Santé

Le smoothie, à boire avec modération

Publié le 23 août 2017
Boire un smoothie classique équivaut à boire un soda
Boire un smoothie classique équivaut à boire un soda
© Pixabay

En été et toute l’année, on en raffole pour leur fraîcheur et leur richesse en vitamines et minéraux. Pourtant, les smoothies n’auraient pas que des qualités. Du moins, il ne faut pas en abuser. Explications.

100% fruits mixés, agrémentés d'oléagineux, de boisson végétale, green et détox ou booster d'énergie... Les smoothies ont, depuis quelques années, la cote dans nos cuisines. S'ils ont certes de nombreuses vertus pour la santé et permettent d'augmenter la consommation de fruits des moins crudivores, ils ne seraient pas sans danger. Les rares études sur l’impact de la consommation de smoothies et de jus de fruits sur la santé sont formelles : l’abus de cette délicieuse boisson n’est pas recommandée, loin de là.

Fructose et pic de glycémie
En effet, en réduisant les fruits en purée (même entiers et avec leur peau), le blender casse les fibres. Conséquence : les parois intestinales ne sont pas « protégées » par les fibres. Et le fructose, sucre naturellement contenu dans les fruits, est assimilé fortement et rapidement. Pour les organes en charge du traitement du sucre, et notamment pour le foie, l’ingestion d’un smoothie est un choc... équivalent à l’absorption d’un soda au cola*. Elle engendre ainsi un pic de glycémie dont on connaît les conséquences potentielles s’il est trop fréquemment répété : l’apparition de diabète**. 

Pour enrichir vos boissons en nutriments essentiels, découvrez notre sélection de super aliments pour smoothies

Un smoothie-maison par jour 
L’effet délétère de la surconsommation de smoothie est d’autant plus probable si l’on y ajoute du sucre ou miel. Certes, boire un smoothie, au petit-déjeuner par exemple, est une excellente manière d’augmenter sa consommation de fruits, notamment pour les enfants. En revanche, on veillera à ne pas se délecter de ce nectar plusieurs fois dans la journée, l'idéal étant de ne pas dépasser 150 ml par jour). On le consommera idéalement toujours maison, ceux vendus dans le commerce étant souvent enrichis en sucre ou en lait. Et, surtout, dans les minutes suivant sa préparation, afin de profiter de toutes les vitamines des fruits (de saison naturellement !). Enfin, on n'hésite pas à se concocter des green smoothies, en ajoutant aux fruits des légumes à feuille verte. A commencer, pour faire le plein d'antioxydants, par un délicieux smoothie super blette par exemple.

Sources :
*Etude menée en 2013 par les professeurs Barry Popkin et George Bray, du département nutrition de l'Université de Caroline du Nord (Etats-Unis)
**Alerte lancée suite à une étude menée en 2014 par les équipes du Pr Naveed Sattar et du Dr Jason Gill, de l'Institut des sciences cardiovasculaires et médicales de l'Université de Glasgow (Ecosse) en 2014, portant notamment sur la sous-estimation par les consommateurs du taux de sucre contenu dans les smoothies et les jus de fruits 

A lire sur FemininBio : 
Supers aliments bio à mettre en poudre dans les smoothies 
Smoothies ou jus verts, on choisit quoi ? 

Articles du dossier Fruits, légumes et recettes du mois
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !