Intestins

Quatre astuces pour protéger sa flore intestinale

Publié le 17 avril 2012 - Mis à jour le 19 juillet 2013
© Fotolia

Avec ses milliards de bactéries, la flore intestinale est un microbiote fragile, qui joue un rôle essentiel dans notre bien-être. La préserver est indispensable au quotidien.

Quatre astuces pour protéger sa flore intestinale
Quatre astuces pour protéger sa flore intestinale

Lorsqu’il nait, un bébé a un  système digestif presque vierge. La flore intestinale de l’enfant se développe au fur et à mesure que son alimentation se diversifie. Elle se stabilise lorsque toutes les grandes familles de bactéries ont réussi à s’implanter, généralement vers deux ans. Bien que la flore intestinale soit constituée principalement par deux grandes familles de bactéries, elle est différente d’une personne à l’autre. En moyenne, 70% des caractéristiques de la flore intestinale varient entre deux individus. Une véritable empreinte génétique, que quelques gestes permettent de préserver…

Les probiotiques

Naturellement présents dans les produits fermentés, les probiotiques sont indispensables à l’équilibre de la flore intestinales. On se régale donc de yaourts et autres produits laitiers, de choucroute… On peut également prendre des probiotiques sous forme de gélules. Attention à leur composition : pour être efficaces, elles doivent contenir des probiotiques en milliards par dose (notre organisme en contient des centaines de milliards !).

Vive la myrtille !

La myrtille est riche en vitamines B et K, c’est un fruit diurétique et elle possède des propriétés antidiarrhéiques. On peut la consommer telle quelle ou sous forme de jus, pour le plus grand plaisir de nos papilles !

Les prébiotiques

Les prébiotiques sont des molécules que nous ne sommes pas capables de digérer. Ils arrivent donc intacts dans notre intestin, où ils servent de nutriment aux probiotiques. Ils ne sont pas indispensables aux probiotiques, mais favorisent leur développement et leur maintient dans la flore intestinale. On les trouve naturellement certains aliments comme les oignons, les asperges, les artichauts, les bananes…

Les antibiotiques, c’est pas automatique !

Les antibiotiques sont des molécules qui détruisent ou bloquent la croissance des bactéries. Ils ont donc un impact important sur la flore intestinale. Utilisés à mauvais escient, ils l’affaiblissent. Chez les nourrissons, les antibiotiques ralentissent le développement des probiotiques.

Pour aller plus loin : La santé commence par les intestins, Scarlett Weinstein-Loison, éditions Le Souffle d'Or, 2012

Retour au dossier

Claire Sejournet
Articles du dossier Bien digérer
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte