Comment concilier vie de femme et de vie de maman

Publié le 16 novembre 2010 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Les vacances sont loin derrière nous, les jours viennent de raccourcir brutalement avec le changement d’heure, l’automne est bien là, les feuilles commencent sérieusement à tomber et la trêve de Noël n’est pas encore pour tout de suite. Comment faire pour tenir le coup entre contraintes familiales et professionnelles ? Voici 6 conseils et astuces pour finir l’année en douceur.

Comment concilier vie de femme et de vie de maman

1) Tout d’abord, faites-vous à l’idée que quoi qu’il arrive, vous ne serez jamais parfaite. Et c’est tant mieux ! Si vous l’étiez, vous seriez sûrement très ennuyeuse... Savoir regarder vos petits défauts, vos imperfections avec philosophie sera le meilleur moyen de vous rendre la vie plus facile. En effet, si vous acceptez  d’être imparfaite,  vous vous ôtez une sacrée pression et vous l’ôtez du même coup à votre entourage, qui va certainement vous trouvez beaucoup plus agréable à vivre. Est-ce que ce n’est pas tout aussi appréciable que d’être parfaite ?

2) Dans le même registre, arrêtez de vouloir être Super Woman. Vous avez le droit d’avoir vos failles et surtout de respecter vos besoins. Vous êtes fatiguée en rentrant du travail, vous rêvez d’une petite pause ? Mettez tout en œuvre pour vous offrir 10 minutes rien qu’à vous, vous serez d’autant plus efficace après.

Impossible, me direz-vous, il faut surveiller les devoirs des enfants, donner le bain, préparer à manger quand ce n’est pas lancer une machine ou vider le lave-vaisselle. Ok, mais êtes-vous sûre que cela ne peut pas attendre 10 minutes ? Installez les enfants devant la télé pendant que vous allez vous allonger sur votre lit. Mettez une minuterie, cela vous permettra de vous détendre plus facilement. Quand ça sonne, faites-le savoir aux enfants qui comprendront très vite qu’il faut passer à l’étape suivante. Vous serez plus détendue et énergique pour attaquer la suite…et vos enfants aussi ! Et dès que vous serez convaincue que c’est possible, passez à 15 minutes, ce sera encore plus confortable sans vraiment vous désorganiser.

3) N’imaginez pas que vous êtes indispensable. Je sais, c’est frustrant mais d’autres que vous peuvent faire les mêmes choses que vous. Peut-être pas aussi bien que vous mais retournez au point 1 : ADIEU LA PERFECTION.
Impliquez les autres membres de la famille. Les enfants, même petits peuvent assumer certaines tâches, comme se déshabiller, ranger leurs vêtements ou les mettre au linge sale. Plus grands, ils peuvent mettre la table, ranger leur linge, faire leur lit... Les hommes aussi. Là encore, peut-être pas exactement comme vous l’auriez fait, mais est-ce si important ?
Faites un règlement intérieur familial. Rassemblez parents et enfants autour d’une table et faites s’exprimer chacun sur ses besoins et ce qui est important pour lui. Ensuite, on fixe quelques règles simples et acceptées par tous. Chez les Dupont, par exemple, chaque enfant, à tour de rôle, s’occupe de la table pendant une semaine. Il met la table, la débarrasse et vide le lave-vaisselle. En contrepartie, il a le droit, cette semaine-là, de s’asseoir à l’avant quand on monte en voiture. Pas besoin de discuter chaque soir pour savoir qui fait quoi. Bien sûr, si vous circulez en métro, il faudra trouver une autre compensation…
Faites participer les enfants dès leur plus jeune âge, même si c’est contraignant au début. Petits, ils aiment se rendre utiles et par la suite, quand ce sera devenu une habitude, vous vous réjouirez de la patience que vous aurez eue.

4) Etablissez des habitudes, cela vous allègera la tête. Pour vos courses, faites une liste et choisissez de les faire toujours le même jour. Signalez-le à la famille et demandez à chacun de noter ce qu’il lui faut. Ce qui n’est pas noté sera acheté la semaine suivante. Tant pis pour les oublis, s’il n’y a plus de Nutella, on s’en passera et on pensera à le noter la fois suivante ! Soyez ferme.
Planifiez vos menus à l’avance et n’hésitez pas à refaire les mêmes plats tous les 15 jours ou 3 semaines. Noter les ingrédients nécessaires sur votre liste. Autorisez-vous à sacrifier, de temps en temps, les sacro-saints fruits et légumes. Si vous faites une pizza pour vous simplifier la vie, proposez un fruit ou une compote en dessert. Quand vous cuisinez, prévoyez une quantité plus importante que nécessaire. S’il en reste beaucoup, vous pourrez le congeler pour une prochaine fois. S’il n’en reste qu’un peu, vous grouperez avec autre chose pour faire un repas type « mezze » où chacun piochera selon ses envies. Dès que c’est possible, mettez à contribution les enfants. En général, ils aiment plutôt cuisiner et il est facile de trouver des recettes simples adaptées à leur âge.
Pensez également à faire des paiements automatiques et automatiser le maximum de tâches. Par exemple, en passant acheter le pain juste après avoir récupéré les enfants.
Utilisez les services d’un coiffeur à domicile. Les enfants pourront retourner jouer quand leur tour sera passé et vous n’aurez pas à les garder calmes pendant que l’on s’occupe des frères et sœurs. Vous-même serez à la maison et vous pourrez faire l’une ou l’autre chose pendant que vos enfants sont coiffés.

5) Pensez à vous et faites-vous plaisir. Autorisez-vous à vous consacrer du temps. Prenez des RTT quand les enfants sont à l’école et faites du shopping, allez au cinéma, offrez-vous une séance de hammam… Le soir, laissez les enfants avec leur père et sortez entre filles. Faites garder les enfants pour aller au resto en amoureux. C’est très important de se garder des moments à deux, sans les enfants. A côté du travail et des enfants, il y a aussi vous, votre couple, vos amis. Consacrez du temps à chacun.
Utilisez efficacement le temps que vous avez entre midi et deux. Les enfants sont à l’école, profitez-en pour faire de la gym, du yoga, aller à la piscine. Prenez soin de vous, c’est le meilleur des anti-stress.

6) Enfin et surtout, simplifiez. Faites des listes de ce que vous avez à faire et, pour chaque tâche, demandez-vous sérieusement ce qu’il se passerait si ce n’était pas fait.  Laissez tomber tout ce qui n’a pas un réel impact sur votre carrière, votre santé, vos relations. Lisez à ce propos, « L’art d’aller à l’essentiel » de Léo Babauta ou les livres de Dominique Loreau, « L’art de la simplicité » et « L’art de l’essentiel ».

Aller plus loin : www.espritdesucces.com

Sophie Gueidon
Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lunazen le 17 janvier 2011 à 14h09
A lire

Important, avant d'être maman, conjointe/concubine, on est femme. Il faut se réserver des moments, en amoureux, entre filles pour que la vie soit harmonieuse et pour ne rien délaisser.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte