Grossesse

L'acupuncture soulage les petits maux pendant toute la grossesse, l'accouchement et le post-partum

Publié le 19 février 2013 - Mis à jour le 28 août 2017
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
L'acupuncture soulage les maux de la grossesse
L'acupuncture soulage les maux de la grossesse
© Fotolia

Peut-on allier acupuncture et grossesse ? Eh bien oui ! L'acupuncture est même l'alliée des futures et des jeunes mamans et ne présente aucune contre-indication. Sandrine Badeuil, sage-femme acupuncteur à la Maternité des Lilas a répondu à nos questions.

Sandrine Badeuil, sage femme acupuncteur à la Maternité des Lilas (93)
Sandrine Badeuil, sage femme acupuncteur à la Maternité des Lilas (93)
Vous êtes sage-femme acupunctrice, pourquoi avoir choisi cette spécialité ?

Après l’obtention de mon diplôme de sage-femme en 2000, j'ai rencontré des collègues acupuncteurs qui m'ont peu à peu enseigné tout ce que l'acupuncture pouvait apporter de complémentaire à notre pratique. J'ai souhaité à mon tour élargir mon champ thérapeutique et m’ouvrir à une médecine naturelle, respectueuse du corps des femmes. Diplômée en janvier 2010 de la Fac de Strasbourg, après 3 années d’études et de stages, j'ai souhaité proposer des consultations d’acupuncture à la Maternité des Lilas (93) qui ont vu le jour en février 2012. 

L'acupuncture est l'un des 5 piliers de la médecine traditionnelle chinoise, plus empirique et plus ancienne que notre médecine moderne, parmi la diététique, la phytothérapie, le Qi gong et le massage thérapeutique chinois. Elle se base sur le fonctionnement énergétique du corps. Son approche est plus globale que la médecine moderne car elle s'intéresse avec autant d’importance aux symptômes physiques qu'à l’état émotionnel du patient. C’est une médecine « alternative » car elle permet de traiter avec efficacité certaines situations avant d’utiliser des traitements classiques plus invasifs.

Cette pratique s'étend de plus en plus en France et elle est particulièrement développée dans l'Est de la France grâce à l’influence de l'Allemagne où l'acupuncture est une pratique courante. Si cette pratique n'a pas encore convaincu tout le monde, les instances médicales reprennent de nombreuses études permettant de mettre en avant l'efficacité de l'acupuncture sur le plan statistique.

Deux indications particulières à la grossesse présentent un recul suffisant sur le plan médical pour être recommandées par la HAS (Haute Autorité de Santé) :

- Le traitement des nausées et des vomissements

- La version du siège

Y'a-t-il une formation particulière en acupuncture pour les spécialistes de l'obstétrique ?

Aujourd’hui les sages-femmes, les gynécologues obstétriciens et les médecins généralistes ont accès à un D.I.U. d’acupuncture obstétricale (Diplôme Inter Universitaire). Suite à un nouveau décret signé en 2009, un certificat d’acupuncture seul ne suffit plus.

Acupuncture pendant la grossesse

A quel moment de la grossesse est-il utile de faire des séances d'acupuncture ?

L'acupuncture peut se pratiquer tout au long de la grossesse. Son utilité est définie soit par la patiente elle-même, soit par un médecin ou une sage-femme.

Voici une liste non exhaustive des principales indications de l'acupuncture pendant la grossesse :

- Nausées et vomissements

- Soulager le mal de dos : lombalgies et sciatiques

- Troubles du sommeil 

- Crampes et douleurs ligamentaires

- Version du fœtus en présentation du siège

- Fatigue

- Stress et anxiété 

- Sevrage tabagique 

Y'a-t-il des risques pour le foetus ?

Il n’existe aucune contre-indication à l’acupuncture durant toute la période de la grossesse car elle ne représente aucun risque pour le fœtus ou la mère. Les aiguilles doivent être à usage unique et en possession du thérapeute. Il est déconseillé d’utiliser les aiguilles du patient s’il en possède. La ponction des aiguilles provoque une petite douleur très supportable, disparaissant juste après la pose et ce durant toute la séance.

Est-il préférable d'avoir déjà effectué quelques séances d'acupuncture avant d'être enceinte pour pouvoir y avoir recours pendant la grossesse ?

Non, il n'y a pas « d'initiation » à l’acupuncture car c'est une médecine qui respecte le corps et son fonctionnement. Ce qui est important, c'est le diagnostic qui est réalisé en amont : on pose beaucoup de questions pour comprendre l'origine du déséquilibre énergétique.

Combien de séance est-il nécessaire de prévoir pour soigner les petits maux de la grossesse ?

Le nombre de séances dépend de l'indication et du résultat de la première séance. Il est nécessaire de faire « une piqure de rappel » pour certaines indications. C'est une l'évaluation au cas par cas.

L’acupuncture n’est pas une médecine de  points recettes». En effet, le «point des nausées», le «point du mal au dos» ou le «point des insomnies» n’existent pas. Notre démarche médicale est d’établir un diagnostic à partir d’un interrogatoire complet et d’un examen clinique visant à définir les points à poncturer. Ainsi on traite la cause du symptômes et non le symptôme lui même.

Les séances sont-elles prises en charge comme une préparation à l'accouchement ?

En libéral, une feuille de soin est remise à la patiente par la sage-femme ou le médecin. Une partie sera prise en charge par la Sécurité Sociale. Le complément peut être remboursé par certaines mutuelles. En milieu hospitalier, l’intégralité de la séance est prise en charge.

Acupuncture et accouchement

Peut-on déclencher un accouchement grâce à l'acupuncture ? Si oui quelles sont les indications et comment procède-t-on ?

L'acupuncture peut être utilisée pour faire mûrir le col de l'utérus et déclencher le travail lorsqu’une indication médicale le justifie. Il est intéressant d’essayer une méthode plus naturelle et moins invasive avant d’avoir recours à la méthode plus courante des ocytociques, hormones provoquant les contractions. On peut aussi aider le travail à démarrer en cas de pertes des eaux sans contractions ou encore accentuer les contractions si le travail n'avance pas.

L'acupuncture est-elle parfois utilisée pendant l'accouchement, contre la douleur par exemple ?

Oui bien sûr ! Voici les cas les indications les plus fréquentes :

- Aider le bébé à descendre plus facilement avant ou pendant la poussée.

- Atténuer la douleur des contractions en cas d’absence de péridurale.

- Faciliter la délivrance (le décollement du placenta).

Acupunture après l'accouchement

Pratiquez-vous l'acupuncture en suites de couches ? 

Grâce à l'acupuncture, on peut soulager les douleurs du périnée : cicatrice d'épisiotomie, hémorroïdes ou oedèmes du périnée. On peut aussi calmer les « tranchées utérines ».

Et pour l'allaitement ?

Il est possible, là encore, d'avoir recours à l'acupuncture. Elle peut favorise la lactation comme aider au sevrage, soulager une montée de lait douloureuse, traiter une lymphangite en complément d’un traitement allopathique.

Comment trouver une sage-femme acupuncteur près de chez soi ?

Deux sources d'informations sont à votre disposition :

- AFSFA : Association Française des Sages-femmes Acupuncteur

- Annuaire des médecins acupuncteurs de France (obstétriciens, généralistes qui peuvent aussi suivre les femmes enceintes) 

Présentation :

Sage-femme depuis 2000, Sandrine Badeuil a obtenu un certificat d'acupuncture obstétricale en 2007 puis un DIU en 2010. Exerçant depuis 13 ans à la Maternité des Lilas, en région parisienne (93), elle y a ouvert des consultations prénatales, en collaboration avec sa collègue Hélène Boyé depuis janvier 2012.

 

Articles du thème Acupuncture
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte