La respiration et l'énergétique chinoise

Publié le 8 juin 2011 - Mis à jour le 2 septembre 2015
Membre du Comité éthique et scientifique de FemininBio, Clotilde Poivilliers est praticienne enseignante en shiatsu quantique, consultante en gestion du stress et des émotions et de l'apprentissage en entreprises et en milieux scolaires. Elle est également l'auteur de "L'ÉNERGIE CORPS-ESPRIT pour vivre en harmonie" et de "J'ARRÊTE DE ME TROUVER NUL(LE)" aux éditions Eyrolles. Conférencière, elle propose des conférences sur le développement personnel, le mind-Mapping et sur l'approche quantique

En MTC*, la respiration est liée à l’élément Métal (en particulier au méridien Poumon), qui est relié aux quatre autres éléments par les deux cycles principaux, engendrement et contrôle. Une mauvaise respiration aura des répercussions sur tous les méridiens et sur les émotions correspondantes, et vice versa des dérèglements émotionnels, quels qu’ils soient, se manifesteront au niveau de la respiration. C’est pourquoi la respiration est un excellent outil de régulation émotionnelle et de centrage, retour vers notre unité.

La respiration et l'énergétique chinoise
La respiration et l'énergétique chinoise

On peut observer deux types majeurs de dysfonctionnements de la respiration qui contribuent à un manque d’oxygénation :

Déséquilibre Métal. Ceux qui soupirent fréquemment donc expirent trop et n’inspirent pas assez : ils manquent d’oxygène, peut-être même ont-ils du mal à respirer la vie à pleins poumons. Ils sont souvent apathiques, tristes,
mélancoliques. Tristesse, déprime, dépression sont des symptômes de déséquilibre du méridien Poumon ;

Déséquilibre Bois. Ils inspirent trop et trop vite et ne prennent pas le temps d’expirer : ils n’expulsent pas l’air vicié, donc ne peuvent pas remplir leurs poumons d’oxygène. Ils sont souvent sous tension, trop dans l’action, en état de stress. Colère, impulsivité, hyperactivité sont des symptômes de déséquilibre du méridien Foie.

En énergétique chinoise, l’élément Métal et l’élément Bois sont reliés par le cycle de contrôle des cinq éléments : le Métal « coupe » le Bois.
On peut donc renforcer l’énergie Métal des personnes qui inspirent peu en leur proposant des exercices respiratoires toniques avec mouvements physiques comme la respiration énergétique pour relancer l’activité.
On peut réfréner l’énergie Bois des personnes stressées en leur proposant des exercices respiratoires qui activent le système de repos comme la respiration 5/7 pour calmer.
On observe deux autres types qui respirent sur une très faible amplitude, ils ne font entrer et sortir de leurs poumons qu’un très petit volume d’air.

Déséquilibre Eau. Ceux qui ont une respiration de très faible amplitude, très peu audible, comme s’ils étaient presque tout le temps en poumons vides. Ils n’osent pas agir, ils n’osent pas parler, ils ne sont pas très sûrs d’eux, ils sont déconnectés de leur vie. Leur énergie stagne dans le bas de leur corps, elle ne peut pas monter : ils sont « plombés ». Peur, faible vitalité, manque de courage sont des symptômes de déséquilibre du méridien Rein ;

Déséquilibre Feu. Ceux qui ont une respiration saccadée, rapide, assez bruyante, mais de faible amplitude, comme s’ils étaient presque tout le temps en poumons pleins. Ils semblent essoufflés en permanence. Ils parlent trop, trop vite, ils sont aussi déconnectés de leur vie, souvent ils masquent leur insécurité par un flot de paroles. Leur énergie reste au niveau de leur tête, elle ne peut pas descendre. Logorrhée, agitation mentale, surexcitation
sont des symptômes de déséquilibre de l’énergie du méridien Coeur. Ces deux types de personnes qui « oublient » de respirer ne sont plus connectés à leurs besoins essentiels, elles ne savent pas utiliser leur vitalité comme il le faudrait, il faut donc leur proposer des exercices respiratoires qui recentrent et permettent de se libérer des peurs et du mental, comme la respiration méditative.

Dans le système des 5 éléments, l’Eau et le Feu sont reliés dans le cycle de contrôle, puisque l’Eau « éteint » le Feu, mais le Feu agit aussi sur l’Eau en la faisant changer d’état : (de l’eau à la vapeur), d’où ce lien de réciprocité et l’unique respiration méditative.

*Médecine Traditionnelle Chinoise

Extrait de l'oeuvre "L'énergie corps-esprit pour vivre en harmonie", de Clotilde Poivillier, aux éditions Eyrolles.

Clotilde Poivilliers
Articles du dossier Comité éthique et scientifique FemininBio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte