Immunité

Renforcer ses défenses immunitaires naturellement

Publié le 1 octobre 2012 - Mis à jour le 27 octobre 2013
1/9
© quinton

1 La cure de Plasma Quinton

Pour faire le plein de vitamines, faites la cure de plasma Quinton (une ampoule chaque matin). Il s'agit d'eau de mer qui a presque la même composition que le sérum sanguin.

Boite de 30 ampoules de 10 ml, disponibles en pharmacies et parapharmacies

quinton.fr

© Léa Nature

2 La cure de produits de la ruche

La cure de "produits de la ruche" : en alternance la gelée royale (une cuillère dose le matin), ensuite la propolis (deux gélules le matin) pour son effet antibactérien et anti-inflammatoire, puis le pollen (une cuillère à café le matin) car il est riche en vitamines et en sels minéraux. Chaque cure dure un mois.

Prix : 6.05 € les 40 capsules de propolis

leanatureboutique.com

3 La cure d'Oligosol

Sous forme d'Oligosol ou Oligostim, prenez une dose le matin de Cu-Au-Ag (cuivre, or, argent) ou MnCu (manganèse, cuivre). Puis une dose de magnésium le soir avant le dîner pour faire le plein d’oligoéléments.

Prix : 6.95 € la boîte de 28 ampoules

Sospharma.net

4 Les pré et probiotiques

L'intestin est "un deuxième cerveau". Il est rempli de germes, dix fois plus nombreux que nos cellules. Ils forment une flore que l'on doit entretenir pour que la digestion se déroule au mieux. Faites une cure de pré et probiotiques pendant la saison froide. Une petite perle pour les enfants : la marque Biogaïa.

Prix : 14 € les gouttes

Babynove.com

© aboneobio

5 Les huiles essentielles

Prenez 1 à 2 gouttes par jour maximum, à poser sur du miel (jamais pur !). Il peut s’agir par exemple d’eucalyptus, de ravintsara, de thym, de sarriette, d’origan. On peut les avaler ou les poser sur un kleenex que l'on respire au cours de la journée, ou les mettre sur les poignets, comme un parfum.

Prix : 10.80 € les 10 ml d’HE de Ravintsara

aboneobio.com

6 L'huile de pépins de pamplemousse

Aussi puissante que les antibiotiques : prenez-en 15 gouttes matin et soir. En savoir plus sur l'EPP.

Prix : 14.20 € les 50 ml l'huile d'EPP

oemine.fr

© Fotolia

7 L'acupuncture ou l'ostéopathie

Prenez un rendez-vous pour une séance d’acupuncture ou d’ostéopathie. Ces merveilleuses médecines écologiques vous mettront les énergies dans le bon ordre.

 

 

8 Les remèdes pratiques

Voici une solution simple pour éviter les problèmes infectueux de l'hiver. Prenez très tôt dans la saison et pour deux mois Oligosol Cu-Au-Ag  une dose le matin et Echinacea 2 gélules le matin, 15 jours par mois. En alternance avec l'huile essentielle de ravintsara : 2 gouttes le matin, les 15 jours restants. Vous trouverez aussi de la vitamine C naturelle dans le jus d'argousier, l'acérola ou un demi-citron pressé chaud. Enfin une cuillère à soupe de miel et une infusion de thym.

9 Si vous avez un début d'attaque grippale

Rajoutez :

• huile de pépins de pamplemousse : 30 gouttes matin et soir
• des infusions de thym : 2 tasses par jour
• de la propolis : 2 gélules matin et soir
• du chlorure de magnésium : 1 sachet de 20 grammes à diluer dans 1 litre d'eau et à boire dans la journée un jour sur deux. Compléter avec un jeûne ou une diète végétarienne.

Médecin spécialiste des pratiques naturelles, le docteur Dominique Eraud dresse les règles essentielles pour renforcer notre immunité. Adieu grippe, gastro-entérite, angine, rhinopharyngite, fatigue, stress et manque de sommeil !

Prévenir mieux que guérir
Prévenir mieux que guérir

Le meilleur traitement pour éviter une maladie est d’avoir une bonne immunité. C’est un niveau énergétique qui nous protège de toutes les toxicités de notre environnement. L’alimentation, l’hygiène de vie (le sport), les rapports humains (la famille, le travail, l’environnement social) et le spirituel (le sens que l’on donne à sa vie, son écoute des autres et de la société), tout cela augmente l’immunité, aide la personne à être équilibrée et à avoir « un transport joyeux » comme disent les chinois. Il ne s’agit pas de changer de vie mais de s’adapter à la vie que l’on a.

Alimentation : misez sur le bon sens

“Que la nourriture soit ta première médecine”, dit le serment d’Hypocrate.

Choisir une alimentation pas trop acide (peu de lait de vache, d'orange et de farine de blé), variée, bio, de saison et locale, privilégiant les produits d'origine végétale et riche en antioxydants naturels (que l'on trouve dans les pommes, les épinards, les brocolis, le thé vert...) ; penser à boire en dehors des repas ; consommer des fruits secs en guise d'en-cas (amandes) ; penser aussi au germe de blé le matin et à la levure de bière le soir ; ne pas consommer de produits animaux le soir : l'animal représente le yang en médecine chinoise, c’est à dire le mouvement, l'énergie du soleil, le jour, l'énergie masculine. Par rapport au yin, le végetal qui signifie la nuit, l'énergie de la lune, le repos, l'énergie féminine. On comprend donc qu'on n'ait pas besoin de yang le soir, pour ensuite aller se coucher ! Enfin, éviter le sucre après 17 heures.

Réapprenez à bien manger

Le terme « diététique » vient du grec diaïta, utilisé par Socrate. C’est l’art de bien se nourrir, et par extension l’hygiène au sens large du terme : l’hygiène alimentaire, mais aussi physique, du travail, du sommeil et du mental. Cette idée rejoint la médecine traditionnelle chinoise, qui comprend quatre parties : alimentaire, respiratoire, affective et sexuelle. Chacune a sa place et aucune ne remplace l’autre.

Il est important aussi de distinguer « alimentation » et « nutrition » : on peut s’alimenter sans se nourrir (rappelons-nous la notion de "calories vides", inutiles pour l'organisme). Un exemple caricatural est celui des États-Unis, une société riche dans laquelle l’alimentation est tellement déstructurée qu’elle entraîne de nombreux cas de malnutrition.
Notez que les Américains consomment beaucoup de compléments alimentaires, ce qui traduit chez eux un désintérêt pour l’hygiène alimentaire. On trouve même des légumes en gélules ! Sans parler du coût élevé, bref, une aberration !
 
Pour favoriser une bonne alimentation, il est nécessaire de prendre des repas variés (et bio) dans le calme, à heure régulière, de manger assis, en prenant son temps, si possible en compagnie de ceux que l'on aime, en présentant joliment son assiette, de manger avec plaisir, en mâchant bien, de boire de l’eau en dehors des repas, de pratiquer une activité physique régulière.

Respectez le précepte : « le petit déjeuner de roi, le déjeuner de prince et le dîner de pauvres » (Dr Catherine Kousmine)

7 conseils pour booster l’immunité

Les conseils suivants ne sont pas à additionner. En d’autres terme ne les prenez pas tous ensemble. Choisissez au feeling et éventuellement faites se succéder les cures dans l'année : prenez ces produits deux mois puis arrêtez. Faites ensuite éventuellement une cure avec d'autres compléments les 2 mois suivants.

Les vitamines
La cure de plasma Quinton (une ampoule chaque matin). Il s'agit d'eau de mer qui a presque la même composition que le sérum sanguin.

La cure de "produits de la ruche" : en alternance la gelée royale (une cuillère dose le matin), ensuite la propolis (deux gélules le matin) pour son effet antibactérien et anti-inflammatoire, puis le pollen (une cuillère à café le matin) car il est riche en vitamines et en sels minéraux. Chaque cure dure un mois.
La gelée royale est secrétée par les glandes hypopharyngiennes des jeunes abeilles (âgées de 6 à 12 jours) ; c'est un produit blanchâtre et légèrement sucré. C'est la reine qui s'en nourrit, ce qui lui permettrait de vivre plus longtemps que les autres abeilles.

Les oligoéléments
Sous forme d'Oligosol ou Oligostim, prenez une dose le matin de Cu-Au-Ag (cuivre, or, argent) ou MnCu (manganèse, cuivre). Puis une dose de magnésium le soir avant le dîner.
Les oligoéléments sont présents naturellement dans notre corps et sont indispensables dans toutes les réactions chimiques de l'organisme. On les appelle "catalyseurs". Ils sont "pompés" lors des stress, des maladies infectieuses, et une consommation excessive de tabac, d'alcool, de café, ou trop de perturbateurs endocriniens qui se trouvent dans les pesticides et dans les engrais chimiques. On les consomme aussi en cas de surpoids.

Les pré et probiotiques
L'intestin est "un deuxième cerveau". Il est rempli de germes, dix fois plus nombreux que nos cellules. Ils forment une flore que l'on doit entretenir pour que la digestion se déroule au mieux. Faites une cure de pré et probiotiques pendant la saison froide. Une petite perle pour les enfants : la marque Biogaïa.

Les huiles essentielles
Prenez 1 à 2 gouttes par jour maximum, à poser sur du miel (jamais pur !). Il peut s’agir par exemple d’eucalyptus, de ravintsara, de thym, de sarriette, d’origan.
On peut les avaler ou les poser sur un kleenex que l'on respire au cours de la journée, ou les mettre sur les poignets, comme un parfum.

Huile  de pépins  de pamplemousse
Aussi puissante que les antibiotiques : prenez-en 15 gouttes matin et soir.

Acupuncture ou  ostéopathie
Prenez un rendez-vous pour une séance d’acupuncture ou d’ostéopathie. Ces merveilleuses médecines écologiques qui vous mettront les énergies dans le bon ordre.

Remèdes pratiques
Voici une solution simple pour éviter les problèmes infectueux de l'hiver.
Prenez très tôt dans la saison et pour deux mois Oligosol Cu-Au-Ag  une dose le matin et Echinacea 2 gélules le matin, 15 jours par mois.
En alternance avec l'huile essentielle de ravintsara : 2 gouttes le mati, les 15 jours restants.
Vous trouverez aussi de la vitamine C naturelle dans le jus d'argousier, l'acérola ou un demi citron pressé chaud. Enfin une cuillère à soupe de miel et une infusion de thym.

Si vous avez un début  d'attaque  grippale rajoutez :
- huile de pépins de pamplemousse : 30 gouttes matin et soir
- des infusions de thym  : 2 tasses par jour
- de la propolis : 2 gélules matin et soir
- du chlorure de magnesium : 1 sachet de 20 grammes à diluer dans 1 litre d'eau et à boire dans la journée un jour sur deux. Compléter avec un jeûne ou une diète végétarienne.

Vous pouvez aussi avoir recours à un traitement personnalisé qu'un médecin pratiquant les éco-médecines pourra vous indiquer.

Dr Dominique Eraud
Articles du dossier Comité éthique et scientifique FemininBio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte