Jeûne

Le jeûne, c'est des vacances pour l'esprit et le corps !

Publié le 27 mars 2015 - Mis à jour le 31 mars 2015
Anne est membre du Comité Ethique et Scientifique de FemininBio.
© Pixabay

Anne a fait son premier jeûne voilà 5 ans. Désormais, c'est un rendez-vous annuel qu'elle prend pour elle-même et qui lui redonne de l'énergie pour l'année.

Il y a 5 ans, je traversais une période très chargée. J'avais besoin de prendre des décisions importantes et pour cela, j'avais juste envie de beaucoup de repos et de nettoyage. Des amis m'avaient parlé du jeûne quelques temps auparavant, et c'est revenu à mon esprit. C'était ce qu'il me fallait. Cette évidence s'est imposée à mon esprit et rien ne m'en détournait.
Après quelques recherches sur Internet, je me suis inscrite à une semaine de jeûne dans la Drôme. Je n'avais aucune appréhension, aucune crainte. En fait, j'ai commencé à me demander dans quoi je m'étais lancée lorsque je me suis retrouvée dans le train ! Mais au fond de moi, je me disais que je pourrais repartir facilement si ça ne me plaisait pas.
Finalement, je suis arrivée à destination. J'ai été accueillie par des personnes formidables, dans un endroit magnifique créé par Thomas Uhl, La Pensée sauvage. Je me suis tout de suite sentie à l'aise et je me suis laissée porter par ce qui se faisait. Nous étions un petit groupe de 7, donc nous étions chouchoutés ! 
Ma découverte du jeûne a été très sereine. Le premier jour est assez facile à supporter, c'est comme si on ne mangeait pas une journée. Le deuxième jour peut être plus difficile, le corps nous fait remarquer qu'on a oublié quelque chose. Par chance, je le supporte très bien. Les jours qui suivent sont formidables, on ressent l'énergie qui remonte, c'est une force incroyable ! J'ai aussi été surprise lors de mon premier jeûne par l'effet que cela avait sur ma peau. Chaque matin, j'avais l'impression que l'on m'enlevait une couche de gris. Ma peau s'éclaircissait de jour en jour, un masque tombait.
Le jeûne a des similitudes avec la méditation : il faut faire le vide, ne penser à rien…  et surtout pas à manger ! Je n'ai jamais eu la sensation de faim pendant mes jeûnes. On peut avoir la sensation d'envie, se dire "je mangerais bien quelque chose". Mais ce n'est pas la faim, c'est de l'envie. Les journée sont rythmées autrement que par les seuls repas : grandes randonnées, yoga, massages, hamman et on peut même profiter de cours de cuisine détox… Le rituel des temps du repas est néanmoins respecté, le matin à la table du petit-déjeuner pour boire une tisane, un bouillon ou un jus de fruit, et le soir, pour le bouillon. La table est toujours joliment dressée, on prend le temps. Le soir, c'est l'occasion de faire un tour de table pour s'exprimer et faire le point sur notre ressenti. Ces temps d'échange sont importants pour chacun et pour le groupe.
Désormais, tous les ans, je fais une semaine de jeûne. Ce sont pour moi de vraies vacances. Je coupe avec mon quotidien, je me ressource. En fait, rien ne me repose plus et me donne autant d'énergie qu'une semaine de jeûne !
 

>> Pour une lecture optimisée, retrouvez cet article dans votre magazine iPad de mars 2015

 

Articles du thème Ma détox naturelle
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par Laurenzerl le 2 avril 2015 à 13h16
il y a des gens...

... qui ne supportent pas le jeûne, ce qui est bon pour les un(e)s ne l'est pas forcément pour les autres...
mais c'est vrai que le jeûne fait prendre conscience de la différence entre appétit et faim, qui sont deux choses bien différentes

Par michaela le 2 avril 2015 à 15h47
Le jeûne reste un tabou en France!

J'ai fait plusieurs jeûnes chez moi suite à la première émission sur ARTE il y a quelques années.

Mon premier jeûne de 6 jours était tellement facile et efficace (6 kilos perdues!), que j'ai allongé chaque fois
la durée: 10 jours, puis l'été dernier 23 jours! Pendant cette dernière expérience, j'ai écrit un journal avec des dessins,
pour témoigner en détail ce que je ressentais:que du bien-être! Je me sentais rajeunir chaque jour (j'ai 60 ans), et je gagnais même des muscles car je faisais plus de sport qu'avant!

Mon médecin avait donné son accord- et je savais que je pourrais arrêter à chaque moment si nécessaire. Mais si j'en parle à d'autres personnes, même intelligents et éduqués, c'est le blocage total! Je n'essaie plus...

Pour ceux qui veulent se lancer malgré tout, je recommande de lire des livres sur le sujet, il en existe plein. (Par ex. de Hellmuth Lützner, de Wilhelmi de Toledo, de Thierry Lestrade...) Cela aide à comprendre les processus et donne surtout la motivation pendant les 3 premiers jours qui sont en effet difficiles,
mais que l'on peut traverser avec un peu de volonté - ça vaut la peine! Yannick Noah fait 2 jeûnes par an...

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte