Le sommeil et la luminothérapie

Publié le 10 septembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Notre organisme a besoin de lumière sous peine de blues saisonnier accompagné de troubles du sommeil.

Sommeil et luminothérapie

Simulateur d’aube :

Il s’agit d’un réveil matin muni d’une ampoule dont la luminosité varie selon une période programmée. La lumière va traverser les paupières closes et apporter à la glande pinéale l’information que le jour est en train de se lever. L’hypothalamus a compris l’information et  la production de mélatonine a été stoppée, le rêve paradoxal est terminé, toutes les fonctions neuro-végétatives du corps sont mises en œuvre, en particulier le cortisol, l’hormone du stress positif. La journée commence bien !

Lampe de luminothérapie :

Elle s’installe sur un bureau ou dans un endroit où l’on peut s’asseoir entre 20 et 90 minutes chaque jour.

Luminette :

Avec ses 2 000 lux, ces lunettes permettent à la lumière de pénétrer dans l’œil de manière naturelle et d’atteindre les zones de la rétine. Pratique, elle fonctionne avec une pile rechargeable.

Ampoules plein spectre :

Elles restituent le spectre complet équivalant à la luminosité du soleil à midi. Excellent pour la santé.

Patricia Riveccio
Articles du dossier Sommeil au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte