Vers la fin du mercure dentaire

Publié le 10 août 2012 - Mis à jour le 1 décembre 2012

Depuis le 28 juin 2012, les autorités françaises avancent vers une suppression des amalgames au mercure dans le traitement des caries.

Vers la fin du mercure dentaire
Vers la fin du mercure dentaire

Petit rappel pour commencer, l’amalgame dentaire est le matériau utilisé pour combler les caries. Il est plus connu sous le nom de « plombage ».

Après de nombreux débats, la Commission Européenne affirme que « les autorités françaises ne s’opposent pas à une suppression des amalgames au mercure dans le traitement de la maladie carieuse ».  De ce fait, la France, 1er consommateur de mercure dentaire, rejoint les pays l’ayant déjà supprimé comme la Norvège, le Danemark, la Suède ou Italie.

Une victoire importante pour toutes les associations qui se battent contre le mercure dentaire. L’association Non au mercure dentaire, notamment, se bat sur ce dossier depuis près de 15 ans. Elles dénoncent toutes la toxicité de ces plombages composés à moitié de mercure. Toxicité qui se traduit par des pathologies, comme des insomnies, des troubles de l'humeur, des pertes de mémoire, une grande fatigue. Plus grave, le mercure serait impliqué dans des troubles tels que la maladie d'Alzheimer, la sclérose en plaques, des atteintes rénales et de la reproduction, la maladie de Crohn.

L’heure est donc au changement, cependant pour ce faire, il faut former les praticiens dentaires à exercer une dentisterie sans mercure. Ils devront alors utiliser des matériaux d’obturation alternatifs.

D’autres requêtes sont en cours. En effet, maintenant que la toxicité du mercure est reconnue, les associations demandent une reconnaissance envers les victimes, une prise en charge financière, et un apprentissage pour les médecins afin de traiter au mieux l’intoxication au mercure. 

 

Alegre Lucie
Articles du dossier Des dents saines au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !