecc'.

Merci pour cet article.

Par Seréna Québec le 21 mai 2014 à 16h31
Au Québec

Au Québec, c'est l'organisme Seréna Québec qui offre de l'information et de la formation sur la méthode sympto-thermique. Soutenu par le ministère de la Santé et encadré par des médecins-conseils, nous accompagnons les couples et les femmes dans la gestion naturelle de la fertilité, en contraception naturelle, recherche de grossesse, retour de la fertilité après l'accouchement et en préménopause.

Contactez-nous pour connaître des dates de formation 1-866-2-SERÉNA, www.serena.ca

Par Nikita34 le 23 mai 2014 à 18h05
Symptothermie

Les méthodes "naturelles" ne tiennent pas compte d'une chose importante : les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu'à 7 jours ... Il n'y a pas que la pilule qui assure une couverture contraceptive efficace. Doit-on diaboliser aussi le stérile et le préservatif (seul rempart contre les IST et en particulier le SIDA) au nom de la Nature ?

Par Lys blanc le 23 mai 2014 à 20h41
Justement si,cette methode en

Justement si,cette methode en tient compte.je parle en connaissance de cause car je la pratique. Dès l'apparition de la glaire,la femme est fertile ( pour moi donc dès le 6e jour du cycle). On sait que quand la glaire est présente,les spermatozoïdes vont vivre trèes longtemps.
Doit-on diaboliser les méthodes naturelles au nom du" progrès"?Pour ma part,c'était la seule solution possible.
J'ai choisi cette methode car elle est justement aussi efficace que la pilule ( si elle est correctement appliquée, pour cela,il faut faut absolument être formé car il y a beaucoup de subtilités)

Par Lys blanc le 23 mai 2014 à 20h52
Justement cette méthode en

Justement cette méthode en tient compte ;-)
Il faut être formé pour utiliser la méthode sympto-thermique. Pourquoi diaboliser les méthodes naturelles? Cette methode,bien utilisée,est aussi fiable que la pilule. Je parle en connaissance, ne pouvant pas utiliser d'hormones ni stérilet cuivre Pour moi les préservatifs et diaphragme n'étaient pas assez fiables à mon goût( indice de Pearl pas terrible).

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte