Santé

Des micro-algues pour votre santé

Publié le 22 septembre 2016
Les micro-algues d'eau douce, des super aliments !
Les micro-algues d'eau douce, des super aliments !
© Fotolia

Klamath, Chlorella, Spiruline… connaissez-vous la spécificité de chacune de ces micro-algues d’eau douce ?

Toutes les 3 sont considérées comme de super-aliments très reconstituants car elles sont d’une grande richesse nutritionnelle. La klamath est utile pour renforcer l’organisme soumis à l’effort physique et intellectuel, la chlorelle est ventée pour son action chélatrice et détoxifiante des métaux lourds, tandis que la spiruline riche en fer est l’alliée des sportifs. 

La Klamath (ou algue AFA pour Aphanizomenon flos-aquae) : le fortifiant nerveux et musculaire utile pour tous. L’algue Klamath doit son nom du lac d’altitude Klamath situé dans l’Oregon aux Etats-Unis. Oemine Klamath y est cultivée à l’air libre dans les eaux fraîches du lac, loin de toute pollution et dans un environnement préservé. 

La Chlorella : considèrée comme un détoxifiant naturel. C’est une algue 100 % pure qui permet un apport important de chlorophylle (l’équivalent de l’hémoglobine du sang), de protéines détoxifiantes et de vitamines antioxydantes. Oemine Chlorella est l’espèce Chlorella Vulgaris, cultivée dans des bassins intérieurs fermés et stériles en Corée du Sud. Cette variété de Chlorella a été choisie car elle contient un facteur de croissance exceptionnel. 

La Spiruline : adaptée aux besoins des sportifs car riche en B12 et fer. C’est une des algues les plus vieilles de la planète. Oemine Spiruline contient la spirulina pacifica, l’une des plus anciennes spiruline connue. Elle est cultivée dans un environnement protégée sur les aquifères profonds de l’ile d’Hawaï.   

Pour en savoir plus.

Profitez de -30% sur ces micro-algues avec le code ALGUE30 sur notre site boutique.oemine.com*

*Offre valable jusqu’au 30 septembre 2016

 

Articles du thème Alimentation vivante
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte