Education

Apprendre à nos enfants à être présents

Publié le 17 juillet 2015
Végétarienne, yogi, méditante, maman écolo... j'aime partager mes expériences sur le chemin du bien-être et de la santé. Une vie plus saine et plus heureuse, voilà ce que je vous propose d'expérimenter avec moi.
Laissez son enfant s'émerveiller de la nature
Laissez son enfant s'émerveiller de la nature
© Pixabay

Les enfants pratiquent naturellement la pleine conscience. Profitez de l'été pour les encourager à cultiver ce comportement en leur montrant le bon exemple.

Avez-vous déjà observé un enfant qui joue, complètement absorbé par ce qu’il fait, et envié la sérénité profonde qui se dégage de lui, sa capacité à être complètement intégré à son activité ? C’est un état de pleine conscience, qu’adulte on cherche à retrouver en méditant, en pratiquant des activités avec focus, en s’évertuant inlassablement à diminuer le flux de pensées intérieures pour retrouver enfin la capacité et le bonheur d’être là.  
La présence, cette qualité que l’on admire tant chez les enfants, se perd vite en grandissant. Les distractions, les interruptions, l’éparpillement, deviennent habituels. 
Comment préserver et encourager chez nos enfants la capacité à être présents au moment ? Comment donner l’exemple, pour les aider à grandir en conscience ? 
Décrocher des écrans
L’une des principales sources de distraction dans nos vies est la présence d’écrans. Lorsque nous entourent télévisions, ordinateurs, smartphones, tablettes, on a vite fait d’être happés.  
On peut apprendre aux enfants la notion de "temps d’écran" (développée par Serge Tisseron dans Apprivoiser les écrans et grandir) : en enregistrant le temps passé devant ou avec un écran, on s'en ré-approprie l’usage.  
Pour donner l’exemple, vous pourrez commencer par éviter de lire vos mails devant vos enfants - lorsqu’ils vous parlent notamment. C’est une forme de respect qui a son importance : en écoutant vraiment nos enfants, nous augmentons leur confiance en eux et leur bien-être. Et vous pourrez dès lors leur demander à eux aussi d’appuyer sur pause et les inciter à ne faire qu’une chose à la fois, en expliquant la nécessité de ne faire qu’une chose à la fois pour la faire pleinement. 
Prendre le temps d’en perdre
On appelle parfois cela le slow parenting, ce goût décontracté pour les moments qui filent, les après-midi sans programme particulier, la flânerie… à l’inverse de l’enchaînement école - piscine - piano - dodo. 
Il est bon de valoriser l’ennui, le temps passé à ne rien faire. Dans ces moments qui semblent tout d’abord creux émergent des activités imprévues : une séance de coloriage partagée qui vous absorbera autant que l’enfant, de longues histoires improvisées, une balade à admirer les fleurs. Les enfants ont le goût de la contemplation si on leur laisse le temps et l’espace nécessaires. Vous apprécierez peut-être après de leur expliquer pourquoi ce moment vous a fait du bien, en disant le plaisir qu’il y a dans la lenteur et la tranquillité.  
Cultiver le zen
Si l’on pratique une activité méditative, rien de mieux que la partager ! Yoga, méditation, sophrologie… les enfants nous voient pratiquer et sont curieux d’essayer : à nous de les encourager ! Là aussi, expliquons pourquoi on fait cela, pourquoi ça fait du bien… puis trouvons des façons de les initier. Ce sera un bel acquis pour toute la vie ! Il existe aujourd’hui de nombreux livres et disques proposant des exercices de respiration pour faire découvrir la méditation aux enfants, par exemple le livre Calme et attentif comme une grenouille et des postures de yoga aux noms rigolos. Quelques écoles commencent (enfin !) en France à intégrer ces activités à leur programme : vous pourrez le conseiller aux enseignants de votre entourage et leur expliquer les bénéfices sur la concentration, le calme et surtout le bien-être des petits.  
 

>> Pour une lecture optimisée, retrouvez cet article dans votre magazine iPad de l'été 2015

 

Articles du dossier Éduquer autrement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte