Minceur

Témoignage: la chromathérapie pour perdre du poids

Publié le 7 mai 2017
Et si les couleurs pouvaient vous aider à mincir ?
Et si les couleurs pouvaient vous aider à mincir ?
© Pixabay

Les beaux jours sont de retour, et qui sait si vous n'êtes pas déjà allée à la plage ? Il reste un peu de temps avant les grandes vacances, profitez-en pour prendre soin de votre silhouette ! Et si pour cela vous vous appuyiez, comme Caroline, sur la chromothérapie ?

Vous avez quelques kilos superflus dont vous aimeriez vous débarrasser pour vous sentir mieux dans votre corps cet été ? La chromathérapie peut vous accompagner dans cette démarche. Attention, il s'agit d'un accompagnement et non d'une solution miracle car l'attitude que vous adopterez en parallèle et les actions complémentaires mises en place seront autant d'atouts favorisant la perte de poids souhaitée.

Caroline, que j'ai l'occasion de suivre en chromathérapie, a gentiment accepté de nous faire part de son expérience et des résultats obtenus. Je tiens à préciser que cette jeune femme, qui exerce en tant que coach sur Montpellier est très dynamique et volontaire, par conséquent elle a quelques avantages certains : une grande motivation et une autodiscipline accrue.

Caroline, quelles raisons ont motivé ta décision de faire appel à la chromathérapie pour perdre du poids ?
J'ai d'abord découvert la chromathérapie comme outil de développement personnel. Les messages couleurs m'ayant totalement convaincue, j'ai eu ensuite recours à cette thérapie pour soigner certaines affections telles qu'une bronchite et un eczéma. Force est de constater que j'y ai été très réceptive: les résultats ont été vraiment bluffants ! En l'espace de deux séances, mon eczéma avait disparu aux 2/3 alors que j'en souffrais chroniquement depuis deux ans.
Lorsque je me suis lancée dans le défi de perdre 10 kgs en 9 mois, j'ai ressenti le besoin d'être aidée dans ce combat pour freiner mes envies de produits sucrés, bien consciente toutefois que je demeure la seule responsable de ce que je consomme in fine.
En me remémorant les bénéfices de la chromathérapie, j'ai décidé d'opter pour cette méthode pour sa douceur, son efficacité et ma réceptivité avérée à celle-ci ! Grâce à ma chromathérapeute, j'ai pris conscience que les couleurs peuvent vraiment être nos alliées, et ce, quel que soit notre besoin et l'objectif que l'on poursuit.

Quels sont les effets ressentis dans ton corps pendant et après les séances ?
La séance de chromathérapie est toujours pour moi une parenthèse de bien-être, de détente, où je me recentre sur mes émotions et le ressenti de l'action des couleurs avec lesquelles je suis en contact. C'est donc un moment très agréable lors duquel je pose aussi l'intention de mon objectif. A la fin de la séance, j'ai ressenti un effet de légèreté et de satiété alors que je n'avais pas mangé avant. Comme si la couleur avait agi sur mon estomac en lui faisant passer le message qu'il n'avait pas faim !
Quelques jours plus tard, j'ai réussi à abandonner une mauvaise habitude ancrée depuis plusieurs années : celle de consommer du soda light ou zéro au prétexte qu'il n'y avait pas de sucre. C'était loin d'être évident pour moi car ce réflexe datait de plus de dix ans. En conséquence, mon ventre a dégonflé en deux semaines ! Puis, lors des trois semaines qui se sont écoulées, j'ai remarqué que j'étais plus à l'écoute de mon corps et que les fringales sucrées diminuaient beaucoup, ce qui m'a fait perdre 3 kilos en l'espace d'un mois. Aujourd'hui, j'ai conscience que j'ai encore 6 kilos dont je dois me délester mais j'ai à la fois toute confiance en moi, en ma volonté, comme dans celle de la démarche que j'ai choisi à savoir la chromathérapie associée à une rééducation alimentaire.

Quelles actions parallèles as tu mises en place ?
Pour les avoir déjà testés, je ne crois pas aux bénéfices sur le long terme des régimes hyperprotéinés, dissociés ou hypocaloriques. Ces derniers ne durent qu'un temps et après l'euphorie de la perte de poids « immédiate », j'ai été confrontée comme beaucoup de personnes au fameux effet « yoyo ».
J'ai donc choisi de travailler cette fois-ci sur mon comportement alimentaire de manière globale. Je suis suivie dans ma démarche par une diététicienne qui a 40 ans d'expérience et qui met davantage l'accent sur le rôle de l'émotionnel que sur le nombre de calories. Elle m'aide aussi à faire les bons choix en termes nutritionnels tout en insistant sur le besoin de variété dans les aliments. Grâce à elle, je redécouvre des fruits et des légumes, des épices, j'apprécie de manger différemment et m'étonne moi même de ne plus avoir faim avec des plats 100% sains et diététiques. Le rôle du plaisir est également central, ce qui fait que mon régime alimentaire est loin d'être triste et ennuyeux ! En définitive, je ne suis pas au régime, je réapprends à manger et à être attentive aux sensations que me procure l'alimentation. J'ai aussi cessé de mauvaises habitudes telles que le fait de manger devant mon écran d'ordinateur ou de télévision, d'avaler mon repas en 5 minutes ou de boire systématiquement des sodas zéro qui font en réalité gonfler le ventre.
A côté de cela, me formant pour devenir sophrologue, je fais des séances de relaxation, de détente profonde du corps et procède à de nombreuses visualisations positives, ce qui m'aide à voir concrètement l'objectif final que je souhaite atteindre. Par ailleurs, je me suis remise à marcher davantage au quotidien, à bouger mon corps, à me réhabituer à certains mouvements de gym et d'étirements.
Enfin, l'amour de mon compagnon est une motivation précieuse qui me porte, d'autant plus que ce dernier a choisi de rééquilibrer lui aussi son alimentation ! A mon sens, il n'existe pas de meilleur soutien pour réussir.

Merci Caroline pour ce riche échange !

Pour aller plus loin :
Si vous avez vous-même entrepris des démarches pour perdre du poids mais sans obtenir les résultats escomptés, interrogez-vous et n'hésitez pas à vous faire accompagner dans cette optique. Il arrive que le corps refuse de s'alléger parce que certaines problématiques personnelles ou professionnelles qui vous affectent ne sont pas résolues. La prise en compte de l'aspect psychologique est essentielle.

Le secret de la réussite réside dans la combinaison de plusieurs disciplines qui vous conviennent. Les problèmes de poids sont souvent associés à la couleur marron. Parfois, les kilos en trop sont en fait une forme de protection inconsciente. Ils mettent souvent en lumière une difficulté à faire du tri, aller de l'avant, guérir des problématiques sources de stress. Parce que vous avez déjà subi des pertes ou que vous avez du mal à prendre certaines décisions, vous allez compenser, par des comportements alimentaires notamment, qui vont à l'encontre de vos objectifs. Ne vous culpabilisez pas, allez plutôt à la racine de vos maux pour qu'enfin votre corps soit plus enclin à se libérer.

Enfin, pour mieux ressentir les effets en profondeur, il est conseillé de faire plusieurs séances successives, en présentiel ou à distance. Généralement, c'est au bout de 2 à 3 séances de chromathérapie que les personnes disent se sentir plus légères, grâce au travail effectué sur les organes et qui permet au corps de faire circuler, filtrer, évacuer, décongestionner... Sur ce, je vous laisse méditer et reste disponible pour toute question.

Vanessa BAUDIN est chromathérapeuthe et formée au massage ayurvédique.
Mobile : 06 19 13 03 27
Mail : vanessa.baudin@hotmail.fr
Site : www.vanessabaudin.fr

Articles du dossier Votre semaine minceur
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte