Nicolas Sarkozy, président du Conseil européen jusqu'au 31 décembre prochain, a réaffirmé qu'il ferait en sorte que les 27 pays de l'Union adoptent d'ici là le plan d'action de la Commission européenne contre le réchauffement climatique alors que certains pays, dont l'Allemagne, semblent hésiter.

"Quelles que soient les difficultés (...) on ne changera pas les objectifs du Grenelle et on ne changera pas la date parce que (...) la crise financière et la crise économique ne font que renforcer la nécessité de la révolution environnementale", a-t-il dit.

Je crois que c'est la meilleure phrase que je n'ai jamais entendue dans la bouche de notre président ! Une vraie compréhension est là on va se dire. Si il met réellement ses paroles en actions, nous pouvons nous réjouir, car même s'il cherche tous les moyens pour relancer la croissance, cela peut être une conjoncture favorable pour l'écologie.

Source : yahoo info

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte