Anti-stress

Le stress : définition, causes, effets et solutions naturelles

Publié le 19 mars 2013 - Mis à jour le 24 février 2014
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Le stress peut causer des troubles du sommeil et de l'humeur
Le stress peut causer des troubles du sommeil et de l'humeur

Je suis super stressée, je veux déstresser, ça me stresse, j'aimerais une méthode anti-stress qui marche ! D'accord, mais le stress, c'est quoi ?

Si le mot stress est aujourd'hui employé pour décrire les situations de tensions, de contrariétés, de nervosités que nous traversons tout au long de la vie, il est important de le définir pour lui trouver les solutions adaptées. 

De la détresse au stress

Le terme viendrait du latin stringere qui signifie "serré". Cet anglicisme signifiait "état de détresse" au 17ème siècle et renvoyait à la notion d'adversité. En réalité, il ne constitue pas une émotion, mais une réponse biologique du corps face à un danger (qu'il existe ou non). C'est un mode naturel d'adaptation à notre environnement, qui se traduit par une réaction organique principalement neurobiologique et hormonale. 

La notion de stress a été introduite par l'endocrinologue Hans Seyle qui définit, dans les années 1950, le syndrome général d'adaptation (SGA) comme l'ensemble des modifications qui permettent à l'organisme de s'adapter aux conditions nouvelles créées par le stress. 

Le problème survient quand le stress devient trop important pour permettre à notre corps de s'adapter. 

D'après Hans Seyle, le SGA se déroule en 3 étapes :

- La réaction d'alarme : phase émotionnelle de durée très courte dans les conditions normales
- Le stade de résistance : adaptation à l'agent stressant
- Le stade d'épuisement : phase de l'usure 

Le stress est-il forcément mauvais ?

Bien sûr que non, selon le Docteur Scimeca, homéopathe, car "l'absence totale de stress correspondrait à une personne alitée dans un lit d’hôpital un jour de temps couvert". Pour le Dr Eric Lorrain, phytothérapeute, "l'absence de stress, c’est la mort, tant l’adaptation à l’environnement fait partie de la vie". Une perspective peu réjouissante que l'on ne cherche, bien sûr, pas à atteindre lorsque l'on souhaite se débarrasser du stress. Le "bon stress" existe, et il est bénéfique car il nous stimule. 

Comme l'indique Patrick Légeron, psychiatre spécialiste du stress en entreprise : "Le stress n'est pas une maladie, c'est une des grandes fonctions de l'organisme, au même titre que la respiration, la digestion ou l'immunité. Sans lui, l'espèce humaine aurait disparu depuis longtemps. Imaginez des souris qui n'auraient plus peur des chats !"

Ne pas mélanger la cause et l'effet

Le stress est un effet qui découle d'une cause qui peut être de plusieurs origines. 

L'agent stressant peut être d'ordre physique ou psychique. Ce changement d'environnement peut alors entrainer des réactions d'adaptation difficiles perçues comme du stress : le corps ne s'adapte plus.

L'effet qui en résulte peut prendre différentes formes, définit comme suit par le Dr Eric Lorrain :

- Des manifestations anxieuses : psychiques (anxiété, angoisse) ou physiques (somatisations fonctionnelles comme des palpitations cardiaques, des spasmes digestifs, des contractions musculaires)

- Des troubles du sommeil : endormissement difficile, réveils nocturnes, cauchemars, sommeil non récupérateur.

- Des troubles de l'humeur allant jusqu'à la dépression.

- Des troubles de la désadaptation qui se traduisent par le tristement célèbre syndrôme d'épuisement, burn-out ou même Karōshi au japon (littéralement "mort par sur-travail"), marqué notamment par une fatigue chronique et des troubles cognitifs invalidants.

Ce stress "conséquence", état où le corps dépasse en permanence ses capacités d'adaptation, provoque des symptômes physiques (action sur le système nerveux et le système hormonal) et modifie notre comportement (réaction excessive, agressivité, morosité, manque d'enthousiasme etc.). 

Les bons remèdes naturels

En comprenant mieux les effets et les causes du stress, il est possible d'envisager une auto-médication grâce aux médecines globales : homéopathie, phytothérapie, aromathérapie, fleurs de Bach.  

Attention, les conseils donnés dans notre dossier spécial "anti-stress" ne remplacent en aucun cas l'avis d'un médecin formé aux pratiques alternatives, seul habilité à prescrire un traitement personnalisé et à effectuer un suivi professionnel. 

Sources : 

- Le Grand livre du bien-être au Naturel, Christian Brun, éditions Eyrolles.
- Entretien avec le Dr Daniel Scimeca, Président de la Fédération Française des Sociétés d'Homéopathie.
- Entretien avec le Dr Eric Lorrain, président de l'IESV, phytothérapeute, chargé d'enseignement aux DIU Phythothérapie  de Clermont-Nantes, et de Lyon-Marseille. 

 

Vous aimerez aussi :
>> Le magazine Hors-Série spécial homéopathie au féminin en version PDF

Articles du dossier Stress : solutions naturelles anti-stress
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte