Les dangers de la méditation

Publié le 21 juin 2011 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Attention! Depuis quelques années, des experts mettent en garde les néophytes contre les dangers qui peuvent découler de la pratique de la méditation. Méditer n'est donc pas sans effets indésirables ! Les détracteurs de la méditation mettent en avant des cas de syndromes psychotiques, spasmes musculaires, hallucinations de la part de personnes non initiées ou ayant des antécédents dépressifs ou psychiatriques. Ceux-ci doivent redoubler de vigilance s'ils désirent pratiquer la méditation.

Les dangers de la méditation

Méditer n'est pas un acte bénin, comme faire sa vaisselle ou ses courses et doit être effectué avec précaution. 
Selon certaines études, la méditation permettrait une augmentation de la production de sérotonine, véritable "hormone de la bonne humeur", qui peut aider les personnes stressées ou légèrement déprimées. Mais dans le cas d'une personne véritablement dépressive ou ayant des problèmes psychiatriques reconnus (psychotiques, borderline, schizophrénie), l'augmentation de la sécrétion de sérotonine peut avoir l'effet inverse, augmenter les pathologies déjà existantes (visions, délires...) voire mener jusqu'au suicide. De même la méditation peut aggraver le cas de certaines épilepsies avérées ou prédisposées.
Le Dalai-Lama lui-même met en garde les Occidentaux sur les risques d'une pratique "sauvage" de la méditation. Car à défaut d'une bonne appréhension et compréhension des philosophies orientales, méditer peut comporter des risques physiques et/ou mentaux. Celles et ceux qui désirent méditer longuement et profondément doivent se faire assister par un maitre.

Attention aux dérives sectaires !
La dimension spirituelle de la méditation fait de ces pratiquants en quête de mieux-être, des proies parfaites pour les sectes et autre regroupements à portée messianique dont le but premier est de soutirer de l'argent à des personnes affaiblies affectivement. Alors soyez vigilants, la pratique de la méditation ne doit pas demander d'investissement financier important, la plupart des centres de méditation proposent des tarifs raisonnables pour un suivi dans l'apprentissage de la méditation et beaucoup proposent d'aménager leurs tarifs selon les moyens de l'apprenti méditant.
 
 
La peur du Gardien du seuil
Si vous pratiquez la méditation profonde et que vous arrivez à un niveau avancé, vous risquez de tomber nez à nez avec "le gardien du seuil". Enfin plutôt VOTRE gardien de VOTRE seuil. Il est celui qui vous ouvre la porte des mondes supérieurs. Mais à une seule condition, que vous lui fassiez face, sans peur. Facile à dire, quand on sait que ce gardien est monstrueusement laid car il est constitué de tous vos défauts et tendances basses. Seul l'initié qui a réussi à vaincre ses tendances inférieures peut le surmonter, l'assumer en fait, et ainsi pénétrer la voie céleste.
Alors, vision céleste ? Expérience d'irréalité liée à la pratique de la méditation ? Légende ? Quoi qu'il en soit, il ne faut pas oublier qu'avant de commencer à pratiquer la méditation, il faut : 1. être prévenu des risques. 2. être accompagné. 3. ne pas avoir d'antécédents psychiatriques.
Agathe Thine
Articles du dossier Méditation et relaxation
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte