Sport

Running : soutien-gorge ou brassière ?

Publié le 29 juillet 2015
Cécile Bertin est la fondatrice du site courir-au-feminin, le premier site dédié à la course à pied pour les femmes. Marathonienne, elle a écrit Le running au féminin, c'est malin, paru aux éditions Leduc.
Soutien-gorge ou brassière ? L'essentiel est de choisir une lingerie adaptée.
Soutien-gorge ou brassière ? L'essentiel est de choisir une lingerie adaptée.
© Fotolia

Cet été, c'est décidé : vous passez au running ! Mais côté pratique, vous ne savez pas quels sous-vêtements adopter ? Cécile Bertin vous éclaire sur la question.

Il faut rappeler un élément physiologique important : le sein est un organe fragile, soutenu presque uniquement par la peau. Il faut donc en prendre grand soin. Quand on sait qu’un soutien-gorge classique porté pendant la pratique d’un sport perd 50 % de ses capacités de maintien, on ne réfléchit plus une seconde et on file s’acheter un soutien-gorge qui sera certes totalement antisexe mais en parfaite harmonie avec votre cuissard… Le modèle sport est conçu pour limiter les mouvements de la poitrine. Cela diminue d’autant la tension des ligaments. Et puis, il faut les bichonner les petits, tant que vous en avez parce que vous allez vite découvrir que la course à pied fait bien perdre de la graisse partout, même là où on s’y attend le moins ! 
En attendant il faut prendre en compte le fait que la poitrine peut aussi être gênante dans la pratique de votre sport préféré. N’hésitez donc pas à vous équiper d’un soutien-gorge de qualité, et ce quelle que soit la distance que vous parcourez. Même le footing du dimanche tranquille est synonyme de sous-vêtements adaptés ! À vous de voir la forme qui vous convient le mieux : soutien-gorge, brassière, tous les goûts sont dans la nature. Le choix est de plus en plus large, même si la forme lance-pierres prévaut ! 
En tout cas, un conseil : n’oubliez pas de tester votre lingerie avant une course. Comme pour le reste du matériel, une couture mal placée peut devenir totalement insupportable. 
Pour le reste de la lingerie, là encore plusieurs écoles s’offrent à vous : la culotte, le boxer ou même le string. Je dois avouer que je me demandais depuis plusieurs années pourquoi ce dernier type de lingerie se vendait au rayon running jusqu’à ce qu’un sondage auprès de mes copines me révèle que je devais être quasiment la seule à rester accrochée à ma culotte Petit bateau ! Certains cuissards sont prévus pour être portés sans aucune lingerie, là aussi à vous de voir. Comme pour le soutien-gorge, on teste avant de se lancer sur une course, et particulièrement si elle est d’une distance supérieure à 10 km. 
Cet article est tiré du livre Le running au féminin, c'est malin, par Cécile Bertin, paru aux Editions Leduc. Retrouvez l'auteur sur son site runfitfun.fr
>> Pour une lecture optimisée, retrouvez cet article dans votre magazine iPad de l'été 2015

Articles du thème En pleine forme
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte