Transit

Constipation et plantes chinoises

Publié le 28 octobre 2010 - Mis à jour le 24 novembre 2012

Une constipation peut être due à un assèchement du gros intestin, à la présence d’un froid, d’une chaleur, ou à la pénétration d’un virus dans l’organisme, (rhume, grippe). Ces « perversités » vont perturber, voire bloquer la circulation de l’énergie dans le gros intestin.

Constipation et plantes chinoises
Constipation et plantes chinoises

Il faut savoir qu’en médecine chinoise le gros intestin à un rôle de purification et de descente du fait de l’évacuation des selles. Il correspond à l’élément métal. Le poumon, qui domine la respiration, a aussi un rôle de clarification et de descente (il fait descendre l’air inspiré). Il appartient aussi à l’élément  métal. Du fait de cette observation, le poumon et le gros intestin sont dits organes « couplés ».

Cette relation s’exprime très bien avec la fameuse gastro entérite. En médecine chinoise on ne parlera pas de virus mais de pénétration d’un vent froid dans le méridien du poumon qui se transmet directement au gros intestin. Dans ce cas, il y  a souvent diarrhée du fait de la présence de vent et de froid.  Mais ce froid pourrait  être plus important et « congeler » les selles qui ne pourront plus s’évacuer (voir suite de l’article).  Il se peut aussi que le froid bloque tout simplement l’énergie de descente du poumon. L’organe couplé du poumon,  le gros intestin, est touché à son tour et la constipation s’installe.  L’amande du noyau d’abricot XIN REN  va débloquer l’énergie du poumon, calmer la toux et la dyspnée et humecter les intestins. De même le pignon de pin SONG ZI REN humidifie le poumon et le gros intestin tout en calmant la toux.

Une constipation chronique correspond très souvent à un manque de lubrification des intestins. Elle est  générée par une situation d’insuffisance de liquide dit  « vide de yin » ou « vide de sang ». La vieillesse est un état aggravée de vide de YIN. Les liquides du corps s’amenuisent et entraînent flétrissement et assèchement de la peau mais aussi des organes internes dont les intestins. Dans ce cas on donnera des plantes douces qui ont la propriété d’humidifier et favoriser les selles. Il s’agit du miel FENG MI qui traite aussi la toux sèche, la graine de lin, HU MA REN pour la sécheresse sévère et  la  lutte  contre l’épuisement,  le sésame noir HEI ZI MA qui humidifie les selles tout en traitant la racine du problème : tonifier le YIN et le sang du corps.

Un vide de yang ou manque de chaleur au niveau des intestins est aussi une cause de constipation. Le froid est constrictif. On aura frilosité, digestion lente, ballonnements, pieds et mains froids. Dans ce tableau, la noix  HU TAO REN  lubrifie les intestins et tonifie le yang. Cinq grammes par jour, soit l’équivalent de 2 noix, seront suffisants.

La sécheresse, la présence d’un froid ou d’une chaleur dans le gros intestin peuvent bloquer les selles, entraver la bonne circulation du sang et créer des « stases de sang » ou amas de sang. Dans ces situations on favorise l’amande du noyau de pêche TAO REN utilisée si la constipation est combinée à des douleurs fortes et fixes dans l’abdomen.

Un froid important va « congeler » les selles et entraîner  une constipation avec des douleurs intenses. Il en est de même pour la chaleur qui va cuire les matières fécales. On cherchera  alors à purger afin de soulager immédiatement et empêcher une aggravation de la situation. La rhubarbe DA HUANG amère et très froide correspond à une constipation causée par un excès de chaleur avec des selles dures et sèches. La rhubarbe va évacuer les selles de façon drastique. Son utilisation ne conviendra pas aux personnes affaiblies. Elle peut aussi être utilisée dans un syndrome de froid mais dans ce cas, elle sera combinée à des plantes tièdes qui vont compenser sa nature froide et réchauffer les intestins.

Dans ce bref exposé on peut reconnaître des  plantes et des fruits de nos jardins. Pourtant leur utilisation est complexe et s’insère dans une logique qui traite le symptôme et  sa cause. Chaque plante a une nature et des saveurs qui favorisent une thermorégulation et des mouvements énergétiques. Leur utilisation, la posologie  est différente selon le terrain de chacun et elles seront toujours associées à d’autres plantes.

Ne procédez pas à l'automédication, il est préférable de consulter un praticien en médecine chinoise pour avoir une prescription individualisée optimale.

D'autres informations sur le site de Michèle Dumas
 

Michèle Dumas
Articles du dossier Bien digérer
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte