Renforcer son énergie par l'alimentation

Publié le 23 mai 2011 - Mis à jour le 9 mars 2015
Membre du Comité éthique et scientifique de FemininBio, Clotilde Poivilliers est praticienne enseignante en shiatsu quantique, consultante en gestion du stress et des émotions et de l'apprentissage en entreprises et en milieux scolaires. Elle est également l'auteur de "L'ÉNERGIE CORPS-ESPRIT pour vivre en harmonie" et de "J'ARRÊTE DE ME TROUVER NUL(LE)" aux éditions Eyrolles. Conférencière, elle propose des conférences sur le développement personnel, le mind-Mapping et sur l'approche quantique
© Pixabay

Comment renforcer son énergie en passant par l'assiette ? Découvrez les top 10 des comportements alimentaires positifs et négatifs pour l'énergie !

Renforcer son énergie par l'alimentation
Renforcer son énergie par l'alimentation

  • 10 comportements alimentaires qui renforcent notre énergie
1. Contrôler l’apport en calories : en moyenne 2 000 (1 500 si régime et 3 500 si sport intensif).

2. Contrôler le poids et le volume de nos aliments pour éviter les sensations de faim, les ballonnements et troubles intestinaux.

3. Adopter un rythme régulier de trois repas pris à heures régulières, (éviter l’unique repas hypercalorique du soir).

4. Manger de tous les nutriments (GLP) à chaque repas.

5. Varier les cuissons (grill, four, vapeur et à l’étouffée).

6. Associer les quatre saveurs sucré, salé, amer et piquant, mais dissocier l’acide qu’il est meilleur de consommer seul.

7. Mélanger le chaud et le froid, le tendre/mou et le croquant, les couleurs et les odeurs.

8. Associer les fibres et des aliments absorbants.

9.  Manger assis, en prenant le temps de mastiquer longuement, de respirer calmement.

10. Manger dans une atmosphère favorable à la digestion, sans fumée, ni pollution auditive, et pas dans une position ou des vêtements contraignants.

 
 
  • 10 habitudes alimentaires qui affaiblissent notre énergie
1. Manger trop… trop vite, trop tard, trop souvent, trop sucré salé ou épicé, trop gras, trop copieux.

2. Sauter le petit déjeuner.

3. Faire frire les aliments.

4. Abuser des produits laitiers.

5. Consommer autre chose qu’un fruit entre les repas.

6. Absorber des aliments difficiles à digérer, céréales complètes, légumineuses le soir.

7. Sortir de table repu : il est préférable de conserver « un petit creux », d’autant qu’une demi-heure après, la faim aura disparu, mais les facultés mentales et physiques n’en seront que renforcées.

8. Boire trop peu ou exagérément : dans les deux cas, cela fatigue les reins.

9. Multiplier les apéritifs et leurs accompagnements solides.

10. Délaisser la véritable qualité nutritionnelle du produit au profit du goût rajouté.

 
Extrait de l'ouvrage "L'énergie corps-esprit", de Clotilde Poivilliers, aux éditions Eyrolles.
Clotilde Poivilliers
Articles du dossier Comité éthique et scientifique FemininBio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lunazen le 18 octobre 2011 à 12h16
A lire

De bons conseils !

Par miette33 le 17 avril 2012 à 08h17
alimentation variée toute en légéreté

j ai toujours privilégié les legumes et les fruits avec tres peu de viande mais davantage de poissons avec également des sardines a l huile qui sont excellentes pour la santé.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte