Le raffinage des aliments

Publié le 29 juin 2009 - Mis à jour le 12 avril 2010

Principe et conséquences du raffinage :

Prévenir l’altération de certains aliments en supprimant ou modifiant des nutriments réactifs et ainsi pouvoir les conserver plus facilement. Il en résulte un appauvrissement de notre alimentation en nutriments indispensables qui sont nécessaires, notamment, à une bonne assimilation des aliments. Le potentiel vital de notre organisme sera d’autant plus appauvri qu’il sera insuffisamment renouvelé. Les calories ainsi apportées par ces aliments sont appelées « calories vides ».

Aliments concernés :

  • les produits céréaliers bruns sont blanchis par abrasion des fines enveloppes du grain où se concentrent vitamines, enzymes, minéraux et oligoéléments, mais aussi protéines et fibres … pour ne garder que l’amande centrale riche en amidon (chaîne de glucose).
  • le sucre brun, riche en de nombreux micronutriments et fibres, est réduit à du saccharose concentré blanc (provenant de la betterave ou de la canne à sucre), isolé par des traitements physiques et chimiques.
  • le sel gris, riche en de nombreux oligoéléments et sels minéraux qui attirent l’humidité, est réduit au seul chlorure de sodium blanc.
  • les huiles végétales sont stabilisées, devenant pâlottes et quasiment inodores, pour éviter le rancissement en modifiant leur composition en acides gras insaturés : soit en les saturant, soit par transformation de leur forme physiologique « cis » en forme « trans » qui est nocive en excès (athérogène et potentiellement cancérigène).

 Le raffinage des aliments est bien une véritable calamité nutritionnelle, privant de précieux composants protecteurs et facilitant nombre de pathologies ; le comble serait que le consommateur pérennise ces pratiques en compensant par des suppléments alimentaires plutôt que de faire appel à des aliments naturellement riches en nutriments. 

Lylian Le Goff
Articles du thème Chef bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !