Quelles médecines douces contre l'asthme ?

Publié le 14 septembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

L’asthme, la plus fréquente maladie chronique de l’enfant, est en augmentation constante et le rôle de l’environnement est important.

l'asthme

Les médecines naturelles sont utiles pour prévenir en renforçant le terrain.

L’asthme et l’homéopathie

L’homéopathie propose des traitements de fond pour soigner les crises d’asthme.

L’asthme et l’oligothérapie

Manganèse : il est notamment un modificateur de terrain, en ce qui concerne les manifestations allergiques.

Manganèse-Cuivre : le cuivre est anti-infectieux et anti-inflammatoire. Si l’asthme est chronique : 1 prise 1 jour sur 2 en alternance avec Cuivre-Or-Argent.

Soufre : il régule le terrain en permettant de mieux lutter contre les infections hivernales. A ajouter dans l’asthme allergique.

Lithium : il agit au niveau du cerveau où il intervient sur l’humeur, l’anxiété, la nervosité et les troubles du sommeil. En cas d’anxiété, de dépression.

L’asthme et la phytothérapie

Les plantes se révèlent être de véritables calmants contre les crises d’asthme et les toux qu’elles provoquent.

L’asthme et l’aromathérapie

L’aromathérapie et ses huiles essentielles peuvent agir en prévention face à l’asthme, elles sont également d’excellents antibactériens.

Patricia Riveccio
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !