Pourquoi faire une cure après les fêtes ?

Publié le 7 décembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

On conseille le plus souvent des cures de printemps pour répondre aux surcharges accumulées durant l’hiver, saison où plus de calories sont apportées sous formes d’aliments sucrés et gras, mais pas toujours utilisées.

Pourquoi faire une cure après les fêtes ?

De plus, la sédentarité qui s’associe plus généralement à l’hiver est aussi propice au stockage de déchets métaboliques (toxiques exogènes et toxines endogènes).

Enfin, la médecine énergétique enseigne que le printemps correspond à une reprise d’activité du foie, organe essentiel en matière de détoxification. Ce concept de « cures » saisonnières est vieux comme le monde, ou plus précisément, aussi vieux que nos racines historiques en médecine naturelle, puisque les Sumériens (il y  a 6000 ans), Hippocrate (2300 ans), tout comme les Esséniens (1900 ans) ou les traditions ayurvédiques ou chinoises en font mention.

Les cures sont alors avant tout préventives, mais elles s’avèrent aussi souveraines pour rétablir la santé dans bien des cas de troubles aigus ou chroniques fonctionnels.

Daniel Kieffer
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi