BébéPublié le 13 juin 2007 - Mis à jour le 24 novembre 2012

Allaitement : passer le cap des 3 semaines

Vers trois semaines ou un mois d’allaitement, le nouveau-né réclame plus souvent. Pas de panique ! Bébé travaille pour passer à la vitesse supérieure. Petits conseils utiles pour passer le cap.

 Allaitement : passer le cap des 3 semaines
Allaitement : passer le cap des 3 semaines

Après la sortie de maternité et surtout vers trois semaines ou un mois de vie, le bébé devient agité et réclame le sein beaucoup plus souvent. C’est une étape normale de l’allaitement et le piège est de croire qu’il n’y a plus de lait. Il est d’autant plus facile pour la maman de tomber dans ce piège qu’il y aura toujours quelqu’un dans son entourage pour lui suggérer ce genre d’idées. D’autant plus facile aussi que le lait s’éclaircit au fur et à mesure du temps : le colostrum est bien jaune, le lait mature d’une semaine est blanc, le lait à l’âge d’un mois peut être clair comme de l’eau.

En fait, ce n’est pas le lait qui devient « mauvais », mais c’est le lait qui s’adapte aux besoins du nourrisson, variables selon l’âge ; et ce n’est pas le lait qui devient insuffisant, mais le bébé qui, avec l’âge, cherche à changer de rythme et à prendre plus. Il suffit donc de mettre le bébé au sein à chaque fois qu’il réclame et de lui proposer les deux seins à chaque tétée s’il n’en prenait qu’un seul avant la crise.

De cette façon la maman fournira plus de lait très rapidement et le calme reviendra vite, à condition que la maman garde confiance dans ses capacités de nourrir et dans ses capacités de mère. En effet, si elle est prise par le doute, l’émotion négative, la peur, cela va freiner la fabrication de lait (baisse de l’ocytocine, blocage de l’extraction et, en conséquence, baisse de la fabrication). Ainsi les pleurs vont durer plusieurs jours jusqu’à ce que la maman donne des compléments qui vont tarir l’allaitement.

Ces erreurs d’interprétation de la physiologie sont la première cause de sevrage précoce non souhaité. L’allaitement maternel est un système biologique qui fonctionne depuis des millénaires sans complément. Il n’y a pas de raisons, parce qu’on est à l’aube du 3ème millénaire, que cela ne fonctionne plus ! Lorsque le bébé réclame, ce n’est pas la maman qui n’est pas à la hauteur, mais le bébé qui travaille pour faire passer la fabrication de lait à la vitesse de croisière supérieure.

Dr Marc Pilliot
Envie de réagir ?
Je prends la parole
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte