Le coaching est partout. Faut-il céder à cette mode ?

Publié le 4 octobre 2010 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Coaching minceur, coaching sportif, coaching en séduction, coaching patrimonial ou financier, coaching scolaire ou parental, coaching de vie, coaching de carrière… Le coaching aujourd’hui est partout. D’où nous vient cette mode ? Et faut-il y céder ?

Faut-il céder à la mode du coaching ?

Apparu en France il y a un peu plus d’une quinzaine d’années, le coaching nous vient des Etats-Unis. A l’origine, il se retrouvait essentiellement dans le monde sportif, où le coach était apparenté à un entraîneur. Puis il s’est développé dans les entreprises avant de se démocratiser pour toucher aujourd’hui le grand public.

Différents types de coaching
Pour mettre un peu d’ordre dans tout cela, une première distinction est à faire entre coaching d’entreprise (ou professionnel) et coaching de vie (ou coaching personnel). Le premier vise l’efficacité du salarié dans le but d’améliorer les résultats de l’entreprise. De ce fait, il ne se centre pas uniquement sur la personne coachée. Il s’organise dans une relation triangulaire entre le coach, le commanditaire et la personne ou l’équipe coachée.
Au contraire, le coaching de vie ou coaching personnel, met la personne coachée au centre de la démarche et se concentre sur elle seule. La relation s’établit entre deux personnes : le coach et le coaché.
Pour mieux cerner le coaching il est important aussi de définir ce qu’il n’est pas. Ainsi, ce  n’est ni du conseil, ni de la formation, ni de la thérapie. Bien, mais qu’est-ce que c’est alors ?

L’art d’accoucher les esprits
Pour le définir, certains font référence à Socrate et à la maïeutique, c’est-à-dire l’art d’accoucher les esprits. L’idée fondamentale du coaching c’est en effet que tout individu dispose naturellement de la créativité et de toutes les ressources dont il a besoin pour mener à bien son projet. Il détient en lui toutes les réponses, il suffit de les lui faire découvrir.
« Les gens qu’on interroge, pourvu qu’on les interroge bien, trouvent en eux-mêmes les bonnes réponses », Socrate.
Le coaching consiste ainsi à accompagner une personne pour lui permettre d’optimiser son potentiel et ses ressources de façon à ce qu’elle obtienne les résultats qu’elle souhaite. Certains ajouteront dans les plus brefs délais et avec le plus de plaisir et de facilité possibles.

Le coaching, pour…quoi et par qui ?
On fait désormais appel à un coach pour optimiser ses résultats dans le moindre domaine, de l’éducation de ses enfants à la gestion de son patrimoine en passant par sa façon de s’habiller. Pourquoi pas ?
Attention toutefois à ne pas se laisser embarquer par n’importe quel beau parleur qui se positionne en expert parce qu’il l’a simplement décidé. Demandez à la personne qui vous propose son accompagnement :

  • Quels sont les types de prestations qu’elle a déjà effectuées,
  • Quelle formation elle a suivie,
  • Quelles sont les méthodes qu’elle utilise,
  • Comment continue-t-elle à se remettre en question.

Car tout travail relationnel demande à être discuté en équipe ou avec des tiers et il est important que le coach fasse superviser sa pratique.
Par ailleurs, comme le mot est à la mode, beaucoup l’utilisent pour enjoliver des prestations classiques de conseil ou d’enseignement. Rappelez-vous le coaching consiste à faire émerger la réponse qui est en vous, pas à vous imposer des solutions toutes faites, vous apprendre de nouvelles techniques ou vous soigner de vos blessures.

Vous êtes décidé à faire appel au coaching ?
Réfléchissez bien à ce que vous en attendez exactement. La première phase du coaching consiste en effet à clarifier la demande, c’est-à-dire à définir exactement les critères qui vous permettront de savoir que vous avez atteint votre objectif. Un travail que vous avez intérêt à faire avant de vous lancer dans la démarche, ne serait-ce que pour en limiter le coût. En effet, les prix sont très variables mais, pour un particulier, il faut compter un minimum de 60€/H. Prévoyez une dizaine d’heures au moins pour atteindre les résultats attendus, réparties en séances d’1h30 à 2h espacées d’une semaine à quinze jours.
Pour savoir si vous en avez besoin d’un coaching, ayez à l’esprit qu’avec un coach, vous arriverez plus vite là où vous voulez aller, plus sûrement et plus facilement.

Un exemple concret
Catherine, 43 ans, a cessé de travailler depuis quelques années. A présent, sa situation financière a changé et elle a besoin de retravailler. Elle désire gagner au plus vite 700€/mois.
Elle se sent perdue et démunie face à cette recherche d’emploi et ne sait pas comment s’y prendre. Elle souhaite être aidée dans sa démarche.
Il apparaît très vite que cette recherche d’emploi n’est motivée que par le besoin d’argent et que Catherine n’envisage pas avec plaisir la perspective de reprendre un travail. La première étape va donc consister à la réconcilier avec l’idée de travailler.
Ensuite, l’étude de ses ressources fait apparaître une grande motivation pour tout ce qui a trait au livre. Elle est d’ailleurs bibliothécaire bénévole depuis qu’elle a arrêté de travailler. A ce moment-là, elle me précise que son rêve serait d’obtenir un job dans une grande librairie de sa ville. Cependant, elle ne sait pas comment s’y prendre pour contacter cette entreprise. Elle a déjà envoyé une candidature spontanée au siège qui lui a répondu qu’elle serait avertie si un besoin se manifestait.
Nous retravaillons son CV et sa lettre de motivation et décidons de « tenter le tout pour le tout ». Comme c’est une librairie importante disposant de plusieurs points de vente, nous pensons que le siège ne sait peut-être pas en temps réel quels sont les besoins de ses différents magasins. Catherine n’a rien à perdre en s’adressant directement au magasin le plus proche pour proposer ses services. Ce qu’elle fait par téléphone. Comme Noël approche, ils sont tout à fait intéressés. Elle obtient un rendez-vous rapidement, qui débouchera sur une proposition de CDD d’un mois, éventuellement renouvelable.
Epilogue : aujourd’hui, Catherine est toujours dans l’entreprise. Après avoir effectué son premier CDD, elle en a effectué un autre, puis un CDI lui a été proposé. Elle est enchantée de son travail.

Pour plus d'infos, retrouvez Sophie Gueidon, psychologue, coach, consultante en bilan de compétences sur www.coachenreussite.com et www.espritdesucces.com

Sophie Gueidon
Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lunazen le 25 octobre 2010 à 15h19
Très intéressant !

L'exemple est très intéressant. Cependant, il faut bien y réfléchir, tout le monde n'a pas besoin de coaching.

Par Coach inside le 29 octobre 2010 à 21h34
le coaching sportif c est pas systématique mais inéluctable po

bonjour je suis coach sportif a domicile,je trouve très interesant l analyse sur le mot coach. effectivement le coaching n est pas une réponse systématique pour tous mais c est pas tous le monde qui a la change de savoir quoi faire et comment le faire.pour cette catégorie de population l accompagne d' un coach maitrisant son sujet est inéluctable pour obtenir des résultat. J ai beaucoup de clients qui fréquentaient des salles de sport qui sont venu au coaching particulier cars il y avait un manque d' intérêt de la part de ces derniers.aujourd'hui il sont pleinement satisfait d' un service organise autour d' eux. Alors un grand oui au coaching adapte et un grand non a tous les pseudo coach.contact: jaforme@hotmail.fr www.jaforme.fr

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !