Couple

Le couple, dépendance organisée ou laboratoire d'évolution

Publié le 5 décembre 2011 - Mis à jour le 19 août 2016
© fot

Tomber amoureux, c’est une question d’hormones, pour la reproduction de l’espèce. Il faut vite s’en relever.

Quand on dit : « je t’aime ! », cela signifie souvent : « j’ai besoin que tu m’aimes ! ». On se met souvent ensemble parce qu’on se complète. C’est pour apprendre de l’autre ce qu’on ne sait pas encore. Quand on sait, on n’a plus besoin de lui.

Voilà quelques phrases lapidaires pour donner à réfléchir.

N’est-ce pas justement quand on n’a plus besoin de l’autre qu’une vraie relation de couple peut commencer ?

On décide alors de « faire alliance » et on définit ensemble les termes de l’alliance : quels sont mes besoins, quels sont tes besoins, et quels sont les besoins que nous pouvons, voulons, satisfaire l’un avec l’autre en allant vers un but commun. Que décidons-nous de vivre, de construire, d’expérimenter ensemble ?

Et prenons un engagement à durée déterminée, à remettre régulièrement en cause à des dates définies ensemble.

Ne nous laissons pas imposer nos engagements par d’autres.

En fait ceux-ci devraient se résumer à trois engagements :

  • Quoi qu’il arrive, nous resterons toujours dans une relation d’amour et de respect réciproque, même en cas de séparation. On ne peut pas dire : « je ne t’aime plus » si l’on a vraiment aimé. On peut juste dire : « je ne sens plus de continuer avec toi. »   
  • Quoi qu’il arrive, chacun assumera ses responsabilités : compensation d’arrêt ou de changement de travail, déménagement, perte de revenu, accompagnement éducatif et financier des enfants.
  • Engagement pour « la vie », mais pas dans la durée : pour vivre quelque chose ensemble.

Trop souvent, le mariage est une fin. Ca y est, c’est arrivé, chacun peut se reposer sur l’autre. Or, comme le dit Khalil Gibran, "les piliers du temple s’érigent à distance". Un couple n’est pas fait d’abord pour s’appuyer l’un sur l’autre, mais pour construire ensemble. Ce n’est pas 1+1= 2 mais 1+1 = 3.

Un couple ne se construit pas par la séduction pour « avoir » l’autre mais dans la vérité, la clarté et la franchise. Sinon, c’est le clash assuré.

Un couple en formation devrait écrire son engagement réciproque et sa durée déterminée, pour pouvoir s’y référer. Cet engagement est à remettre régulièrement en chantier sous peine de sclérose, de non dits, d’incompréhensions ou d’interprétations.

Quand une difficulté se présente si, avant de chercher une séparation, je proposais une autre façon de vivre le couple présent pour y trouver ce que je veux chercher ailleurs ? Mon partenaire en serait peut-être aussi très content. Franchir un obstacle est toujours une leçon de vie. Et apprendre les leçons évitent de recommencer les mêmes erreurs avec un autre.

Quand les deux partenaires d’un couple ont décidé d’avancer ensemble le plus loin possible vers plus d’autonomie, de liberté et de responsabilité, le couple est un vrai laboratoire d’évolution exceptionnel, un lieu privilégié d’expérimentation de l’amour inconditionnel.

Prenez soin de notre couple. Quelques heures, quelques jours, faites régulièrement une halte dans le calme loin des turbulences de la vie pour vous recentrer et recentrer votre couple. Pour nourrir votre intériorité et nourrir votre couple en le dorlotant et en vous faisant du bien.

Dominique Bourdin est docteur en médecine, créateur, animateur et gérant du centre de bien-être la Chrysalide
Il est aussi l'auteur de Se guérir, une histoire d'amour
www.colottherapie.eu

Dominique Bourdin
Articles du thème Vie de couple
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte