Portage

Allaiter en portage

Publié le 5 mars 2012 - Mis à jour le 2 mai 2014
Allaiter bébé en portage, vous avez déjà essayé ? Choisissez bien votre porte bébé !
Allaiter bébé en portage, vous avez déjà essayé ? Choisissez bien votre porte bébé !
© Fotolia

Les bébés et petits enfants "emportés" au cœur de la vie sociale de leurs parents sont très "pratiques", peu encombrants, plus légers et faciles à transporter… et à allaiter !

Allaiter en portage
Allaiter en portage

Allaiter tout en portant bébé dans un porte-bébé kangourou n'est pas une sinécure. La hauteur de portage est souvent difficile, voire impossible à moduler de façon instantanée. Bien souvent, les seins sont inaccessibles tant que bébé est dans le porte-bébé kangourou, un écran textile s’immisçant souvent entre le porteur et l’enfant.

Certains porte-bébés souples et confortables peuvent faciliter l’allaitement à l’éveil – c’est à dire lorsque l’enfant est en éveil calme actif – tout en permettant à sa mère de poursuivre ses activités si cela s’avère nécessaire. Nulle obligation d’attendre que votre enfant dorme ou qu’il soit disposé à jouer seul pour vaquer à vos occupations ... Et lorsque le besoin de téter s’impose, à la caisse du supermarché par exemple, vous voilà sauvée ! Bébé tète, tandis que vous emballez vos courses, sous les yeux médusés des voisins (lorsqu’ils ont compris ce qui se passe – beaucoup croiront simplement que votre enfant dort ! Ils n’imaginent pas ce qui est en train de se passer !)

Le portage est une réponse au besoin naturel de proximité et de contact corporel du bébé. L’enfant porté bénéficie d’une expérience sensorielle multiple et, entre autres choses, d’un accès au sein plus aisé… Pas étonnant, dans ces conditions, que maman détecte si finement les micro-signaux en « langage des corps » que bébé émet à son intention : petits bruits, petits mouvements, qui « parlent » à sa maman. Cette proximité favorise une réponse quasi instantanée. Maman adapte son porte-bébé afin que bébé accède confortablement au sein. Les positions dans lesquelles il peut téter sont variées. Son besoin en mouvement est satisfait, avant et après la tétée, voire simultanément. Ensuite, le portage après le repas facilite la digestion. Et pour les bébés qui souffrent d’un reflux, être porté en position grenouille verticale pendant et entre les repas, le ventre bien appuyé contre celui de maman, permet d’apporter du réconfort à un bébé qui, sans cela, serait envahi par la douleur.

Bien installés, un hamac porte-bébé à boucles rondes (ou sling) ou une écharpe n’appuient pas sur les seins et ne risquent pas de gêner la lactation. Un porte-bébé asiatique s’adapte très bien à la situation. Les possibilités sont nombreuses. Explorez, et vous trouverez probablement des positions qui vous conviendront, à vous et à votre bébé ! N’hésitez pas à poser la question lors d’un atelier sur le portage : c’est le bon endroit pour découvrir ces petits gestes qui font la différence !

Ingrid van den Peereboom
Articles du thème Porter mon bébé
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte