Vive les pommes

Ménopause et cholestérol : les bienfaits de la pomme

Publié le 2 août 2012 - Mis à jour le 30 janvier 2013

Deux pommes par jour pendant 6 mois réduirait le taux de cholestérol chez les femmes ménopausées. Alors, mangez des pommes... Bio !

"Mangez des pommes !" Ça vous rappelle quelque chose ? Les vertus de ce fruit ont été mises en avant depuis longtemps pour leurs effet sur la santé. Une étude réalisée par des chercheurs américains de l'université de Caroline du Nord, prouve que manger deux pommes par jour pendant 6 mois réduit le taux de cholestérol chez les femmes ménopausées.

Des pruneaux ou des pommes

On connaissait les effets anti-inflammatoires des polyphénols et des fibres contenus dans la pomme mais on ne les avaient pas mesurés sur la durée et qui plus est sur une population très ciblée. Les chercheurs ont en effet demandé à des femmes ménopausées de manger pendant un an, soit des pommes, soit des pruneaux et ce chaque jour. Pour suivre l'évolution des effets de ce régime particulier, des mesures de leur taux de cholestérol étaient régulièrement pratiquées.

160 femmes testeuses

La population étudiée était composée de 160 femmes ménopausées et en parfaite santé. Elles ne suivaient aucun traitement médical et ne prenaient pas de THS, les hormones de substitution. Leur obligation : manger 75 grammes de pommes ou de pruneaux chaque jour.

Mauvais cholestérol : -24%

Résultat : après trois mois de ce régime, les femmes qui mangeaient des pommes ont vu leur taux de cholestérol diminuer de 9% (16% pour le "mauvais" cholestérol, le LDL). Après 6 mois de la même cure le taux avait baissé de 13% (24% pour le LDL) et après un an la baisse s'était stabilisée aux mêmes taux. Celles qui ont mangé des pruneaux n'ont vu leur taux de cholestérol reculer que de 3,5% globalement et 8% pour le LDL.

Conclusion : si l'effet est indéniable, il ne prend pleinement son ampleur qu'au bout de 6 mois et nécessite de continuer le même régime si l'on veut en conserver les bénéfices. Quant aux pommes et aux pruneaux, l'étude ne dit pas s'ils étaient bio, mais à n'en pas douter, adopter ce régime avec des fruits sans pesticides, ni autres produits chimiques phytosanitaires ne peut qu'être bénéfique sur la santé.

PA Ruquier
Articles du thème Bien vivre sa ménopause
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !