L’asthme et la phytothérapie

Publié le 14 septembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Les plantes se révèlent être de véritables calmants contre les crises d’asthme et les toux qu’elles provoquent.    

L’asthme et la phytothérapie

Bouillon-blanc : ses fleurs sont l’un des calmants de la toux et des voies respiratoires les plus anciennement connus. Elles sont recommandées dans toutes les inflammations de poitrine, les enrouements, les trachéites.

En infusion : 20 à 30 g de fleurs pour 1 l d’eau chaude. Buvez chaud entre les repas et le soir au coucher. Jusqu’à amélioration.

Coquelicot : remède spécifique de la pleurésie, il est adoucissant et apaise la toux. Doté de propriétés calmantes et légèrement narcotiques, il est efficace contre la nervosité et l’insomnie des enfants et des personnes âgées.

En infusion : 15 g de fleurs séchées pour 1 l d’eau. On peut y ajouter un peu de miel pour adoucir. Prenez 3 tasses par jour.

En sirop : versez 1 l d’eau bouillante sur 400 g de fleurs fraîches. Couvrez et laissez macérer une nuit. Filtrez et ajoutez 1 kg de sucre. Faites cuire jusqu’à obtention d’un sirop.

Tussilage, Tussilago farfara : ses fleurs sont un très ancien remède contre la toux. Ses feuilles sont parfois fumées en cigarettes contre l’asthme…

En infusion : 50 g de fleurs pour 1 l d’eau. 3 tasses par jour, contre la toux.

Patricia Riveccio
Articles du thème Phytothérapie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !