Beauté

Transpiration: efficaces, les déos bio ?

Publié le 15 juin 2017
Pourquoi choisir un déo bio ?
Pourquoi choisir un déo bio ?
© Pixabay

Quelle est la différence entre un déodorant bio et un déodorant conventionnel? Explication sur ce soin qui fait partie de notre quotidien.

Ils ont peu en commun à vrai dire : un déodorant certifié bio ne contient ni parabènes, ni phénoxyéthanol, ni nanoparticules, ni silicone, ni polyéthylène glycol, ni parfums, ni colorants de synthèse, au contraire de la version conventionnelle, qui peut tout à fait cumuler ces charmants agents chimiques. Marie, créatrice du blog Shaker Maker, a ainsi juré fidélité aux déos bio, surtout depuis que l’"on sait que 80 % des cancers du sein se déclarent juste à côté du creux de l'aisselle"

La toxicité des sels d'aluminium – 8 déos conventionnels sur 10 en contiennent – a encore été pointée dans les médias à l'automne 2016, avec une étude publiée dans l'International Journal of Cancer, qui montre que ce composant provoque des mutations dans l’ADN des cellules mammaires de souris. 

Dans ce contexte, on s'intéresse encore plus aux déodorants bio. Ceux-ci ne bloquent pas le processus naturel de sudation, explique Sophie Thirion, experte et responsable recherche et développement chez Acorelle : "Les actifs contenus dans les déodorants bio ne sont pas antitranspirants, ils régulent donc la transpiration sans la bloquer et luttent contre les bactéries responsables des mauvaises odeurs." Du coup, l'efficacité des déodorants laisse souvent à désirer aux yeux (ou aux aisselles !) de certaines femmes, notamment en cas de "coup de chaud".

Pour les personnes qui ont une transpiration abondante, Sophie Thirion  conseille de se pencher sur les actifs : "Si lon transpire beaucoup et que notre transpiration a tendance à dégager une forte odeur, il est recommandé d’éviter les déodorants sans actifs régulateurs. En effet, certains déodorants bio ne contiennent que du parfum ou des huiles essentielles, insuffisants pour bon nombre de personnes. Il vaut mieux se tourner vers ceux aux cristaux dalun et/ou au bicarbonate de sodium, avec une efficacité longue durée ou 24 heures."

Eh oui, le bicarbonate de sodium, obtenu à partir de craie et de sel, est antibactérien et absorbe l’humidité ! Seul bémol : il peut irriter les peaux sensibles et provoquer des réactions allergiques. La pierre d'alun possède quant à elle des propriétés astringentes, antiseptiques et antitranspirantes. Attention, précise Marie, "la pierre d'alun est un type de sel d'aluminium ! Il est moins nocif dans sa version naturelle (potassium alum) mais, malheureusement, elle est souvent utilisée dans sa version synthétique, l'ammonium alum".

Ultime arme des déos bio : les huiles essentielles qui contrent les odeurs désagréables, notamment celles de palmarosa, de sauge, de tea-tree et de géranium. 

Articles du thème Hygiène naturelle
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte