L’alimentation quand on allaite

Publié le 4 décembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Il semble que de tout temps, des tabous et/ou des prescriptions alimentaires aient été attachés aux périodes de grossesse et d’allaitement. Qui n’a jamais entendu par exemple : « Quand on allaite, il ne faut pas manger de chou ni d’oignon » ?
En fait, il n’est nul besoin d’avoir une alimentation particulière quand on allaite.

L’alimentation quand on allaite

Une mère qui allaite a bien sûr tout intérêt à avoir une alimentation saine et équilibrée, bio, comme tout un chacun, mais rien ne l'oblige à manger certains aliments ou à en éviter d'autres. Bien que dans certains cas le bébé puisse être dérangé par un aliment que sa mère a mangé, c'est plutôt inhabituel.

  • Elle n'a pas besoin de boire du lait pour produire du lait maternel.

  • Elle n'a pas à éviter les aliments épicés, l'ail, le chou ou les asperges.

  • Elle n’a pas besoin de manger beaucoup plus pour produire plus de lait. Un certain nombre de femmes mangent plus quand elles allaitent, mais d'autres non, et certaines mêmes mangent moins, sans que cela ait de conséquences sur la santé de mère, celle de l'enfant ou sur la production de lait. Bien que le processus de fabrication du lait maternel ne soit pas encore entièrement élucidé, il est établi qu'il ne nécessite pas beaucoup d'énergie. Et il a été démontré que, pendant la lactation, le métabolisme de la mère devient plus efficace, vis-à-vis de la consommation non seulement des calories, mais aussi des minéraux.

  • Enfin, la mère qui allaite n’a pas besoin de se forcer à boire de grandes quantités de liquide. Elle doit boire à sa soif, sans plus. Certaines mères ont soif tout le temps, mais beaucoup d'autres ne boivent pas plus que d'habitude.
Claude Didierjean-Jouveau
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !