La troisième phase de l'accouchement

Publié le 29 juin 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Le placenta et son rôle durant votre grossesse

Le placenta remplit le rôle des poumons, de l’appareil digestif et des reins. Il reçoit les nutriments nécessaires pour la survie et la croissance de votre bébé. Enfin, il fabrique et libère les hormones nécessaires au bon déroulement de votre grossesse, en conjonction avec vos propres hormones.

Dans la culture occidentale, une fois son rôle terminé, lors de sa naissance appelée aussi « délivrance », il est vite séparé du bébé, examiné puis rejeté… un bien triste sort après avoir rempli un tel rôle !

La naissance physiologique

Après avoir fait connaissance avec votre bébé, après l’avoir admiré, touché et lui avoir offert le sein, les contractions reviennent et vous ressentez même une gêne dans votre vagin ; le placenta de votre bébé se décolle des parois de votre utérus et demande à naître. Les sensations ne sont pas aussi fortes que pour la naissance de votre bébé, le placenta étant plus petit et mou. Généralement, il suffit de changer légèrement de position et d’utiliser la gravité ou tout simplement de pousser lors d’une contraction pour lui donner naissance.

Ensuite, vous pouvez le déposer dans un récipient si vous le gardez attaché (voir « La naissance lotus ») ou demander à ce que le cordon soit coupé, une fois qu’il n’émet plus de pulsations et donc d’échange sanguin. Cette phase dure en moyenne 30 minutes. Une fois votre placenta né, votre sage-femme examine votre périnée et le recoud si nécessaire. Elle examine aussi le placenta.

Pour faciliter la naissance du placenta :

  • restez avec votre bébé et ne soyez pas dérangée ;
  • laissez votre bébé vous guider et offrez-lui le sein lorsqu’il le demande.

La naissance lotus

Un bébé lotus est un bébé dont le cordon ombilical n’a pas été coupé à la naissance. Votre bébé reste attaché à son placenta. Le procédé de séparation reste le même physiquement parlant : le cordon de votre bébé se sèche, fonce et après quelques jours se sépare du corps de votre bébé, laissant une petite plaie qui se cicatrise très rapidement.

Le seul autre mammifère connu pour cette pratique est le chimpanzé. En 1974, une Américaine du nom de Clair Lotus Day fut interpellée par ce rituel et trouva un médecin acceptant de le faire pour son bébé. Depuis, la pratique s’est répandue dans les pays anglosaxons et a même été vécue en France.

Elle permet à la naissance d’être physiologique jusqu’au bout. C’est le bébé qui décide lorsqu’il veut se séparer de cet organe qui l’a fait vivre. Les bébés lotus seraient plus entiers, plus indépendants et plus calmes. Cette pratique encourage le repos durant les premiers jours, même s’il est tout à fait possible de déplacer son bébé et son placenta.

Voir aussi

La première phase de l'accouchement

La deuxième phase de l'accouchement

Cet article est tiré du livre de Marie Touffet, Ma grossesse bio et naturelle : De la conception à la naissance, paru en 2008 aux Editions Eyrolles.

Marie Touffet
Articles du dossier Accouchement naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !