Diversification

La diversification, à quel âge commencer ?

Publié le 31 octobre 2011 - Mis à jour le 24 novembre 2012

Tout le monde s’entend maintenant pour dire qu’il est préférable de retarder au maximum la diversification.

La diversification
La diversification

À 6 mois, les risques allergiques sont largement diminués, l’appareil digestif est mûr pour absorber une gamme plus complexe d’aliment, la production de salive permet au bébé d’avaler les aliments solides et souvent les premières dents apparaissent.
Attendre les 6 mois de l’enfant est l’idéal, mais si tous les signes montrent que votre enfant est prêt 2 semaines plus tôt, ne culpabilisez pas.
De même si à 7 ou 8 mois, votre enfant ne fait pas ses 4 repas par jour, n’en concluez pas que vous êtes de mauvais parents. Si vous allaitez encore et si votre enfant croît harmonieusement, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Une bonne tétée peut encore remplacer un repas lors d’une belle balade en famille. Le plus important est de rester à l’écoute de son enfant.

Votre bébé est prêt à se lancer : les signes qui vous mettront la puce à l’oreille :

  • Votre bébé attrape les objets et les porte à sa bouche ;

  • Son poids de naissance a doublé ;

  • Votre bébé ferme la bouche sur une cuillère, avale un peu de compote ou de purée que vous posez sur sa lèvre ;

  • Votre bébé peut tourner la tête pour montrer son refus ou il refuse d’ouvrir la bouche quand il n’a plus faim ;

  • Lorsque vous êtes à table, votre bébé s’intéresse à ce que vous faites et essaie même de manger ce qu’il y a dans votre assiette.

Que donner à manger à un enfant entre 4 et 6  mois ?

Des purées de fruits : utiliser des fruits doux. La pomme, la poire ou la banane conviennent très bien à cet âge.

Cuire les pommes épluchées à la vapeur ou dans une casserole avec quelques cuillérées d’eau et mixer finement.
La banane et la poire bien mûre pourront être mangées crues, toujours épluchées et en compote très fine, presque liquide.
À cet âge précoce, il s’agit plus de découverte gustative et tactile que d’une alimentation complémentaire. Le lait maternel ou le lait maternisé restant l’aliment de base.
On donnera 2 ou 3 cuillères avant la tétée ou le biberon du midi et/ou au moment du goûter.
Faire découvrir un aliment à la fois et attendre 3 ou 4 jours pour en faire goûter un nouveau, ceci pour identifier rapidement les causes allergiques éventuelles (maux de ventre, diarrhées, irruptions cutanées)

Pomme, poire, banane, pêche, melon…
Pas de fruits acides à cet âge.

Purées de légumes cuits : carottes, navets, poireaux, pommes de terre, patates douces, courgettes, haricots verts…

Céréales sans gluten : crème de riz, bouillie de millet, quinoa …

Attention : ne jamais saler ni sucrer les repas de l’enfant. Utilisez plutôt des herbes pour agrémenter les purées et lui faire découvrir de nouvelles saveurs : persil, basilic, ciboulette …

Amandine Geers et Olivier Degorce
Articles du thème Mon bébé au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte