Règles

5 choses simples à changer dans sa vie pour limiter les douleurs avant les règles

Publié le 22 avril 2014
1/6

1 Pratiquez régulièrement un exercice physique

La pratique quotidienne d’un exercice physique pendant 30 minutes aide à réduire le stress et l’anxiété, par une action spécifique sur les neurotransmetteurs qui affectent l’humeur, la perception de la douleur et la concentration. Elle stimule la sécrétion d’endorphines, les molécules du plaisir naturellement présentes dans l’organisme. Elle améliore la circulation veineuse et lymphatique : les liquides du corps sont brassés. Elle provoque la transpiration ce qui permet d’éliminer un certain nombre de toxines liées à l’environnement (pesticides, colorants, etc.).

© Fotolia

2 Organisez un repos récupérateur

Il existe un lien direct entre la qualité du sommeil et la capacité à gérer le stress. Le lien se fait par le cortisol. Pour bien gérer son stress, il est important d’avoir un rythme de sommeil régulier. Pour ceci, il faut : 1) s’assurer des heures régulières de sommeil - 2) faire de courtes siestes d’environ 15 min dès que l’on se sent fatiguée (récupératrices, elles sont des gages d’équilibre et d’aide pour mieux gérer les stress) - 3) se coucher avant minuit - 4) se lever tous les matins à la même heure.

© Fotolia

3 Allégez votre emploi du temps

Revoir son emploi du temps, mieux l’organiser, voire l’alléger permet d’éviter de se laisser déborder. Ne pas oublier de respirer profondément en cas de stress.

 

Extrait du livre : "Syndrome prémenstruel : les solutions naturelles", par le Dr. Bérengère Arnal

© photl.com

4 Arrêtez de fumer

L’arrêt du tabac permet de retrouver un équilibre hormonal.

 

Extrait du livre : "Syndrome prémenstruel : les solutions naturelles", par le Dr. Bérengère Arnal

5 Modifiez votre alimentation

L’expérience montre qu’en modifiant certaines habitudes alimentaires, il est possible de diminuer le risque de SPM. Il faudra en priorité :

- lutter contre le surpoids
- lutter contre la constipation en augmentant sa consommation de fibres alimentaires : fruits, légumes, légumineuses (lentilles, pois chiches), céréales complètes, pain complet
- varier son alimentation, l’idéal selon le Pr Michel Massol, un spécialiste de la prévention par la nutrition, étant de consommer 40 aliments différents dans la semaine.

Extrait du livre : "Syndrome prémenstruel : les solutions naturelles", par le Dr. Bérengère Arnal

6 Syndrome prémenstruel : les solutions naturelles - Thierry Souccar Editions

Découvrez vite l'ouvrage "Syndrome prémenstruel : les solutions naturelles", par le Dr. Bérengère Arnal

Si vous faites partie de ces millions de femmes qui, une fois par mois, ont la folle envie de verser toutes les larmes de leur corps, alors il est urgent de lire ce livre. Le Dr Bérengère Arnal, gynécologue phytothérapeute, va vous aider à reprendre le contrôle de ces insaisissables hormones, pour que vous ne soyez plus jamais leur jouet à cette période délicate de votre cycle, uniquement avec des méthodes naturelles qui respectent votre physiologie.

 

Avant l'arrivée des règles, nos hormones prennent le pas sur notre comportement... Mais pas seulement ! Les symptômes du syndrome prémenstruel, qu'ils soient physiques, émotionnels ou comportementals, peuvent être limités par des solutions naturelles, à commencer par changer son mode de vie. Extrait du livre "Syndrome prémenstruel" du Dr. Bérengère Arnal, Thierry Souccar Editions.

Syndrome prémenstruel : les solutions naturelles, par le Dr. Bérengère Arnal - Thierry Souccar Editions

Si vous êtes l’une de ces millions de femmes qui, une fois par mois, ont la folle envie de verser toutes les larmes de leur corps, d’étrangler leur conjoint (qu’elles adorent), de jeter le pèse-personne par la fenêtre, alors il est urgent de lire ce livre.

Le Dr Bérengère Arnal, membre du Comité éthique FemininBio et médecin gynécologue, obstétricien, sophrologue, phytothérapeute, va vous aider à reprendre le contrôle de ces insaisissables hormones, pour que vous ne soyez plus jamais leur jouet à cette période délicate de votre cycle ! Sans antidépresseur, sans anxiolytique, uniquement avec des méthodes naturelles qui respectent votre physiologie.

Pratiquez régulièrement un exercice physique

La pratique quotidienne d’un exercice physique pendant 30 minutes aide à réduire le stress et l’anxiété, par une action spécifique sur les neurotransmetteurs qui affectent l’humeur, la perception de la douleur et la concentration.

Elle stimule la sécrétion d’endorphines, les molécules du plaisir naturellement présentes dans l’organisme. Elle améliore la circulation veineuse et lymphatique : les liquides du corps sont brassés. Elle provoque la transpiration ce qui permet d’éliminer un certain nombre de toxines liées à l’environnement (pesticides, colorants, etc.).

Marche rapide, natation, vélo, jogging en douceur, gymnastique, aérobic, danse, stretching, Pilates... tout est bon à condition de ne pas trop forcer et de prendre conscience de sa respiration !

Organisez un repos récupérateur

Il existe un lien direct entre la qualité du sommeil et la capacité à gérer le stress. Le lien se fait par le cortisol. Pour bien gérer son stress, il est important d’avoir un rythme de sommeil régulier. Pour ceci, il faut :

  • s’assurer des heures régulières de sommeil
  • faire de courtes siestes d’environ 15 min dès que l’on se sent fatiguée (récupératrices, elles sont des gages d’équilibre et d’aide pour mieux gérer les stress)
  • se coucher avant minuit
  • se lever tous les matins à la même heure.

De plus, il faut privilégier les plantes sédatives et hypnotiques, et éviter de prendre des somnifères.

Allégez votre emploi du temps

Revoir son emploi du temps, mieux l’organiser, voire l’alléger permet d’éviter de se laisser déborder. Ne pas oublier de respirer profondément en cas de stress.

Arrêtez de fumer

L’arrêt du tabac permet de retrouver un équilibre hormonal.

Modifiez votre alimentation

L’expérience montre qu’en modifiant certaines habitudes alimentaires, il est possible de diminuer le risque de SPM.

Il faudra en priorité :

  • lutter contre le surpoids
  • lutter contre la constipation en augmentant sa consommation de fibres alimentaires : fruits, légumes, légumineuses (lentilles, pois chiches), céréales complètes, pain complet
  • varier son alimentation, l’idéal selon le Pr Michel Massol, un spécialiste de la prévention par la nutrition, étant de consommer 40 aliments différents dans la semaine.
Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par padmerlin le 25 avril 2014 à 12h34
Merci

Quels bons conseils! Merci pour cet article très utile.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte