Respiration

Pourquoi bien respirer ?

Publié le 8 juin 2011 - Mis à jour le 4 août 2015
Membre du Comité éthique et scientifique de FemininBio, Clotilde Poivilliers est praticienne enseignante en shiatsu quantique, consultante en gestion du stress et des émotions et de l'apprentissage en entreprises et en milieux scolaires. Elle est également l'auteur de "L'ÉNERGIE CORPS-ESPRIT pour vivre en harmonie" et de "J'ARRÊTE DE ME TROUVER NUL(LE)" aux éditions Eyrolles. Conférencière, elle propose des conférences sur le développement personnel, le mind-Mapping et sur l'approche quantique
© photl

Bien respirer est indispensable à notre santé, pourtant, peu de gens respirent "bien".

Bien respirer

La respiration est universelle, tous les organismes vivants respirent. Dans toutes les civilisations, dans toutes les religions, elle est un moyen d’accéder à la paix intérieure, de réguler l’âme et l’esprit et d’harmoniser le corps.

Le saviez-vous ?

Physiologiquement, la respiration apporte au corps humain l’oxygène, carburant essentiel des cellules. La respiration permet aussi l’évacuation du déchet de la respiration cellulaire, le CO2 ou gaz carbonique, qui est un poison pour l’organisme.Elle favorise la thermorégulation (maintien de la température corporelle) et permet un massage interne des viscères, favorisant une meilleure digestion et un meilleur transit.

Les autres fonctions de la respiration

  • Favoriser la vitalité.
  • Favoriser la circulation de l’énergie et ouvrir les centres énergétiques.
  • Calmer les émotions.
  • Limiter les instincts.
  • Réguler et maîtriser les pensées.
  • Centrer et renforcer la volonté et favoriser le geste juste.
  • Permettre l’élimination des toxines mentales.
  • Favoriser le calme intérieur.
  • Augmenter le niveau de conscience (en changeant notre taux vibratoire).
  • Équilibrer les trois plans, physique, émotionnel et mental.

Les quatre types de respiration

  • La respiration haute ou claviculaire fréquente chez de nombreuses personnes soumises au stress : les épaules sont crispées et soulevées, le souffle est rapide, seule la cage thoracique se soulève, bien souvent sa partie supérieure.
  • La respiration basse ou abdominale, respiration naturelle des bébés et des personnes qui pratiquent les arts martiaux ou des disciplines énergétiques pour se connecter à son hara : on inspire en gonflant le ventre et on expire en le rentrant.
  • La respiration médiane, moins connue, qui se fait naturellement après un choc émotionnel ou un stress, pour se détendre : on soulève juste le plexus solaire sans engager ni la cage thoracique ni le ventre.
  • La respiration complète qui allie les trois précédentes : on commence par inspirer en soulevant le ventre, puis le plexus en ouvrant le diaphragme, puis le haut du corps, puis on expire en resserrant d’abord le ventre, puis le plexus puis la cage. L’intérêt de cette respiration permet de remplir entièrement d’air les poumons, apportant un maximum d’oxygène et d’éliminer au maximum le gaz carbonique.

Attention :

Quelques conséquences physiques et psychiques d’une mauvaise respiration : troubles digestifs, tensions physiques, diminution des facultés mentales, difficulté à se concentrer,fatigue chronique par manque de carburant vital et empoisonnement, hypersensibilité émotionnelle, vieillissement prématuré…

Que se passe-t-il quand nous respirons mal ?

Lorsque nous respirons seulement par la partie supérieure, nous nous privons d’énergie mais comme notre corps en a besoin, il pallie par une accélération du rythme cardiaque, sous le contrôle de l’adrénaline qui enclenche la chaîne de réactions dirigées par le système sympathique. Nous nous empoisonnons en n’éliminant pas suffisamment le CO2 qui revient aux poumons : toute une partie de l’air pulmonaire n’est pas évacuée, notre corps s’encrasse peu à peu.

Extrait de l'ouvrage "L'énergie corps-esprit, pour vivre en harmonie", de Clotilde Poivilliers, aux éditions Eyrolles.

Clotilde Poivilliers
Articles du dossier Comité éthique et scientifique FemininBio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lunazen le 11 juillet 2011 à 11h45
A ne pas négliger

En effet, il ne faut pas négliger sa respiration.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte