Développement personnel

Défi zen: pratiquer le bonheur au travail

Publié le 3 octobre 2016
Au travail, collaborez !
Au travail, collaborez !
© Pixabay

Le bonheur au travail, une idée saugrenue ? On passe pourtant une bonne partie de nos journées, de nos semaines avec nos collègues. Alors autant que l'on s'y sente bien ! Et si vous releviez le défi du bonheur au travail ?

Les défis zen pour FemininBio, quesaco ? Je vous propose une fois par mois de découvrir et relever un défi zen sélectionné spécialement pour vous dans tous les domaines du développement personnel. Et pour vous inspirer, je vous parle de mon expérience de "débutante en bonheur" à moi :-) Car tous les défis que je lance, je les relève aussi, afin de pouvoir en parler en connaissance de cause et vous donner des conseils encore plus concrets et adaptés ! Prêtes ? Partez !

Mon défi zen FemininBio : épisode 8
Les vacances et la rentrée sont à présent loin derrière nous, et nous voici à nouveau la tête dans le guidon, avec le moral en mode automne. Nos bonnes résolutions de la rentrée sont peut-être déjà oubliées, et au boulot nous avons repris nos mauvaises habitudes : nous lever du mauvais pied, nous plaindre et râler (râler, moi? Jamais!)

Et bien j'ai une excellente nouvelle: la grisaille au travail, ce n'est pas une fatalité, une petite poissonnerie de Seattle l'a bien compris, et nous allons profiter de son exemple réussi.

Le thème?
Ce mois-ci, nous allons tester le bonheur au travail :-)
Notre objectif? Nous lever avec le sourire le lundi matin, et rentrer chez nous le soir débordantes d'énergie et disponibles pour nos proches.
Le secret? Mettre en pratique la fish philosophie (ou philosophie du poisson)!

Pourquoi est-ce important ?
Je ne vais pas vous faire un dessin, mais nous passons toutes entre 35 et 50 heures au travail chaque semaine, soit entre un tiers et la moitié de notre temps éveillé.

En partant du principe que nous n'avons qu'une vie et qu'il serait dommage de la gâcher, vous reconnaîtrez comme moi qu'il est plus que logique de travailler dans la joie et la bonne humeur, et ainsi ne pas perdre son temps.

Se reconvertir lorsque notre travail ne nous plaît vraiment pas, ce peut-être une sage décision. Mais il y en a une autre : apprendre à mettre du sens et à aimer ce que nous faisons.

Ça tombe bien, c'est exactement l'objectif de la fish philosophie.

Comment y parvenir ?
En suivant à la lettre ces quatre principes qui vont révolutionner votre boulot.

  • Premier principe : je choisis mon attitude le matin. 
    Nous ne choisissons pas directement tout ce qui nous arrive, en revanche nous choisissons très clairement l'attitude que nous allons adopter. Le matin, nous pouvons choisir d'être de mauvaise humeur, d'aller au travail à reculons, de faire la tête à notre boss, de bougonner dans notre bureau. Ou bien, nous pouvons décider de travailler joyeusement, d'être impliquée, enjouée, agréable, et satisfaite de notre situation. 
  • Deuxième principe : je suis présente au travail. 
    Être présente, ça signifie que je me fixe réellement comme objectif aujourd'hui d'être à 200 % sur chaque dossier. Je décide de m'impliquer à fond, quitte à faire semblant de trouver certaines choses intéressantes (vous verrez, le reste suivra!), et de chercher à faire de mon mieux. 

Non, tout n'est pas passionnant dans ce que nous faisons mais oui, tout contribue au bon fonctionnement de la boîte. 

  • Troisième principe : je joue (oui, vous avez bien compris!). 
    Dans cette poissonnerie de Seattle à l'origine de la Fish philosophie, les vendeurs se lancent des poissons au milieu des clients, tout le monde s'amuse, tout le monde passe un bon moment (sauf les poissons). Les clients viennent nombreux profiter de cette ambiance conviviale. 

Bien sûr nous avons nos contraintes et une conduite à tenir, mais sans aller jusque là, il y a mille et une façons de mettre du jeu, de l'humour, de la légèreté dans ce que nous faisons. Alors mettez-vous au défi de faire sourire les plus tristes de vos collègues, vous verrez, c'est contagieux !

  • Quatrième principe : je me rends utile.
    Il est aujourd'hui totalement admis que notre plus grande source de satisfaction, c'est le don. Rendre service aux autres, ça rend heureux. Et même si votre job ne consiste pas à sauver l'humanité (le mien non plus!), il est possible de faire de son mieux et d'en tirer tous les bienfaits. 
    Quelqu'un est en difficultés avec la photocopieuse? Proposez d'appeler une assistance. 
    Quelqu'un peine sur un dossier? Proposez votre aide. 
    Montrez-vous altruiste et généreux en toute occasion. 

Mettez-vous également à l'écoute attentive et bienveillante des autres. Intéressez-vous à ce qui leur arrive, posez des questions, ne jugez pas, mais écoutez. Nous croyons toujours qu'il nous faut donner un avis pour apporter quelque chose à l'autre, mais bien souvent ce qu'il recherche c'est une oreille bienveillante.

Mon expérience à moi?
Je m'en suis rendue compte il y a quelques temps, pour moi ce qui est le plus important, ce qui donne du sens à ma vie, c'est de me sentir utile.

Je ne passe donc désormais pas une journée sans proposer mon aide au moins une fois à une personne différente. 

Est-ce que vous avez besoin de moi pour avancer sur ce dossier? Est-ce que vous voulez que je l'appelle avec vous ? Toutes les occasions sont bonnes, je n'en manque pas une, et c'est ainsi et seulement ainsi que je rentre chez moi le soir fière et heureuse de ce que j'ai accompli.

Et tout s'assemble, comme par magie : plus heureuse au travail, plus disponible à la maison !

Très joli mois du bonheur au travail à toutes et tous! Retrouvez toujours plus d'inspiration, de jeux et de défis sur Les défis des filles zen!

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte