Nutrition

Bien se nourrir en 12 étapes simples

Publié le 15 mai 2015
1/12
© photl

1 Cuisiner le plus possible

En utilisant des produits frais et naturels. C’est le meilleur moyen de manger des aliments, des vrais, et non pas des produits transformés  et  raffinés.  

© Pixabay

2 Stocker des aliments sains

Stocker chez soi des aliments sains : fruits et légumes, céréales, légumineuses. Avoir en permanence dans le frigo quelque chose à grignoter en cas de faim subite ou de manque de temps : carottes pré-coupées, compote de fruits, petit bol de  riz pour constituer la base d’une salade. 

© Pixabay

3 Anticiper ses menus

pour ne pas se trouver en panne de l’ingrédient indispensable, mais aussi pour varier les  plaisirs tout au long de la semaine. A faire le jour du marché, pour savoir quand et comment utiliser tous les bons légumes que l’on a ramenés. 

© Fotolia

4 Associer les aliments pour une bonne digestion

Associer des aliments qui se digèrent bien ensemble (les fruits sont conseillés avant le repas plutôt qu’en dessert) et qui se complètent (le duo céréales / légumineuses bien connu des végétariens). On apprend à savoir ce qui nous réussit… ou pas

© Pixabay

5 Réveiller son système digestif en douceur

Démarrer le matin avec un jus de citron ou une tasse d’eau tiède pour réveiller le système digestif doucement, puis poursuivre avec un petit-déjeuner équilibré et  adapté à son  appétit et ses besoins : une salade de fruits chez certains, du muesli pour d’autres, un menu protéiné pour les sportifs. 

© Pixabay

6 Boire fruits et légumes

Boire des smoothies verts ou des jus de fruits et légumes, pour être certaine de « consommer du vert  » tous les jours. Ce que vous n’êtes pas sûrs de manger, buvez-le ! e de fruits chez certains, du muesli pour d’autres, un menu protéiné pour les sportifs. 

© Fotolia

7 Boire 2 litres d'eau par jour

S'hydrater tout au long de la journée, en ayant toujours avec soi une gourde réutilisable et/ou un thermos pour le thé et les tisanes. Consommer réellement 2 litres d’eau par jour résout de nombreux petits soucis digestifs, dermatologiques, mais aussi de forme et de sommeil. >

© Fotolia

8 Privilégier la qualité à la quantité

Snober les plats cuisinés, les produits à la provenance inconnue, et ce qui vous semble douteux. Faire preuve d’exigence n’est pas un luxe mais une nécessité parce qu’au final nous sommes ce que nous mangeons.

9 Se détoxifier régulièrement

Et notamment lors des changements de saison, en pratiquant des monodiètes ou des jeûnes. Le corps a besoin d’éliminer ce qu’il a stocké et ce qui l’encombre. Vous vous en sentirez plus légers physiquement comme émotionnellement.

© Pixabay

10 Profiter de chaque saison

Accueillir les saisons et ce qu’elles apportent. Se rappeler que la Terre produit ce dont on a besoin. Sous nos latitudes on fait le plein de vitamine C et hiver et de bêta-carotène en été  et ça tombe plutôt bien. 

11 Reposer son corps du travail de digestion

 En lui offrant une vraie coupure de 10h la nuit, sans grignotage tardif. On peut aller aisément jusqu’à 12h en dînant tôt et légèrement.

12 Prenez le temps de manger

Savourer en prenant toujours le temps de vous asseoir, de sentir le goût de vos aliments. Même un en-cas peut se déguster, et cela laisse au cerveau la possibilité d’enregistrer ce que l’on a mangé. Vous éviterez ainsi la fringale de l’amateur du plateau - repas ! 

Il n'est pas nécessaire de tout révolutionner pour bien s’alimenter. De bons réflexes et des habitudes simples permettent aisément de prendre soin de sa santé tout au long de l’année, en conservant intact le plaisir de manger.

  • Cuisiner le plus possible

En utilisant des produits frais et naturels. C’est le meilleur moyen de manger des aliments, des vrais, et non pas des produits transformés  et  raffinés.

 

  • Stocker des aliments sains

Stocker chez soi des aliments sains : fruits et légumes, céréales, légumineuses. Avoir en permanence dans le frigo quelque chose à grignoter en cas de faim subite ou de manque de temps : carottes pré-coupées, compote de fruits, petit bol de  riz pour constituer la base d’une salade.

 

  • Anticiper ses menus

Pour ne pas se trouver en panne de l’ingrédient indispensable, mais aussi pour varier les  plaisirs tout au long de la semaine. A faire le jour du marché, pour savoir quand et comment utiliser tous les bons légumes que l’on a ramenés.

 

  • Bien associer les aliments

Associer des aliments qui se digèrent bien ensemble (les fruits sont conseillés avant le repas plutôt qu’en dessert) et qui se complètent (le duo céréales / légumineuses bien connu des végétariens). On apprend à savoir ce qui nous réussit… ou pas.

 

  • Réveiller son système digestif en douceur

Démarrer le matin avec un jus de citron ou une tasse d’eau tiède pour réveiller le système digestif doucement, puis poursuivre avec un petit-déjeuner équilibré et  adapté à son  appétit et ses besoins : une salade de fruits chez certains, du muesli pour d’autres, un menu protéiné pour les sportifs. 

 

  • Boire fruits et légumes

Boire des smoothies verts ou des jus de fruits et légumes, pour être certaine de « consommer du vert  » tous les jours. Ce que vous n’êtes pas sûrs de manger, buvez-le !

 

  • Boire 2 litres d'eau par jour

S’hydrater tout au long de la journée, en ayant toujours avec soi une gourde réutilisable et/ou un thermos pour le thé et les tisanes. Consommer réellement 2 litres d’eau par jour résout de nombreux petits soucis digestifs, dermatologiques, mais aussi de forme et de sommeil.

 

  • Privilégier la qualité à la quantité

Snober les plats cuisinés, les produits à la provenance inconnue, et ce qui vous semble douteux. Faire preuve d’exigence n’est pas un luxe mais une nécessité parce qu’au final nous sommes ce que nous mangeons.

 

  • Se détoxifier régulièrement

Et notamment lors des changements de saison, en pratiquant des monodiètes ou des jeûnes. Le corps a besoin d’éliminer ce qu’il a stocké et ce qui l’encombre. Vous vous en sentirez plus légers physiquement comme émotionnellement. à monodiet banane printemps

 

  • Profiter des bienfaits de chaque saison

Accueillir les saisons et ce qu’elles apportent. Se rappeler que la Terre produit ce dont on a besoin. Sous nos latitudes on fait le plein de vitamine C et hiver et de bêta-carotène en été  et ça tombe plutôt bien. à printemps champ fleurs

 

  • Reposer son corps du travail de digestion 

En lui offrant une vraie coupure de 10h la nuit, sans grignotage tardif. On peut aller aisément jusqu’à 12h en dînant tôt et légèrement. à femme dormir

 

  • Prenez le temps de manger

Savourer en prenant toujours le temps de vous asseoir, de sentir le goût de vos aliments. Même un en-cas peut se déguster, et cela laisse au cerveau la possibilité d’enregistrer ce que l’on a mangé. Vous éviterez ainsi la fringale de l’amateur du plateau - repas ! à famille table manger

 

Notre contributrice : 

Julie Nouvion est l'auteure du blog Coeur Corps et Tête. De l'alimentation à la spiritualité en passant par les petits rituels quotidiens, elle accompagne sur le chemin d'une vie plus saine et plus heureuse.

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte