La gestion de l'angoisse en BioSanté

Publié le 1 avril 2010 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Le soleil brille au zénith et pourtant, malgré cette énergie débordante qui vous anime, vous sentez comme une boule d’angoisse ternir votre moral. Sueurs froides incontrôlées, manque d’appétit, boule à gorge ?

La gestion de l'angoisse en BioSanté

Comme une personne sur cinq, ces symptômes polluent votre quotidien. A la différence de l’anxiété, l’angoisse affecte le cœur et son fonctionnement.  Ne laissez pas vos angoisses prendre le pas sur votre bonne humeur, réagissez !

  • L’ostéopathie : consultez votre thérapeute, le but de cette séance est de vous aider à retrouver une mobilité thoracique suffisante. Les techniques myotensives de détente sont appliquées sur le diaphragme (le muscle principal du thorax) et la ceinture scapulaire (les épaules et le cou). L’ostéopathie crânienne finalise cette approche manuelle et vous permettra d’aborder la vie de façon plus apaisée !

  • La diététique : malgré votre inappétence, la diététique a une importance non négligeable, ayez une alimentation légère, en petites quantités, basée sur des aliments faciles à digérer tels que les légumes cuits (à la vapeur), viandes et poissons blancs (flétan, lieu et cabillaud sont à favoriser pour leur apport en Oméga 3). Ne négligez pas les fruits secs, comme les  amandes ou les noisettes, riches en magnésium !

  • L’aromathérapie : déposez dans le creux de votre main 3 à 6 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara et massez vos épaules et votre plexus solaire. Pour des massages plus longs, vous pouvez aussi les diluer avec des huiles végétales comme le millepertuis ou le sésame. A l’heure du coucher, buvez un grog aromatique (3 gouttes d'huile essentielle dans de l'eau chaude miellée) de petit grain bigaradier (orange amère), c'est souverain !

  • La phytothérapie : la recommandation diffère selon le cas. En période de crise, prenez 6 à 10 gélules par jour de valériane, que vous pouvez associer à la passiflore. Pour les angoisses avérées, nous vous proposons le millepertuis associé au griffonia, 2 gélules au dîner et 2 au coucher.

  • L’homéopathie : vous avez des palpitations, une peur panique, Aconit Napellus est un incontournable pour traiter votre mal ! Si vous souffrez des phobies de la nuit, de la solitude, Arsenicum Album à raison de 8 granules au coucher ou en début de crise. Si votre angoisse s’accompagne de tremblements, Gelsémium est tout indiqué ! Pour lutter contre les sueurs froides pendant la crise, prenez Veratrum Album qui vous calmera. Argentum Nitricum, lui, traite les angoisses liées à l’appréhension d’un événement à venir. Ces remèdes sont à prendre en tube granules 9CH à raison de 3 granules toutes les 5 minutes pendant toute la durée de la crise. Lors d'angoisses multi factorielles, associez les remèdes ! Le lithium, en oligo-éléments, est une valeur sûre à ne pas négliger !   

Derniers conseils : en cas de crise, prenez le temps de vous asseoir dans un endroit calme, respirez tranquillement… A l’inverse, vous assistez un angoissé, parlez-lui d’une voix rassurante, minimisez les raisons de son angoisse.

Consultations
149 rue de Rennes - 75006 Paris
47, rue Littré - 44100 Nantes
Tél. 06 75 232 857
patrick.hoor@free.fr

Plus d'infos sur www.biosanteconcept.fr

Patrick Hoor
Articles du thème Médecines douces
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lunazen le 31 mai 2010 à 12h56
A ne pas négliger

Les remèdes naturels ne sont à mettre de côté dans ce cas précis, bien au contraire.

Par Louis Vuitton le 30 mars 2011 à 03h44
http://www.lvlouisvuitton.org

2131

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !