Découvrir l’aroma-phytothérapie

Publié le 1 août 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Le traitement par les plantes médicinales ou phytothérapie comporte deux autres branches, l'aromathérapie ou l'utilisation des essences végétales ou huiles essentielles (HE) et la gemmothérapie qui utilise les bourgeons (gemmes).

Découvrir l’aroma-phytothérapie

La phytothérapie a recours à tous les éléments des plantes : les racines et les rhizomes, recueillis pendant la période de dormance, avant la reprise de la végétation ; l'écorce des troncs et des branches, prélevée sur des arbres ou des arbustes ; les feuilles et tiges ramassées, comme les fleurs, au moment de la floraison ; les fruits et les baies récoltés à maturité.
  
L’aromathérapie utilise, quant à elle, des extraits de certaines plantes, que l’on appelle des huiles essentielles (ou HE). Elles sont obtenues par distillation de vapeur d’eau, extraction ou pressurisation de la matière odorante prélevée sur les plantes, et elles contiennent donc des éléments physiques de ces végétaux.
 
Les propriétés des plantes et des huiles sont très nombreuses : anti-infectieuses, anti-inflammatoires, cicatrisantes, tonifiantes ou calmantes mais elles restent à utiliser avec le plus grand discernement. 
  
L’aromathérapie et la phytothérapie ont pour objet de renforcer et de stimuler le système de défenses naturelles présent dans chaque organisme. L’utilisation de ces médecines alternatives vise la prévention de la maladie.
  
Les huiles essentielles agissent sur le système nerveux central, certaines ont un effet sédatif,  d’autres stimulent et quelques-unes rétablissent un équilibre perturbé.
  
Voici les cinq façons d’utiliser les huiles essentielles :
  
  • la diffusion atmosphérique : utilisation la plus simple mais qui peut être contre-indiquée dans certains cas d’allergies respiratoires ou d’asthme.
 
  • l’inhalation : elle peut être sèche, soit quelques gouttes d’huile sur un mouchoir propre ; ou à vapeur, soit quelques gouttes dans un bol d’eau chaude à respirer avec une serviette sur la tête.
 
  • la voie cutanée : en massage ou en bain. Pour les massages, il est indispensable de mélanger les huiles essentielles à une huile végétale. Pour le bain, elles doivent être diluées avec un dispersant spécifique.
 
  • la voie orale : mode d’utilisation efficace mais potentiellement dangereux car beaucoup d’huiles sont toxiques.
 
  • la voie rectale : sous forme de suppositoire. C’est la meilleure méthode pour les enfants, les nourrissons ou les personnes fragiles.
 
Pour tout usage de plantes ou d’HE, il est recommandé de demander conseil à un spécialiste.
 
Pour plus d’informations sur les centres médicaux proposant des consultations avec un aroma-phytothérapeute, le site medecines-douces.com met à votre disposition un annuaire de professionnels.
Fanny Monneaux
Articles du thème Phytothérapie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !