Les plantes des aides précieuses lors d’un cancer

Publié le 21 septembre 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Le premier élément est sans aucun doute, que les plantes vont aider à supporter les traitements conventionnels. Par exemple, le desmodium ou le chardon marie soulageront les nausées de la chimiothérapie.

Le champignon japonais maïtaké ou  l’échinacée pourront remonter les défenses immunitaires.

L’huile de périlla très riche en acides gras oméga 3, améliorera les performances de la radiothérapie. C’est ainsi que les plantes permettront la réalisation des traitements conventionnels avec un meilleur confort pour la personne malade, mais aussi elles éviteront l’arrêt des protocoles thérapeutiques pour causes d’effets indésirables…

Mais aussi, la phytothérapie soulagera tous les petits mots rencontrés lors de la maladie cancéreuse, évitant ainsi l’usage de produits conventionnels, certes efficaces, mais souvent lourds à manier et sources d’effets indésirables.

Par exemple, la spiruline ou l’éleutherocoque (le ginseng russe) lutteront contre la fatigue, la valériane et l’aubépine contre les états de stress, le Rescue® remède d’urgence du Dr Bach contre les chocs émotionnels, la chélidoine ou l’artichaut contre les indigestions…

Enfin et ce n’est pas rien, certaines plantes auront également une action délétère contre les cellules cancéreuses elles-mêmes. Il est possible de citer le ginseng rouge, le shiitaké, l’ail…. qui complèteront ainsi l’action des traitements conventionnels.

Site internet : www.medecine-demain.com

Livre Mieux vivre la thérapie du cancer, aux Edition du Dauphin.

Luc Bodin
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !