La phytothérapie contre les effets de sevrage du tabac

Publié le 22 octobre 2008 - Mis à jour le 12 décembre 2012

Lutter contre le stress, retrouver dynamisme et vitalité quand on arrête de fumer, c'est possible grâce à la phytothérapie.

La phytothérapie contre les effets de sevrage du tabac

La valériane : la racine de valériane possède des vertus sédatives qui calment stress et nervosité. Faites bouillir une cuillère à soupe de racine dans ¼ d’eau froide. Laissez infuser 10 min avant de boire une tasse au coucher.

La racine de réglisse et le trèfle rouge : mâcher des racines de réglisse ou des fleurs de trèfles rouges permet de tromper l’envie de nicotine.

Graines de Griffonia simplicifolia : cette plante contient un acide aminé, le 5 hydroxy-tryptophane, qui agit sur les troubles de l’humeur, les tensions nerveuses et contrôle l’appétit. Prenez de 2 à 6 gélules de 400 mg, réparties dans la journée.

Le café vert : c’est le fruit cueilli avant maturité. Très riche en caféine, il possède une action stimulante et tonifiante. Il possède deux substances qui favorisent l’action d’une enzyme dans le foie qui active le système de désintoxication du corps et élimine la dépendance à la nicotine. Prenez une gélule le matin et le midi pendant le repas.

Le ginseng : il a une action tonifiante et il améliore les capacités physiques et intellectuelles. Il a un impact sur le moral et apaise le stress.

Zoom sur les pastilles au kudzu

Cette plante va vous aider à vous sevrer du tabac. Elle agit sur le stress et l’humeur, modère l’appétit et vous libère progressivement de l’emprise de la nicotine. Sans effets secondaires, les pastilles au kudzu vous accompagnent toute la journée.

Retour au sommaire

Viviane Logan
Articles du thème Phytothérapie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte