Assiette tous risques, le documentaire choc !

Publié le 29 juin 2010 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Lundi 28 Juin, le reportage "Assiette tous risques" sur France 3 a montré comment notre alimentation était déterminante pour notre santé. Plus particulièrement, les résultats de l'étude menée par l'Association Santé Environnement France (ASEF), qui réunit environ 2 500 médecins, mettent en lien une alimentation "discount", obésité et hyperactivité.

L'étude. Pendant 15 jours, les urines de trois personnes ont été analysées. La première a conservé une "alimentation classique" composée de plats faits maison à base de produits standard. La deuxième est passée à une "alimentation discount", constituée de plats tout préparés et de produits bas de gamme. Enfin, la dernière est passée à une alimentation "Bio". "L'objectif était d'avoir une photo des polluants présents dans notre corps à un instant t et de voir comment tel ou tel régime alimentaire pouvait influer sur la quantité de produits toxiques présents dans notre organisme" déclare le Dr Patrice Halimi, Secrétaire Général de l'ASEF.

Résultats. En 15 jours, on a pu observer deux modifications importantes dans les urines de la personne étant passée au "Discount": la présence importante de conservateurs et l'augmentation du gras. En effet, chez le sujet étant passé au "Discount", on a pu constater une augmentation de l'acide hippurique - multiplié par 4 en moyenne par rapport à la teneur initiale. La présence de cet acide est liée à l'absorption de conservateurs alimentaires (E210 à E219 – famille des benzoates) qui sont présents dans les sodas, bonbons, produits laitiers, pâte à tartiner, gommes à mâcher et plats tout préparés. Chez certaines personnes, ils peuvent provoquer des réactions d’intolérance mais surtout, ils sont régulièrement mis en cause dans les atteintes du développement neurologique de l’enfant (hyperactivité ou troubles de l’attention).On constate également que l’acide palmitique (acide gras saturé en C16) a été multiplié par 3 en 15 jours dans les urines du sujet étant passé au "Discount" qui au passage pris deux kilos. L’acide palmitique est notamment présent dans l’huile de palme, qui est couramment utilisée dans l’industrie agro-alimentaire car très bon marché. La mention "huile" ou "matières grasses végétales" peut indiquer sa présence. Celui-ci serait impliqué dans les mécanismes de résistance à l’insuline tels que diabète de type 2, obésité et maladies cardiovasculaires et inhiberait les signaux de satiété provoquant une addiction qui conduirait à manger plus.

Notons, que sur la même durée, la personne étant passée au "Bio" a vu son taux d’acide palmitique diminuer de moitié et a perdu 2 kilos...

Que faire? D'abord, pour limiter les dégâts du E210 qui pose surtout problème chez les enfants, le législateur pourrait l'interdire dans les produits consommés principalement par les enfants (bonbons, pâte à tartiner, sodas, etc.). De son côté, le consommateur peut pour limiter son absorption de gras et de conservateurs être plus vigilant en lisant attentivement les étiquettes, en évitant les plats tout prêts, en privilégiant les produits frais et en les cuisinant! "La bonne raison de le faire, c'est que changer son alimentation a un effet direct et rapide sur notre santé" affirme le Dr Pierre Souvet, Président de l'ASEF.

Pour voir le reportage, cliquez ici.

Téléchargez l'étude menée par l'ASEF

ASEF
Articles du thème Chef bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par naturelle le 2 juillet 2010 à 00h25
assiette tous risques

Prenez un peu de temps pour regarder le reportage et/ou lire l' étude particulièrement intéressants. Bravo France 3 ! Voilà un domaine où on peut agir concrètement pour le bien de tous et de la planète. Apprenons aussi à diminuer nos quantités ! Notre ligne s' en portera mieux. OK le bio, c'est plus cher au Kg mais pour des fruits et légumes conventionnels pleins d' eau, où est le rapport qualité/prix ? Payer de l' eau au prix du Kg de fruits et légumes, est-ce économique ?

Par lunazen le 2 juillet 2010 à 17h47
Reportage très intéressant

Un reportage très intéressant. Nous sommes obligés de réagir. Aujourd'hui, que veut dire avoir une alimentation saine ? Honnêtement, un consommateur mangeant du frais "conventionnel" mange-t-il sainement ? Le bio est certes plus cher, notamment certains produits, mais on reste en meilleure santé plus longtemps.

Par kbbylily le 3 juillet 2010 à 18h02
Je n'ai pas vu le reportage

Je n'ai pas vu le reportage mais ce qui m'interpelle dans ce que je viens de lire c'est qu'il est dit que le 3eme sujet mange "discount". Je pense que ce n'est pas très clair. On peut manger des plats tout prêts sans que ce soit discount. En lisant ça, est ce que certaines personnes peu informées ne risquent pas de penser qu'en achetant des plats tout prêt mais de marque, ils seront a l'abri ? J?espère que le reportage est plus clair sur ce point.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi