Alimentation et bébé

Publié le 31 mars 2008 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Comme le bain, le repas doit être un moment de détente et de plaisir et jamais une source de conflit.

On ne force pas un bébé à consommer un aliment qu’il refuse, mais on n’hésite pas non plus à lui proposer le lendemain. De même, on ne le force pas à terminer son repas avec la crainte qu’il n’aurait pas assez mangé.

Offrez les aliments à votre bébé et ne lui imposez jamais. Le bébé, au moment de la diversification, vit une aventure nouvelle. Cet apprentissage est aussi l’apprentissage de la découverte. Offrez lui la liberté de choisir, d’accepter ou de refuser un aliment.

Le contexte affectif du repas est primordial. Un bébé est capable d’associer un aliment à une tension qu’il ressentira chez vous. Aussi, lorsque vous lui proposerez sa première purée de haricots verts, évitez de le scruter comme si vous attendiez une grimace de dégoût. Soyez détendu, vous éviterez de lui transmettre vos à priori. C’est à cet âge que se profilent nos futurs gourmets et que naît le respect de la nourriture.

Manger avec les doigts et en mettre plein partout


Laissez votre enfant faire connaissance avec la nourriture. Oubliez les règles de bienséance, le temps d’apprendre les bonnes manières viendra plus tard. Avec les doigts, il découvre mieux les aliments et apprend à manger seul. Alors, organisez vous : tendez une grande toile sous sa chaise haute, sortez les serpillières car il en mettra partout, ne le mettez pas sur son 31 avant le repas.

Au biberon ou à la cuillère


Évitez de proposer les aliments solides au biberon mais utilisez plutôt la cuillère. Votre enfant doit apprendre à faire la différence entre le lait et les aliments solides qu’il va progressivement apprendre à déglutir puis à mâcher. Sachez que, même s’il n’a pas encore de dents, votre bébé mâche déjà.

À partir de 6 mois, les purées plus texturées l’emmèneront progressivement vers une alimentation qui tendra au cours des mois qui suivent à ressembler de plus en plus à la vôtre. Utiliser le biberon ou des purées trop liquides trop longtemps risquerait d’encourager sa paresse et de rendre plus difficile le passage à une alimentation « de grand ».

Amandine Geers et Olivier Degorce
Articles du thème Mon bébé au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !