Le chamanisme : un retour aux sources pour se découvrir

Publié le 11 juillet 2012 - Mis à jour le 25 novembre 2012

Le mot « chamane » provient de la région de la Sibérie orientale où le chamanisme était fortement répandu et trouve même éventuellement son origine. La traduction de ce terme renvoie à des notions telles que : faire le feu, bruler, travailler le feu.

Chamanisme
Chamanisme

Dans la langue evenki, langue toungouse de la Mongolie intérieure, le mot « shaman » signifie : « bondir, danser, remuer, s’agiter ». Dans le chamanisme, l’Homme fait partie d’un tout, où toutes les choses sont reliées entre elles. Le rôle du chamane est de maintenir l’équilibre entre l’Homme et le monde dans lequel il évolue, à travers les notions de respect, d’équilibre et d’harmonie. Dans la vision chamanique, il existe plusieurs mondes : celui qui est visible et perceptible grâce à nos cinq sens. Et celui qui est invisible, car il échappe à la vision rationnelle et intellectuelle des sociétés occidentales, le monde des esprits.

Pour accéder à ce monde de l’invisible, le chamane atteint un état de conscience non ordinaire ou modifié. C’est par le biais de l’extase qui signifie « aller au delà », que la conscience chamanique se manifeste. Elle permet au chamane de franchir les limites de la conscience rationnelle et d’aller « au-delà de soi ». C’est ainsi qu’il se relie au monde invisible de la connaissance. La notion d’échange et de partage est au coeur de la pensée chamanique. Cet état d’extase est réalisé grâce à différentes pratiques comme la danse, le chant, le rythme du tambour, l’absorption de plantes hallucinogènes… Le chamane n’est pas qu’un simple guérisseur, il s’occupe également de réguler les catastrophes climatiques et écologiques. Au sens plus général, il veille sur la communauté.

Le rituel est également au coeur de la pratique chamanique. C’est ainsi que le chamane permet la purification et la guérison de chacun et des lieux où la communauté vit. La hutte de sudation ou « sweat lodge » ainsi que la quête de vision sont des rites de passage permettant de se retrouver avec soi et ainsi de libérer et nettoyer ce qu’il n’a plus lieu d’être. Il s’agit d’une vraie reconnexion à soi.

Les chamanes perçoivent la réalité d’une toute autre manière : ils la ressentent alors que nous la rationalisons. Ils évoluent en percevant le monde avec leurs sens, au lieu de le penser de manière rationnelle. Ils sont dans l’unité alors que nous vivons la dualité. Le chamane cumule les différents rôles de coach, médecin, prêtre, sage… dont la finalité est d’être l’intermédiaire entre les différents mondes et le gardien des équilibres. L’émergence des pratiques chamaniques pourrait être vu comme un retour au source permettant la découverte de soi.

Pour aller plus loin :
stage-chamanisme.com

Sandra Lagarrigue-Dary est coach en gestion émotionnelle. Elle s’est formée à l’EFT, l’hypnose, Matrix-Reimprinting, l’auriculothérapie, la réflexologie faciale, la chromothérapie, la mise en place de l’atlas….. diverses techniques de libération émotionnelle permettant à chacun de trouver la voie la plus appropriée pour aller vers le bien-être.

Sandra Lagarrigue-Dary
Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte