Câliner en marchant, c'est possible !

Publié le 10 juin 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Porter bébé : en route pour la liberté

Porter bébé présente d’indéniables avantages pratiques. On emmène partout bébé avec soi, on garde les mains libres et bébé peut à sa guise dormir ou observer le monde qui l’entoure. Pas d’encombrante poussette à transporter, pas de transbordement de bébé d’un landau à un tapis et d’un tapis à une paire de bras… Le portage est aussi une manière de s’affranchir de nombreux équipements de puériculture.

Mais tous les parents qui ont porté leur bébé le disent, l’essentiel n’est pas là. Porter bébé, c’est lui offrir des sensations rassurantes de bercement et de chaleur qu’il a connues in utero. C’est lui permettre de se sentir en sécurité à tout moment. Et pour les parents (y compris les pères), le bonheur de porter bébé tout contre soi figure parmi les plus grandes joies de la parentalité.

Interview : Guillaume Guérid, créateur du réseau Porter son enfant, tout un art.


Pourquoi avoir créé un réseau de monitrices de portage ?
Alors que la transmission de mères en filles s’est perdue, nous avons souhaité recréer des lieux d’échanges où les parents sont soutenus. On peut toujours s’en sortir seul mais l’apprentissage permet de dépasser tout le côté technique pour ne garder que le meilleur.

Le choix de l’écharpe est-il important ?
Essentiel. Le risque avec une mauvaise écharpe, c’est d’abandonner parce que c’est inconfortable. Je recommande l’écharpe en coton bio en double sergé croisé, un tissage qui tient dans la durée. L’écharpe permet de tout faire ! Tous les autres systèmes peuvent être utilisés en complément.

Que faut-il éviter ?
On doit avant tout respecter la position physiologique de l’enfant, les genoux relevés et les hanches ouvertes : c’est la position dite en grenouille. Il est extrêmement important de créer une assise et non une suspension de l’enfant, les jambes pendantes, ce qui est malheureusement souvent le cas. Quand l’enfant grandit, mieux vaut éviter le portage face à la route, qui surstimule et ne respecte pas la position physiologique, et préférer le portage sur le dos, confortable et sécuritaire.

Ménager sa monture
Le portage étant devenu un véritable marché, les équipements se multiplient et il devient parfois difficile de faire son choix. La première règle à respecter : bébé doit reposer sur ses fesses. C’est pourquoi la position « en grenouille » est tout à fait recommandée. Durant les premiers mois, on veillera également à respecter la courbure naturelle du dos de bébé.
L’écharpe permet de porter bébé de la naissance à 3 ans, sur le ventre, la hanche ou le dos. De nombreux modèles existent et les forums de mamans permettent de connaître les avantages comparés des unes et des autres. Une dizaine de nouages sont possibles et même si on peut apprendre seul, le conseil d’autres parents ou d’une animatrice de portage fait gagner beaucoup de temps et évite les inconforts des premières fois.

Les différents systèmes de portage

  • Le porte-bébé kangourou classique : à cause de la position jambes pendantes, il est recommandé de ne pas porter son bébé dans ce type d’équipement plus de 30 min (source : OMS).
  • Le hamac (aussi appelé sling) est un simple rectangle avec des anneaux pour porter bébé de manière asymétrique. Très simple à utiliser, il n’est pas toujours très confortable quand bébé grandit à cause, justement, du côté asymétrique qui concentre le poids d’un seul côté.
  • Le porte-bébé chinois est un carré muni de 4 sangles. Facile à nouer même sans formation, il permet de porter bébé sur le ventre ou le dos comme un sac à dos.

La méthode kangourou
En 1978, parce que les incubateurs manquent à Bogota, un médecin convainc les parents de porter en continu leur bébé prématuré. Maintien de la température corporelle, meilleur développement, baisse des infections, consolidation du lien parent-enfant… La méthode qui n’a que des avantages est pratiquée aujourd’hui un peu partout dans le monde.

Prendre des cours
Les associations qui donnent des cours de portage se multiplient, partout en France. Si l’on n’a pas la chance de bénéficier du bouche à oreille, on peut trouver quelques adresses sur www.bebe-portage.com/Prendre-des-cours ou sur www.portersonbebe.com/annuaire-du-portage

À lire 

Peau à peau, d’Ingrid Van der Peereboom, éditions Jouvence.

Retrouvez Nature & Découvertes sur Internet

Nature et Découverte
Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !