Les dents, c'est capital

Publié le 5 janvier 2012 - Mis à jour le 17 janvier 2013

Le Dr Jean-Jacques Villier, Chirurgien Dentiste, a répondu à nos questions sur le risque des polluants utilisés par les dentistes, l'impact des pathologies dentaires sur l'ensemble de notre santé et les nouvelles méthodes que sont l'endodentisterie, la dentosophie et l'activateur. Un éclairage sur l'importance de notre capital dentaire et les mauvaises pratiques qui ont encore la dent dure.

Polluants utilisés par les dentistes
Polluants utilisés par les dentistes

Quel lien faites-vous entre les dents et la santé globale?
Le corps physique est un univers à lui tout seul. Il est capable de fonctionner sans notre intervention consciente.
La santé est une notion relative. L OMS la définit comme un état complet de bien-être physique mental et social et pas uniquement en une absence de maladie ou d'infirmité.
Les dents sont bien sûr en relation directe avec le reste du corps puisqu’ elles en font partie. Cette relation peut être physique et/ou énergétique. Il faut bien comprendre que la bouche est un véritable organe dont les dents sont une partie essentielle. Par la bouche nous respirons, nous parlons, nous buvons, nous mangeons. La bouche est la première partie du système digestif puisque les aliments sont d'abord coupés, déchirés, broyés par les dents et imprégnés par la salive qui contient des éléments essentiels à une bonne digestion. Une dent cariée ou mal soignée peut donc être à l'origine de nombreux troubles.

Quelles pathologies peuvent être liées à de mauvais soins dentaires ?
J ai envie de dire toutes.
Les pathologies les plus connues sont infectieuses. Les dents et les tissus de soutien tels gencive, ligaments, os alvéolaire, peuvent être des portes d'entrée de germes dans le corps. Mais il peut y avoir d'autres types de pathologies comme les structurelles, osteopathiques, allergiques, d’intoxication, etc. Ces dernières pathologies sont moins reconnues comme ayant une origine dentaire car pas encore bien ciblées ni dépistées mais elles sont de plus en plus nombreuses.

Que proposez-vous pour y remédier ?
Une prévention encore plus efficace et des soins dentaires tenant compte de tous ces facteurs. Hippocrate en 400 av. JC définissait ainsi le but de la médecine " avoir dans les maladies, deux choses en vue : être utile ou du moins ne pas nuire ". Cela devrait être notre première pensée pour nos patients.

Quand c'est nécessaire, vous recommandez l'intervention d'un endodontiste. Pourquoi ?
Dévitaliser une dent est un acte qui n'est pas sans conséquences. Une dent peut être dévitalisée parce qu’elle est trop cariée ou simplement parce qu’elle s'est mortifiée seule, suite à un choc par exemple.
Une dent dévitalisée qui reste dans la bouche est un organe mort qui fait alors partie d un corps vivant. Il n y a pas d autres endroits du corps ou des éléments morts peuvent subsister sans provoquer très rapidement des dommages irréparables. Par exemple un doigt de pied qui se gangrène doit être amputé pour éviter que la gangrène ne se propage.
L’anatomie dentaire est souvent très compliquée et il n y a pas qu’un seul canal dans une racine. Il y a aussi de nombreux petits canaux accessoires et surtout des millions de canalicules dentinaires qui sont autant de risques qu’une infection recommence s'ils ne sont pas stérilisés correctement.
Le risque pour la santé étant très important je conseille autant que possible d'avoir recours à des endodontistes qui sont des spécialistes de ce type d'intervention.

Pourquoi ce métier n'est il pas plus développé en France alors qu'il l'est aux USA ?
C'est surtout un problème de politique de santé.

Quel peut être l'impact de dents mal calées sur la chaîne posturale (douleurs cervicales etc.) ?

Dès que vous avez une mauvaise occlusion, c'est à dire de mauvais contacts entre les dents antagonistes, vous provoquez un déséquilibre des articulations temporo-mandibulaires qui sont les articulations de la mâchoire. Ce déséquilibre a immédiatement une répercussion sur les cervicales, anatomiquement très proches, et en particulier sur l'atlas et l'axis qui sont les deux premières cervicales. Ensuite c'est toute la chaîne vertébrale qui suit.

Travaillez-vous avec des ostéopathes ?
La dentisterie et l'ostéopathie ne devraient jamais aller l'une sans l'autre. Je travaille par exemple avec deux ostéopathes qui connaissent parfaitement les répercussions des dents sur le reste du corps (et inversement).

Que pensez-vous de la dentosophie et de l'activateur ?
La dentosophie se définit comme une thérapeutique dentaire qui établit le lien entre la bouche et le reste du corps, physique, organique, et psycho-affectif. Je ne suis pas dentosophe et pourtant je pratique avec cette optique et je pose, si nécessaire, des activateurs. Certains orthodontistes qui ne sont pas dentosophes posent aussi des activateurs avec succès.
L'activateur est un moyen de traitement orthodontique fonctionnel qui a son utilité.

Quelles pollutions avons-nous dans la bouche ? Mercure, alliages, composites, etc. ?
C'est un vaste sujet qui a toute son importance au même titre que les dents dévitalisées.
La bouche est le seul endroit du corps où on peut retrouver mélangés toutes sortes de métaux, y compris des plus toxiques comme le mercure. Ces métaux restent sur place 24h/24 pendant parfois des dizaines d'années. Et on aborde la le problème des intolérances et des intoxications.
Pourquoi ? Parce que dans un milieu humide comme la bouche et à 37°, ces métaux ne peuvent pas être stables. Ils diffusent dans le corps surtout par évaporation et électrolyse.
Juste quelques chiffres :
Chaque année en France nous enlevons à peu près 30 tonnes d amalgames. Ce qui représente 15 tonnes de mercure!

Comment en 2011 peut on encore manipuler autant le mercure qui est un produit plus toxique que l'arsenic aux mêmes doses ?
Le mercure est interdit partout mais en France on continue à nous autoriser à en placer dans les bouches.
Les pouvoirs publics nous ont obligés (avec raison) à poser pour chaque fauteuil un récupérateur d amalgame pour ne pas polluer l'environnement. Quand on reçoit le mercure il y a sur le flacon une tête de mort. Alors ce serait toxique avant, toxique après, mais pas pendant....
On retrouve du mercure dans toutes les glandes hormonales, et surtout dans la thyroïde, un peu partout dans le corps, dans le foie, les reins, et dans le cerveau.
Le cerveau des Alzheimer est plein de mercure et d aluminium
Le cerveau des Parkinson est plein de mercure et de plomb.
La pollution par les métaux lourds à beaucoup augmenté ces dernières années. On en trouve dans les conservateurs, les pesticides, l'eau de boisson, les vaccins, etc. Alors il faut éviter les métaux pour soigner les dents ou alors, si on ne peut pas faire autrement, seulement après les avoir testé pour chaque patient.

Comment savoir si notre bouche est polluée et si cela peut avoir des conséquences pour notre santé ?
De toute façon si vous avez des amalgames, votre bouche est polluée.
Si vous avez des dents mal dévitalisées votre bouche est polluée.
Mais il y a un facteur individuel (et non collectif) dont on doit tenir compte. Les généralités ne peuvent pas s'appliquer de la même façon à tout être humain. Il y a par exemple des facteurs génétiques propres à chacun, des facteurs psychologiques ou émotionnels qui vont influencer la réaction du corps face aux xénobiotiques. Savez vous que quelqu'un de déprimé sera plus facilement intoxiqué que quelqu'un de joyeux ?
Le corps physique répond à des normes communes mais l'histoire de chacun y est imprimée et joue un rôle très important.

Quelles sont les solutions ? Existe t il un composite idéal ? Neutre ?
Cela fait plusieurs dizaines d'années que des solutions de remplacement à l’amalgame existent.
Evidemment en comparaison de celui ci elles n'ont pas encore fait la preuve d une telle longévité, mais vaut il mieux avoir un composite sans toxicité que l'on change facilement de temps en temps ou alors un amalgame très solide qu'on n'a pas a changer mais dont le mercure diffuse dans votre corps petit a petit?
Le composite, lui, peut relarguer des composés volatils mais les dernières études montrent qu'ils sont très largement inférieurs aux normes a ne pas dépasser. D'autant plus qu'il existe maintenant des composites dont les composés volatils ne sont pas toxiques.
Il y a aussi les verres ionomeres qui sont encore plus neutres mais dont la solidité est inférieure aux composites.
Et puis les solutions prothétiques comme les inlays en résine et surtout en céramique, sont encore plus adaptées puisque neutres, solides, et bio compatibles.

Pourquoi n'est on pas dans un système plus préventif ?
Mais c'est toute la médecine actuelle qui est à revoir au niveau prévention. D’abord le pouvoir des laboratoires et du médicament sauveur à faussé la donne. Ensuite la pression financière de la société actuelle nous rend impossible un exercice qui soit compatible avec des soins de qualité accessibles à tous. Il y a beaucoup à dire sur la politique de santé en France.

Quelle est votre vision idéale pour une bouche en bonne santé ?
C'est d'abord une bouche qui fonctionne en accord avec les principes de la vie. C'est à dire ne rien faire ou poser qui puisse créer une interférence empêchant la libre circulation de la vie dans ce corps.
Tout ce qui restreint la vie devrait être évité. Que ce soit d'ordre physique, toxique, énergétique, etc...

Comment avez vous eu cette ouverture d'esprit et ce recul ? Avez-vous suivi des formations ?
Bien sûr que j'ai suivi de nombreuses formations puisque notre métier ne doit jamais oublier le geste technique qui est la base. Comment j'ai eu ce recul ? Je ne sais pas. On croit toujours qu'on peut décider de sa vie....Mais peut-être que c'est elle qui décide pour nous.

Dr J.J. Villier, praticien à Versailles.

Anne Ghesquière
Articles du dossier Des dents saines au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par nini le 6 février 2012 à 19h05
Tres intéressant

Cet article est exceptionnel, être aussi bien éclairé sur la bouche, les dents ..remarquable ...enfin un dentiste qui soigne...et pense santé humaine. Bravo !!!!!

Par kakito le 7 février 2012 à 09h12
top

bel article bravo

Par cam le 7 février 2012 à 12h45
Bien dit

Bonjour,
je viens de lire votre article et vous remercie pour autant d'éclaircissement. Il est vrai que nous n'avons pas toujours su la vérité sur les plombages et autres pbs dentaires liés à la santé. Votre article est clair, éclaire et merci de nous informer de la sorte.
Bravo pour votre pratique dentaire saine.

Par vivi le 22 février 2012 à 21h29
mercure dentaire

Je me sens plus que concerné par votre article car je suis intoxiquée aux métaux lourds à cause du mercure présent dans mes amalgames dentaires, je suis un traitement en Suisse. Il est important d'en parler afin d'éclairer les gens sur ce grave problème de santé publique qu'est l'intoxication aux métaux lourds mais en France ce n'est pas reconnu malheureusement on ne prend pas en charge les personnes comme moi malades à cause du mercure dentaire et on continue d'empoisonner. L'article est très clair merci au Dr Villier.

Par rachellita le 23 février 2012 à 14h35
les dents, c'est capital

On y voit plus clair avec cet article! Par contre, le Dr Villier connait-il d'autres dentistes qui travaillent comme lui en province? Ce serait intéressant d'obtenir une liste pour trouver le plus proche de chez nous.

Par marielaure89 le 19 avril 2013 à 17h18
Intoxication métaux lourds

Bonjour,

Je suis également intoxiquée aux métaux lourds, présentant divers symptômes depuis de nombreuses années, je recherche activement un dentiste sur Paris pouvant me retirer mes plombages pour m'en mettre en résine voir même des couronnes? Svp, merci de répondre, ceci est une demande urgente.

Merci de votre attention.

A bientôt.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte